Obtenir 40% de réduction
🚨 Marchés volatils ? Trouvez des perles cachées pour une performance explosiveTrouver des actions maintenant

La saison des résultats du 4ème trimestre se profile au milieu d’un début d’année mouvementé

Publié le 05/01/2024 12:08
Mis à jour le 02/09/2020 08:05
  • La saison des résultats du quatrième trimestre de Wall Street débute la semaine prochaine et devrait constituer le prochain test majeur pour le marché boursier.
  • Les analystes s'attendent à une croissance annualisée des bénéfices de +2,4 % et à une augmentation de +3,1 % de la croissance des revenus.
  • J'ai utilisé l'outil de sélection des valeurs d'InvestingPro pour trouver des titres de grande qualité, capables de générer une forte croissance des bénéfices et des revenus dans le contexte actuel.

La saison des résultats du quatrième trimestre de Wall Street commence officieusement le vendredi 12 janvier, lorsque des noms notables comme JPMorgan Chase (NYSE :JPM), Bank of America (NYSE :BAC), Wells Fargo (NYSE :WFC), BlackRock (NYSE :BLK), UnitedHealth (NYSE :UNH), et Delta Air Lines (NYSE :DAL) publient leurs derniers résultats financiers.

Au cours des deux semaines suivantes, des entreprises de premier plan comme Tesla (NASDAQ :TSLA), Netflix (NASDAQ :NFLX), IBM (NYSE :IBM), Intel (NASDAQ :INTC), Citigroup (NYSE :C), Goldman Sachs (NYSE :GS), Morgan Stanley (NYSE :MS), American Express (NYSE :AXP), Procter & Gamble (NYSE :PG), Johnson & Johnson (NYSE :JNJ), AT&T (NYSE :T), American Airlines (NASDAQ :AAL) et United Airlines (NASDAQ :UAL).

La saison des résultats s'accélère au cours de la dernière semaine de janvier, lorsque les grandes entreprises technologiques, notamment Microsoft (NASDAQ :MSFT), Alphabet (NASDAQ :GOOGL), Meta Platforms (NASDAQ :META), Amazon (NASDAQ :AMZN) et Apple (NASDAQ :AAPL), doivent présenter leurs mises à jour pour le quatrième trimestre.

Selon les estimations de FactSet, les bénéfices par action de l'indice S&P 500 devraient augmenter de 2,4 % au quatrième trimestre par rapport à la même période de l'année précédente, malgré les inquiétudes suscitées par une éventuelle récession.

Publicité tierce. Il ne s'agit pas d'une offre ou recommandation d'Investing.com. Lisez l'avertissement ici ou supprimez les pubs .

Si le taux de croissance réel pour le trimestre est de 2,4 %, il s'agira du deuxième trimestre consécutif de croissance des bénéfices d'une année sur l'autre pour l'indice. Toutefois, il s'agira également d'un taux de croissance inférieur à celui du troisième trimestre.

Sur une base trimestrielle, le S&P 500 a enregistré des baisses de bénéfices de -1,7 % et de -4,1 % pour le premier trimestre 2023 et le deuxième trimestre 2023, respectivement. Toutefois, l'indice de référence a enregistré une croissance des bénéfices de +4,9 % pour le troisième trimestre 2023.FactSet EPS Estimates

Comme le montre le graphique ci-dessus, le secteur des services de communication, qui comprend des noms comme Alphabet, société mère de Google, Meta Platforms, propriétaire de Facebook, Netflix (NASDAQ :NFLX), Walt Disney (NYSE :DIS), Verizon (NYSE :VZ) et AT&T, devrait afficher le taux de croissance des bénéfices annualisés le plus élevé des onze secteurs, à savoir +41,8 %.

Le secteur des services publics devrait arriver en deuxième position, avec une croissance des bénéfices de +34,1 % d'une année sur l'autre. Cet espace comprend des sociétés notables telles que NextEra Energy (NYSE :NEE), Southern Company (NYSE :SO), Duke Energy (NYSE :DUK), Dominion Energy (NYSE :D), et PG&E Corp (NYSE :PCG).

Ailleurs, le secteur de la consommation discrétionnaire, qui est peut-être le plus sensible à la conjoncture économique et aux dépenses de consommation, devrait afficher le troisième taux de croissance des bénéfices annualisés le plus élevé, à +21,6 %. Parmi les grands noms du secteur figurent Amazon, Walmart (NYSE :WMT), Home Depot (NYSE :HD), McDonald's (NYSE :MCD), Nike (NYSE :NKE), Starbucks (NASDAQ :SBUX) et Coca-Cola (NYSE :KO).

Publicité tierce. Il ne s'agit pas d'une offre ou recommandation d'Investing.com. Lisez l'avertissement ici ou supprimez les pubs .

En revanche, les bénéfices des entreprises du secteur de l'énergie devraient chuter de 27,1 % par rapport à l'année dernière, ce qui constitue de loin la plus forte baisse de tous les secteurs. La baisse d'une année sur l'autre des prix du pétrole contribue à la diminution des bénéfices du secteur. Malgré la récente reprise, le prix moyen du pétrole au quatrième trimestre 2023 (77,78 $) était encore inférieur de 18 % au prix moyen du quatrième trimestre 2022 (94,33 $).

Le secteur des matériaux - qui comprend les entreprises des secteurs des métaux et des mines, des produits chimiques, des matériaux de construction, des conteneurs et de l'emballage - devrait enregistrer la deuxième plus forte baisse des bénéfices en glissement annuel des onze secteurs, avec un BPA qui devrait chuter de -20,0 % par rapport à l'année précédente, d'après FactSet.

Parallèlement, les prévisions de revenus sont légèrement plus positives, la croissance des ventes devant augmenter de 3,1 % par rapport au même trimestre de l'année précédente. Si c'est effectivement le cas, FactSet souligne qu'il s'agirait du 12e trimestre consécutif de croissance du chiffre d'affaires pour l'indice.

FactSet Revenue Estimates

Comme indiqué ci-dessus, huit secteurs devraient enregistrer une croissance de leurs revenus d'une année sur l'autre, avec en tête les secteurs des services financiers et des technologies de l'information, avec respectivement +7 % et +6,4 %.

À l'inverse, trois secteurs devraient enregistrer une baisse de leurs revenus en glissement annuel, menés une fois de plus par les secteurs des matériaux et de l'énergie, avec respectivement -5,5 % et -5,3 %.

Publicité tierce. Il ne s'agit pas d'une offre ou recommandation d'Investing.com. Lisez l'avertissement ici ou supprimez les pubs .

Orientations

Au-delà des chiffres, les investisseurs seront très attentifs aux annonces concernant les prévisions pour le premier trimestre 2024 et au-delà, compte tenu des perspectives macroéconomiques incertaines.

D'autres questions clés sont susceptibles d'être soulevées, telles que la santé du consommateur américain, les plans d'embauche futurs, ainsi que les préoccupations persistantes concernant la chaîne d'approvisionnement.

Dans le même temps, dans le secteur technologique, l'intelligence artificielle devrait à nouveau être un thème important. Les investisseurs chercheront à savoir si les entreprises peuvent transformer l'optimisme suscité par les développements de l'intelligence artificielle en une amélioration de leurs résultats.

Que faire maintenant ?

Les marchés abordent la saison des rapports du quatrième trimestre sur une note hésitante, dans un contexte d'incertitude renouvelée quant à la date à laquelle la Réserve fédérale commencera à réduire les taux d'intérêt.

Le S&P 500 a clôturé en baisse pour la troisième journée consécutive jeudi, prolongeant une série de pertes qui a débuté en 2024.

Pour le S&P, il s'agit du pire début d'année depuis le début de l'année 2015 avec une dégringolade de trois séances et contraste fortement avec la façon dont le marché a terminé l'année 2023.

Depuis la clôture du 28 décembre, l'indice de référence a perdu près de 3 %.

Une hausse des rendements des bons du Trésor américain à plus long terme - la référence U.S à 10 ans est de retour au-dessus de 4 %, ce qui a incité les traders à s'éloigner des actifs à risque pour commencer la nouvelle année.

Dans le contexte actuel, j'ai utilisé l'outil de sélection des titres d'InvestingPro pour rechercher des sociétés susceptibles d'enregistrer une croissance annualisée d'au moins 25 %, tant en termes de bénéfices que de chiffre d'affaires, au moment où la saison des résultats du quatrième trimestre démarre. Au total, 22 noms sont apparus.

Publicité tierce. Il ne s'agit pas d'une offre ou recommandation d'Investing.com. Lisez l'avertissement ici ou supprimez les pubs .

InvestingPro Screener

Source : InvestingPro

Le screener d'InvestingPro est un outil puissant qui peut aider les investisseurs à identifier des actions de haute qualité avec un fort potentiel de hausse. En utilisant cet outil, les investisseurs peuvent filtrer un vaste univers d'actions sur la base de critères et de paramètres spécifiques.

Parmi les entreprises technologiques notables figurant sur la liste, citons Nvidia (NASDAQ :NVDA), Broadcom (NASDAQ :AVGO), Arista Networks (NYSE :ANET), Snowflake (NYSE :SNOW), CrowdStrike (NASDAQ :CRWD), Datadog (NASDAQ :DDOG), Zscaler (NASDAQ :ZS), MongoDB (NASDAQ :MDB) et Cloudflare (NYSE :NET).

Par ailleurs, JPMorgan Chase, DoorDash (NASDAQ :DASH), Las Vegas Sands (NYSE :LVS) et Royal Caribbean Cruises (NYSE :RCL) sont quelques titres sensibles à la consommation à surveiller, qui devraient également dégager des bénéfices et une croissance du chiffre d'affaires en hausse au quatrième trimestre.InvestingPro Screener

Source : InvestingPro

Ne manquez pas de consulter InvestingPro pour vous tenir au courant des tendances du marché et de leur incidence sur vos transactions. Comme pour tout investissement, il est essentiel d'effectuer des recherches approfondies avant de prendre une décision.

InvestingPro permet aux investisseurs de prendre des décisions éclairées en fournissant une analyse complète des actions sous-évaluées ayant un potentiel de hausse significatif sur le marché.


Dernière chance pour profiter d’un tarif réduit sur InvestingPro ! La plateforme de stratégies d’investissement et d’analyse fondamentale InvestingPro est à -50% pour les fêtes de fin d’année, et nous en rajoutons une couche pour les lecteurs de nos articles, qui bénéficient d’une réduction supplémentaire de 10% sur l’abonnement Pro+ de 2 ans en utilisant le code promo “ACTUPRO” ICI

Publicité tierce. Il ne s'agit pas d'une offre ou recommandation d'Investing.com. Lisez l'avertissement ici ou supprimez les pubs .

Divulgation : Au moment où j'écris ces lignes, j'ai une position longue sur le S&P 500 et le Nasdaq 100 via le SPDR S&P 500 ETF (SPY) et l'Invesco QQQ Trust ETF (QQQ ).Je suis également long sur leTechnology Select Sector SPDR ETF (NYSE :XLK ).

Je rééquilibre régulièrement mon portefeuille d'actions individuelles et d'ETF sur la base d'une évaluation permanente des risques liés à l'environnement macroéconomique et à la situation financière des entreprises.

Les opinions exprimées dans cet article sont uniquement celles de l'auteur et ne doivent pas être considérées comme des conseils d'investissement.

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés