Obtenir 40% de réduction
💰 Buffett investit $6.7 Mds sur Chubb. Copiez son portefeuille gratuitement avec l'outil "Idées" d'InvestingProCopier Portefeuille

EXCLUSIF: L'émirati ADNOC a envisagé d'acquérir BP-sources

Publié le 11/04/2024 20:43
Mis à jour le 11/04/2024 20:45
© Reuters. Photo d'archives: Des logos de BP. /Photo prise le 29 avril 2008/REUTERS/David Moir/File Photo
CVX
-
BP
-
SHEL
-
NG
-
1COV
-

par Sarah McFarlane, Anousha Sakoui et Ron Bousso

(Reuters) - La Compagnie pétrolière nationale d'Abu Dhabi (ADNOC) a récemment envisagé d'acquérir le britannique BP (LON:BP) mais les échanges n'ont pas dépassé le stade des discussions préliminaires, ont déclaré des sources proches du dossier à Reuters.

ADNOC a finalement décidé que l'acquisition de BP ne serait pas un bon choix stratégique, selon trois personnes proches du dossier. Les considérations politiques ont aussi pesé dans la balance, selon l'une d'elles.

L'entreprise, qui pèse 110,3 milliards de dollars, a été moins performante que ses concurrents ces dernières années, faisant du Britannique une cible de choix pour de potentiels repreneurs.

Les géants pétroliers américains sont en train de procéder à la plus grande consolidation du secteur depuis des décennies, mais leurs homologues européens n'ont pas été impliqués jusqu'à présent.

Les investisseurs ont pénalisé la stratégie adoptée par BP de réduire sa production fossile et d'accélérer sa transition énergétique plus rapidement que ses rivaux Shell (AS:SHEL), Exxon ou Chevron (NYSE:CVX). En février 203, le Britannique est revenu sur ses projets les plus agressifs de transition énergétique.

La Compagnie pétrolière nationale d'Abu Dhabi a au contraire augmenté ses capacités de production pétrolière et gazière et son PDG, le sultan Al Jaber, cherche à faire de son entreprise un géant mondial du secteur pétrolier. Pas côté en Bourse, ADNOC est assez important pour penser à acquérir BP.

Les deux entreprises ont discuté directement ces derniers mois et ADNOC a pris langue avec des banques d'investissement pour finaliser un accord, selon deux sources proches du dossier.

Publicité tierce. Il ne s'agit pas d'une offre ou recommandation d'Investing.com. Lisez l'avertissement ici ou supprimez les pubs .

Le géant émirati a considéré toutes les options dont celle d'acquérir une grande partie de BP, selon une quatrième source.

"Ce n'est pas allé très loin", a toutefois déclaré à Reuters l'une de ces sources.

ADNOC s'est aussi intéressé à d'autres entreprises dans l'optique d'avoir un catalogue plus large en termes de gaz naturel liquéfié (GNL).

ADNOC comme BP se sont refusés à tout commentaire.

ADNOC a déclaré à Reuters en octobre dernier être à l'affût d'opportunités d'investissements dans les secteurs des énergies renouvelables, du gaz, de la pétrochimie et du GNL qu'elle considère comme des marchés à forte croissance.

ADNOC a effectué plusieurs opérations ciblant des entreprises européennes. L'an dernier, la compagnie émiratie a fait une offre publique d'achat de 11,3 milliards d'euros pour acquérir le fabricant allemand de plastiques et de produits chimiques Covestro (ETR:1COV).

Partenaires depuis plus de 50 ans, BP et ADNOC ont annoncé un projet de joint-venture en février pour développer des actifs gaziers en Egypte. L'année dernière, elles ont également fait une offre de 2 milliards de dollars pour acquérir une participation de 50% dans le producteur de gaz israélien NewMed, bien que l'opération a été suspendue en raison du conflit dans la région.

(Reportage de Sarah McFarlane, Anousha Sakoui et Ron Bousso à Londres ; reportages supplémentaires de Yousef Saba et Alistair Smout; version française Zhifan Liu)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés