📖 Votre guide pour les résultats T2 : Découvrez les actions choisies par l'IA ProPicks pour leur potentiel post-résultatsLire plus

L'UE va inspecter BYD, Geely et SAIC pour son enquête sur les voitures électriques

Publié le 12/01/2024 12:51
Mis à jour le 12/01/2024 12:55
© Reuters. Un concessionnaire de véhicules électriques BYD, à Brasilia. /Photo prise le 24 octobre 2023/REUTERS/Adriano Machado
RENA
-
BMWG
-
TSLA
-
XPEV
-

SHANGHAI/BRUXELLES (Reuters) - Les enquêteurs de la Commission européenne vont inspecter les sites de plusieurs constructeurs de véhicules électriques chinois dans les semaines à venir, dans le cadre d'une enquête visant à déterminer s'ils bénéficient injustement de subventions accordées par la Chine, ont déclaré trois personnes impliquées dans le processus.

Lancée en octobre et prévue pour durer 13 mois, l'enquête permettra de déterminer s'il convient d'imposer des droits de douane punitifs pour protéger les fabricants européens de véhicules électriques, les modèles chinois se vendant généralement 20% moins chers.

Les inspecteurs se rendront chez BYD, Geely et SAIC, ont indiqué deux sources. Les marques non chinoises produisant en Chine, telles que Tesla (NASDAQ:TSLA), Renault (EPA:RENA) et BMW (ETR:BMWG), ne seront pas visées par l'enquête, a précisé l'une d'elles.

La Commission européenne, le ministère chinois du Commerce, BYD et SAIC n'ont pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires. Geely s'est refusé à tout commentaire, mais a cité sa déclaration d'octobre selon laquelle l'entreprise respectait toutes les lois et soutenait une concurrence loyale sur le marché mondial.

Une source a indiqué que les enquêteurs étaient arrivés en Chine, tandis qu'une autre a précisé que des visites étaient prévues ce mois-ci et en février.

Ces visites ont pour but de vérifier les réponses des constructeurs automobiles aux questionnaires, c'est-à-dire d'effectuer des inspections sur place. Les documents de la Commission européenne relatifs à l'enquête indiquent qu'elle en est au "stade de l'initiation", les visites de vérification étant prévues pour le 11 avril.

Les sources ont demandé à ne pas être nommées, les détails de la visite étant confidentiels.

Cette enquête a été qualifiée de protectionniste par la Chine, et a exacerbé les tensions entre Pékin et l'UE.

La semaine dernière, la Chine a ouvert une enquête antidumping sur le cognac importé d'Union européenne, une mesure qui semble viser particulièrement la France, qui soutient l'enquête sur les véhicules électriques.

La part des véhicules fabriqués en Chine sur le marché des voitures électriques de l'Union européenne a augmenté à 8% et pourrait atteindre 15% en 2025. Parmi les marques chinoises populaires exportées vers l'Europe figurent MG de SAIC et Volvo de Geely.

En octobre, la société chinoise Great Wall Motor a déclaré être le premier constructeur automobile à soumettre des réponses à l'enquête de l'UE sur les subventions.

© Reuters. Un concessionnaire de véhicules électriques BYD, à Brasilia. /Photo prise le 24 octobre 2023/REUTERS/Adriano Machado

L'UE cherche à réduire sa dépendance à l'égard de la Chine, deuxième économie mondiale, en particulier pour les matériaux et les produits nécessaires à sa transition écologique.

Dans le même temps, les fabricants chinois de véhicules électriques, qu'il s'agisse de BYD, leader du marché, ou de Xpeng (NYSE:XPEV) et Nio, plus petits, redoublent d'efforts pour se développer à l'étranger, alors que la concurrence s'intensifie à l'intérieur du pays et que la croissance économique chinoise s'essouffle. Nombre d'entre eux ont fait des ventes en Europe une priorité.

(Reportage Zhang Yan à Shanghai, Philip Blenkinsop à Bruxelles et Maria Martinez à Berlin ; avec la contribution de Laurie Chen à Pékin ; Rédigé par Brenda Goh ; version française Gaëlle Sheehan, édité par Blandine Hénault)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés