Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Bilan Bourse du mois de Juin : Après un terrible mois, les marchés font encore face à d'importants défis

Par Investing.com (Charley Blaine/Investing.com)Aperçu des marchés05/07/2022 06:06
fr.investing.com/analysis/bilan-bourse-du-mois-de-juin--apres-un-terrible-mois-les-marches-font-encore-face-a-dimportants-defis-200442647
Bilan Bourse du mois de Juin : Après un terrible mois, les marchés font encore face à d'importants défis
Par Investing.com (Charley Blaine/Investing.com)   |  05/07/2022 06:06
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

Il faut remonter loin dans le temps, jusqu'en 1970, pour trouver un premier semestre aussi mauvais pour les investisseurs que le premier semestre 2022.

L'indice S&P 500 a chuté de près de 21% sur le semestre et de 8,4% en juin. Depuis le début de l'année, l'indice a terminé en baisse de 19,7 %. Seuls 57 titres ont terminé en hausse au cours du mois, soit le plus faible total depuis mars 2020, lorsque la pandémie de COVID-19 a éclaté.

S&P 500 1-Mois
S&P 500 1-Mois


Le NASDAQ Composite a chuté de 29,5% au cours du semestre. Sa chute de 22,4 % au deuxième trimestre est la pire depuis le quatrième trimestre 2008.

NASDAQ 1-Mois
NASDAQ 1-Mois


Le Dow Jones Industrial Average a chuté de "seulement" 15,3 % au cours du semestre et de 11,25 % au cours du deuxième trimestre.

Dow 1-Mois
Dow 1-Mois


Après un tel effondrement, un rebond est à prévoir, non ? Comme après la pandémie qui a déclenché un mini-crash en 2020 ?

La réponse courte est : peut-être.

Cependant, beaucoup de choses pourraient facilement faire dérailler un rebond. Les pressions inflationnistes, l'incertitude politique aux États-Unis et ailleurs, les prix des matières premières, ainsi que le démantèlement de la chaîne d'approvisionnement qui pèse sur l'économie mondiale depuis l'apparition de la pandémie de COVID-19.

Donc, oui, une reprise dépend de la Réserve fédérale américaine.

Depuis novembre, cependant, la Fed s'est concentrée sur la lutte contre l'inflation, promettant de la ramener à son objectif déclaré de 2 % par an. La banque centrale a relevé son taux d'intérêt directeur de 1,5 à 1,75 % cette année, après l'avoir pratiquement ramené à zéro au plus fort de la pandémie. Elle devrait encore relever les taux à deux reprises en 2022, à la fin du mois de juillet et à l'automne.

Les efforts de la Fed ont poussé le 10 ans de 0,92 % à la fin de 2020 à 1,51 % à la fin de 2021, puis à 3,43 % en juin. Le taux d'un prêt hypothécaire à 30 ans est d'environ 5,8 %, contre 3,1 % à la fin de 2021.

La hausse des taux n'aide pas les cours des actions, les valeurs technologiques de haut vol et les crypto-monnaies. Les introductions en bourse ont presque disparu. La hausse des taux pourrait déjà freiner l'appréciation des prix des logements, et l'on parle même d'une récession en 2023, si ce n'est plus tôt.

Microsoft (NASDAQ:MSFT) a réduit ses prévisions pour son trimestre du 30 juin, ce qui a fait chuter son action de 5,3 % en juin.

MSFT 1-Mois
MSFT 1-Mois


Target (NYSE:TGT) a réduit ses prévisions pour le troisième trimestre, en partie parce qu'elle a gonflé ses stocks d'articles ménagers et qu'elle a baissé les prix pour écouler les marchandises excédentaires. Les actions ont chuté de 12,8% sur le mois et de 38% sur le premier semestre.

Target 1-Mois
Target 1-Mois


Le PDG de JPMorgan Chase (NYSE:JPM), Jamie Dimon, a prévenu que l'inflation, les hausses de taux et la guerre Ukraine-Russie pourraient provoquer un ouragan de problèmes.

JP Morgan 1-Mois
JP Morgan 1-Mois


En d'autres termes, les marchés en vogue de la dernière décennie sont déstabilisés. Les bulles ont éclaté, les modes de vie perturbés par chaque voyage à l'épicerie.

Regardez les crypto-monnaies. {Le 10 novembre, le Bitcoin a atteint près de 69 000 dollars en intrajournalier et a chuté de 72 % depuis. Il a perdu 58 % sur l'année. Samedi, ETH/USD, la deuxième crypto la plus populaire, a perdu 71 % sur l'année. Elle avait augmenté de 467 % en 2020 et de 553,7 % en 2021 lorsque le marché s'est effondré. Il a perdu 77 % depuis son sommet de 4 808,28 $.

Le nombre d'offres publiques initiales a également chuté à seulement 21 au deuxième trimestre, contre 118 un an plus tôt, soit la pire performance du deuxième trimestre depuis 2009. L'activité s'est effondrée parce que les entreprises et leurs sponsors vendaient la croissance des ventes en faisant passer les bénéfices au second plan. Si cela ressemble à la bulle Internet du début des années 2000, vous avez raison.

Les actions de nombreuses entreprises entrées en bourse ces dernières années sont tombées bien en dessous de leur prix d'introduction. Et les banquiers d'affaires ont du mal à susciter l'intérêt pour les nouvelles introductions en bourse. Le troisième trimestre sera probablement "calme", a déclaré Matt Kennedy, analyste principal des introductions en bourse chez Renaissance Capital, une importante société de recherche et de conseil spécialisée dans les introductions en bourse.

Une seule introduction en bourse a eu lieu la semaine dernière : Ivanhoe Electric (NASDAQ:IE), une société minière canadienne qui a levé 169 millions de dollars dans le cadre d'une offre au prix de 11,75 dollars. Ivanhoe prévoit d'explorer et d'extraire des métaux utilisés dans les batteries. Les revenus ne seront peut-être pas perçus avant plusieurs années.

Les actions ont chuté dès le début de la négociation publique et ont terminé la semaine à 9,12 $, soit une baisse de 22,4 % par rapport à la vente de l'IPO.

À la fin du deuxième trimestre, jeudi, le baril de West Texas intermediate était à 105,76 $, en hausse de près de 41 % sur l'année. Il est passé à 108,43 $ vendredi. Mais voici un peu de réconfort pour les consommateurs. Le pétrole brut est en baisse par rapport aux 122,11 $ le baril du 8 juin.

Selon l'AAA Gas Prices de l'Association américaine des automobilistes, le prix moyen de l'essence aux États-Unis, qui s'établit actuellement à 4,812 dollars le gallon dimanche, est en baisse de 4,1 % par rapport au pic de 5,016 dollars le gallon atteint le 14 juin.

Une visite au magasin vous montre l'interconnexion mondiale. Outre les problèmes de chaîne d'approvisionnement, la guerre Ukraine-Russie a des répercussions sur les marchés alimentaires mondiaux. {Les prix à terme du blé ont atteint 13,63 dollars le boisseau le 8 mars, en réaction au conflit. Les deux pays comptent parmi les plus grands exportateurs mondiaux de blé, d'huile de tournesol et d'autres denrées alimentaires.

Ce que la Fed a pris, peut-elle le rendre ?

La grande question pour l'avenir est de savoir quand les actions vont se redresser. Certains voient un rebond vigoureux au cours du second semestre. Le raisonnement est que l'inflation va diminuer (en particulier les prix du pétrole et des denrées alimentaires). Et la Fed aura alors la possibilité de signaler qu'elle ne relèvera plus ses taux.

La paix en Ukraine serait utile, tout comme le discours politique civil.

Cependant, un certain nombre d'indicateurs techniques, dont le MACD et les indices de force relative, suggèrent qu'il faut un sérieux coup d'éclat pour attirer l'argent qui espère un retournement de situation.

Et si ces éléments se combinent pour produire ce scénario, remercions les ordinateurs qui sont configurés pour exécuter 60 à 75 % de toutes les transactions boursières. Les algorithmes qui disent aux ordinateurs d'acheter ou de vendre bougent instantanément, ce qui explique en partie toute la volatilité observée cette année.

Gagnants et perdants

À la fin du mois de juin, seul Apple (NASDAQ:AAPL) affichait une capitalisation boursière supérieure à 2 000 milliards de dollars. Apple et Microsoft ont tous deux terminé le trimestre en baisse de 23 % sur l'année. Meta Platforms (NASDAQ:META) a perdu 52,4 % au premier semestre.

Les 11 secteurs du S&P 500 ont tous baissé en juin, le maillon le plus faible étant énergie, avec une baisse de 17 % reflétant le repli, certes modeste, des prix du pétrole. Le secteur le plus performant a été celui des soins de santé, mais il a reculé de 2,84 %, suivi par les biens de consommation courante, en baisse de 2,87 %. Environ 10 % des composantes d'un indice ont enregistré des gains au cours du mois.

Les principales valeurs du S&P pour le mois étaient des valeurs de base :

  • Dollar General (NYSE:DG), en hausse de 11,4 %.
  • General Mills (NYSE:GIS), géant de l'agroalimentaire, en hausse de 8%.
  • Domino's Pizza (NYSE:DPZ), plus 7,3%.
  • Brown Forman (NYSE:BFb), producteur de liqueurs, 6,11%.

L'énergie reste le premier secteur du S&P 500 pour l'année, avec une hausse de 29,2% au premier semestre. Neuf des dix premières valeurs de l'année sont des valeurs énergétiques, avec en tête Occidental (NYSE:OXY), en hausse de 103,1% ; Hess (NYSE:HES), en hausse de 43,1% ; Valero Energy (NYSE:VLO), en hausse de 41,5 ; et Exxon Mobil (NYSE:XOM), en hausse de 40%. Mais ces quatre sociétés ont perdu 10 % ou plus en juin.

En tête du Dow Jones en juin, on trouve :

  • Boeing (NYSE:BA), en hausse de 4,1%.
  • UnitedHealth Group (NYSE:UNH), plus 3,39%.
  • Salesforce (NYSE:CRM), plus 3 %.

Seuls cinq titres du Dow Jones ont progressé au cours du mois.

Les plus grands perdants du Dow Jones pour le mois sont :

  • Le fabricant de produits chimiques Dow (NYSE:DOW), en baisse de 24,1 %.
  • American Express (NYSE:AXP), moins 17,9%.
  • Caterpillar (NYSE:CAT), moins 17,2 ; Chevron (NYSE:CVX), moins 17,1%.
  • Intel (NASDAQ:INTC), moins 15,8%.

Les actions les plus performantes du NASDAQ 100 pour le mois sont :

  • Seagen, société de biotechnologie de Seattle (NASDAQ:SGEN), en hausse de 30,4%.
  • Pinduoduo (NASDAQ:PDD), la plateforme agricole chinoise, plus 22,7%.
  • JD.com (NASDAQ:JD), plus 14,4 %.
  • Okta, société de sécurité numérique (NASDAQ:OKTA), +8,85%.
  • La plateforme chinoise de vente en ligne Baidu (NASDAQ:BIDU), en hausse de 1,86%.

Les plus gros perdants du NASDAQ 100 sont :

  • L'éditeur de logiciels DocuSign (NASDAQ:DOCU), en baisse de 31,6 %.
  • Marvell Technology (NASDAQ:MRVL), moins 26,4%.
  • Le service de réservation en ligne Airbnb (NASDAQ:ABNB), moins 26,3%.
  • Le fabricant de semi-conducteurs Micron Technology (NASDAQ:MU), moins 25,14%.
  • Advanced Micro Devices (NASDAQ:AMD), moins 24,13%.
Bilan Bourse du mois de Juin : Après un terrible mois, les marchés font encore face à d'importants défis
 

Lire Aussi

Bilan Bourse du mois de Juin : Après un terrible mois, les marchés font encore face à d'importants défis

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email