Obtenir 40% de réduction
🚨 Marchés volatils ? Trouvez des perles cachées pour une performance explosiveTrouver des actions maintenant

Le Salon aéronautique de Singapour ouvre ses portes

Publié le 20/02/2024 11:13
Mis à jour le 20/02/2024 11:15
© Reuters. Panneau du Singapore Airshow au centre d'exposition de Changi, à Singapour. /Photo prise le 18 février 2024/REUTERS/Edgar Su

par Lisa Barrington, Brenda Goh et Joe Brock

SINGAPOUR (Reuters) - Le Salon aéronautique de Singapour, le plus grand d'Asie, a ouvert ses portes mardi dans un contexte de forte reprise du trafic aérien que les avionneurs peinent à suivre en raison de problèmes d'approvisionnement.

Le rendez-vous bisannuel de l'aviation commerciale et de défense a attiré cette année plus de mille entreprises d'une cinquantaine de pays, dont les mastodontes Airbus (EPA:AIR), Boeing (NYSE:BA) et Lockheed Martin, ainsi que Comac ou Avic, leurs concurrents chinois.

Comac, qui a présenté pour la première fois hors de Chine son avion de ligne C919, a annoncé la commande de 40 exemplaires de l'appareil monocouloir par la compagnie Tibet Airlines.

La compagnie Royal Brunei Airlines a de son côté acheté quatre Boeing 787-9 Dreamliner. L'avionneur américain a également signé le contrat de vente de 45 exemplaires de l'avion à Thai Airways.

Situé tôt dans l'année, le salon de Singapour est généralement moins riche en annonces que ses homologues de Paris, Farnborough et Dubaï.

La forte reprise du trafic aérien, qui a renoué avec ses niveaux d'avant la pandémie de covid, accroît cependant l'appétit des compagnies aériennes.

"Nous voyons 2024 comme un véritable retour à la normale", déclaré Steven Townend, directeur général du loueur d'avions basé à Singapour BOC Aviation. "L'industrie est en croissance, les compagnies gagnent à nouveau de l'argent à l'échelle mondiale."

Mais les constructeurs aéronautiques ont du mal à suivre la demande après les pertes d'emploi, les problèmes de fret et la crise de recrutement engendrés par la crise du covid.

Publicité tierce. Il ne s'agit pas d'une offre ou recommandation d'Investing.com. Lisez l'avertissement ici ou supprimez les pubs .

Boeing est en outre dans le collimateur de l'autorité fédérale américaine de l'aviation civile (FAA) après un incident début janvier à bord d'un appareil d'Alaska Airlines.

La FAA a pris la décision sans précédent de geler le rythme de production du 737 MAX à 38 par mois, interdisant à l'avionneur d'accélérer la cadence.

Airbus vient d'annoncer quant à lui le report du deuxième au troisième trimestre la mise en service de son monocouloir A321XLR. Des fournisseurs interrogés par Reuters indiquent qu'Airbus fabrique chaque mois environ 50 appareils de la famille A320neo comparé à un objectif de 58 fin 2023.

Christian Scherer, directeur général de la division d'aviaton commerciale d'Airbus, a déclaré mardi qu'il existait de nombreux points de blocage dans la chaîne d'approvisionnement du secteur aéronautique que l'avionneur s'employait à résorber.

(Jean-Stéphane Brosse pour la version française, édité par Kate Entringer)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés