😎 Soldes d'été exclusives - Jusqu'à 50 % de réduction sur les choix d'actions par IA d'InvestingProPROFITER DES SOLDES

Casino: Kretinsky propose un plan d'investissement de 1,35 milliard d'euros

Publié le 04/07/2023 09:00
Mis à jour le 04/07/2023 22:10
© Reuters. Photo d'archives du logo de Casino à Nantes. /Photo prise le 2 février 2023/REUTERS/Stephane Mahe

(.)

par Mathieu Rosemain et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - La bataille autour de Casino opposant plusieurs grands noms du capitalisme français a franchi une nouvelle étape avec le dépôt officiel des offres, dont le groupe a rendu le contenu public mardi soir afin, a-t-il déclaré, de répondre aux rumeurs alors que sa cotation en Bourse a été suspendue.

Le distributeur stéphanois a confirmé dans la journée avoir reçu deux propositions visant à renforcer ses fonds propres - l'une émanant du trio d'hommes d'affaires regroupant Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Moez-Alexandre Zouari, et l'autre associant l'homme d'affaires tchèque Daniel Kretinsky à Marc Ladreit de Lacharrière.

Par la suite, via un nouveau communiqué, Casino a fait savoir qu'il rendait public le contenu des offres d'apport en fonds propres, dans un document publié sur son site internet, lequel montre que le plan d'investissement chapeauté par Daniel Kretinsky est supérieur à l'offre du trio Niel-Pigasse-Zouari.

La proposition menée par Daniel Kretinsky et Marc Ladreit de Lacharrière, tous deux déjà actionnaires du groupe, prévoit une augmentation de capital de 1,35 milliard d'euros, avec une contribution de 900 millions d'euros de la part des deux hommes d'affaires via leur société respective, EP Global Commerce et Fimalac.

Il s'agit d'un montant conforme à celui rapporté dans la journée par Reuters, citant une source proche du dossier.

Les 450 millions restants sont apportés par des créanciers de Casino, avait indiqué la source. Le projet prévoit aussi de convertir 500 millions d'euros de dette sécurisée en actions.

Casino s'est fixé comme objectif de réunir au moins 900 millions d'euros en nouveaux fonds propres alors que le groupe, maison-mère des supermarchés Monoprix et Franprix, est en grandes difficultés financières.

Il s'agit seulement d'un premier pas dans le vaste plan de restructuration de Casino, dont les contours doivent être finalisés d'ici fin juillet.

Le contenu des deux propositions a été dévoilée après la clôture de la Bourse, alors que le début de séance avait été tumultueux pour le titre de Casino, qui a demandé sa suspension.

PERTE DE CONTRÔLE

Dans un communiqué publié plus tôt dans la journée, Casino a indiqué que "ces deux propositions seront analysées et présentées au comité ad hoc du conseil d'administration de Casino ce jour, puis aux créanciers dans le cadre d'une réunion organisée le 5 juillet sous l'égide des conciliateurs".

Aucune décision ne sera prise tant que les créanciers n'auront pas été consultés, a ajouté alors le groupe.

Casino a lancé fin mai des négociations officielles avec ses créanciers dans le cadre d'une procédure de conciliation devant la justice destinée à restructurer sa dette.

Dans un communiqué séparé, 3F Holding - le véhicule d'investissement de Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Moez-Alexandre Zouari - a fait savoir que son offre visait à injecter 900 millions d'euros dans le groupe.

Selon une source proche de 3F, les trois hommes d'affaires apporteraient directement 300 millions d'euros et des créanciers sécurisés 600 millions.

Le projet prévoit aussi que des créanciers non-sécurisés apportent un financement supplémentaire de 600 millions d'euros, ce qui porterait le montant de l'offre à 1,5 milliard d'euros.

Quelle que soit la proposition retenue, elle devrait marquer la perte de contrôle de l'actuel dirigeant de Casino, Jean-Charles Naouri, après 30 ans de mainmise sur le distributeur.

Dans son communiqué, 3F précise que sa proposition prévoit que Moez-Alexandre Zouari prenne la direction du groupe.

© Reuters. Photo d'archives du logo de Casino à Nantes. /Photo prise le 2 février 2023/REUTERS/Stéphane Mahé

A la Bourse de Paris, la cotation de l'action Casino a été suspendue à 08h41 GMT "à la demande de la société, dans l'attente de la publication d'un communiqué de presse et jusqu'à nouvel avis", selon une notification de l'opérateur boursier Euronext.

L'action Casino gagnait alors 16,2% à 4,57 euros.

(Reportage Mathieu Rosemain et Dominique Vidalon; version française Blandine Hénault, édité par Kate Entringer et Jean Terzian)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés