Electricité de France SA (EDF)

8,43
+0,18(+2,16%)
  • Volume:
    772.759
  • Achat/Vente:
    0,00/0,00
  • Ecart journalier:
    8,29 - 8,44
  • Type:Action
  • Marché:France
  • ISIN:FR0010242511

Discussions sur EDF

Electricité de France: quel est votre sentiment ?
ou
Votez pour découvrir les résultats de la communauté !

Tous les commentaires

(1291)
  • EDF, l’avenir, une évidence.
    1
    • si tu fais rien avant debut juin tu bas toucher tes dividendes de 0.28 par action soit des 171 euros ou tj peux decider d avoir 23 nouvelles actions a la place et la tu dois le choisir pour valider
      0
      • les frais certainement et l'obligation d'indiquer cette mention pour toutes transactions car tu paye avec tes dividendes.
        0
      • non tu dois juste avoir la difference qi ru achetes au superieur quelques euros. a l inferieur il te donne la differenes 23 actions ou 24 actilns au superieur
        0
      • n oublions pas on retouche la meme chose en decembre lol
        0
    • bonjour j'ai 624 titre j'ai ost pour avoir 23 t par compte me d'amande à paie 171 euros .normalement c'est les dividende je paie pa à ce que il ya quelqu'un peut m'expliquer svp je remercie d'avance
      3
      • 1
      • Pas d'inquiétude, vous allez recevoir vos dividendes... C'est une option pas une obligation.
        0
      • l'option est de 7.44/ par action reste inférieur de 12% celon le moment biensur de la valeur actuelle ce qui fait réellement après paiement du dividendes 2 à 4% inférieur après la chute du au détachement donc pour ma part mon prix moyen et de 7.56€/action donc bof je vais accepter car cela me semble plus intéressant pour 2%.
        0
    • J’ai du mal a évaluer le potentiel de cette action .. un si grand acteur et tant de probleme a venir… j’ai l’impression qu’il peut aller a 4 demain ou 12…
      1
      • Il fera les deux, je dirai d abord 4 puis 12 😉c est ca la bourse. Rare sont les actions à ce prix sans problème
        1
    • bonjour est-ce que il y a quelqu'un il peut m'explique sur lost
      1
      • Détachement du dividende
        0
      • bonsoir. mais pourquoi me d'amande à paie 171 euros pour avoir 23 titre
        0
      • Tout simplement pour régler la note si vous avez choisi l'option réinvistissement en actions23 nouveaux titres x 7,44 le prix réinvistissement en action en gros une décote d'environ 1€ par rapport au prix d'aujourd'hui. En parallèle vous allez recevoir sur votre compte (le nombre d'actions détenus x 0.28€-les prélèvements.
        0
    • PARIS (Reuters) - Les défauts de corrosion détectés dans certaines centrales nucléaires d'EDF ne semblent pas concerner la famille des 32 réacteurs de 900 mégawatts (MW) - les plus nombreux du parc français - et pourraient être liés à un problème de conception, a déclaré mardi l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).
      0
      • bonjour, quelqu un pour expliquer l OST? je suis pas sur d avoir tt compris... merci
        0
        • Detachement du dividende
          0
      • EDF TENTE DE RASSURER SES ACTIONNAIRES FACE AU MUR FINANCIER DU NOUVEAU NUCLÉAIRE.À l’Assemblée générale des actionnaires, le PDG Jean-Bernard Lévy s’est voulu optimiste pour l’avenir malgré une année 2022 qui s’annonce catastrophique. Mais pour faire face au défi de la construction de six nouveaux EPR, le groupe va avoir grand besoin du soutien financier de l’État…avec qui il est en conflit sur les tarifs de revente de son électricité nucléaire.Ce jeudi 12 mai, devant un parterre de petits actionnaires réunis salle Pleyel à Paris pour l’assemblée générale annuelle d’EDF, Jean-Bernard Lévy aura tout fait pour donner l’image d’un patron serein, posé et résolu «face aux nouveaux défis lancés par la crise climatique et le souci d’indépendance énergétique» : «EDF est maintenant bien placé pour répondre à ces nouveaux besoins que la guerre en Ukraine accélère, l’électricité est à la fois la solution contre le changement climatique et source de progrès, nous allons donc jouer un rôle essentiel dans les décennies qui viennent», a lancé tout sourire le PDG de l’électricien.Le groupe a certes connu une année 2021 «marquée par des réussites opérationnelles», note son patron : de fait, il a dégagé l’an dernier plus de 5 milliards de bénéfices, sur un chiffre d’affaires en forte hausse (+22 %) à 84,4 milliards d’euros sur fond de reprise post-Covid et de flambée des prix de l’énergie profitable à EDF. Mais 2022 sera tout autre : catastrophique sur le plan financier entre nouveau retard de l’EPR de Flamanville, baisse de la production nucléaire liée à la découverte de graves problèmes de corrosionsur les réacteurs actuels, et mise à contribution de l’électricien par l’État pour limiter la flambée des factures des abonnés à 4 %. C’est bien simple, entre ces différentes avanies, EDF va perdre 26 milliards d’euros de recettes sur son excédent  d’exploitation (EBITDA) cette année, alors que ce dernier atteignait au total 18 milliards en 2021 ! En clair cela veut dire que la capacité du géant de l’électricité à générer du cash-flow, de l’argent frais, sera réduite à zéro.Cela tombe on ne peut plus mal, car EDF doit faire face à un mur d’investissement sans précédent, pour ne pas dire une falaise infranchissable. La commande de six nouveaux réacteurs EPR pour une mise en service à l’horizon 2035-2040 annoncée en début d’année par Emmanuel Macron depuis Belfort est «une décision historique» qui sonne le retour des jours heureux du nucléaire a souligné Jean-Bernard Lévy, en confirmant que les deux premières tranches de l’EPR2 seront construites sur la centrale de Penly (Seine-Maritime). Mais nul n’ignore que ce «chantier du siècle» nécessitera au bas mot un investissement de 50 milliards d’euros. Si tout se passe bien. EDF doit aussi financer le «grand carénage» pour prolonger la durée de vie de ses 56 réacteurs actuels vieillissants, soit encore 33 milliards d’euros à trouver sur la période 2022-2028 «hors conséquence du dossier corrosion», a pris soin de préciser le groupe. Ce qui est de mauvais augure. Il y a aussi le dérapage de la construction du premier EPR sur la centrale de Flamanville (Manche) qui devrait entrer en service en 2024, après un premier chargement du combustible fin 2023, autrement dit avec douze ans de retard et des coûts de construction qui auront été multipliés par cinq à près de 20 milliards… Or EDF traîne toujours comme un boulet une dette de 43 milliards d’euros. Au total, les besoins de financement atteignent 200 milliards pour les deux décennies à venir. Vertigineux.Alors face aux questions des petits actionnaires inquiets, Jean-Bernard Lévy a reconnu bien volontiers «les difficultés opérationnelles» dont souffrent le groupe et le cours de bourse d’EDF (-31 % sur dix ans) dans «un contexte difficile». Tout en faisant miroiter un retour à meilleure fortune grâce à un plan d’actions, promettant notamment pour 3 milliards d’euros de cessions d’ici 2024. Mais dans l’immédiat, l’État a surtout dû voler au secours de l’électricien pour assurer ses fins de mois et un besoin de financement immédiat de 5 à 6 milliards d’euros en souscrivant à une augmentation de capital de 3,1 milliards. Ce que Lévy a présenté comme une «excellente nouvelle», car il en faut. Se disant «garant de la défense des intérêts d’EDF», le grand patron qui a été reconduit en 2019 par Macron et dont le deuxième mandat court jusqu’en 2024, a annoncé pour la forme avoir, suite aux mesures annoncées par le gouvernement pour limiter la hausse des prix de l’électricité, «déposé un recours gracieux contre la décision contraignant EDF à céder davantage d’électricité nucléaire à bas prix à ses concurrents». Mais ce dernier a peu de chances d’aboutir quand on sait que l’État est actionnaire à près de 84 % de l’entreprise. Alors Jean-Bernard Lévy renvoie précisément à l’État la responsabilité d’assurer par tous les moyens l’avenir de son grand électricien : «EDF a besoin de réformes structurelles pour donner pleinement et durablement au groupe les moyens de ses ambitions», a-t-il martelé.Prêt de 800 millions d’eurosUn message adressé au chef de l’État, qui offre à EDF six nouveaux EPR, voire huit de plus à l’étude, mais demande aussi un doublement des capacités de production éoliennes et solaires pour assurer l’indépendance énergétique du pays et viser l’objectif zéro émissions en 2050. De fait avec sa réélection, Emmanuel Macron pourrait bien relancer le chantier compliqué du découpage d’EDF connu sous le nom d’«Hercule» gelé depuis l’été dernier : il s’agirait de nationaliser à 100 % le nucléaire pour mettre en bourse les actifs les plus rentables et les plus prometteurs comme le réseau de distribution Enedis et les énergies renouvelables. Une nouvelle version du «nationaliser les pertes pour mieux privatiser les profits» qui hérisse les puissants syndicats d’EDF et la gauche désormais unie. Mais avec la guerre en Ukraine qui a mis les projecteurs sur l’indépendance et la souveraineté énergétique, Macron lui-même hésite désormais à mettre en œuvre ce scénario de banquier d’affaires : il semble prioriser désormais le sauvetage financier de l’électricien par l’État via la Caisse des dépôts voire un grand emprunt, en misant sur le retour d’investissement futur du nouveau programme nucléaire. On en saura plus après les législatives, EDF figurant parmi ses grands dossiers prioritaires.En attendant les milliards de l’État, EDF a déjà trouvé une banque généreuse pour financer ses grands projets dans la mobilité électrique : ce jeudi, la Banque européenne d’investissement (BEI) lui a accordé un prêt de 800 millions d’euros sur dix ans pour aider Enedis à déployer 11 465 km de nouvelles lignes de distribution et installer 73 000 bornes de recharge publiques pour voitures électriques en plus de ses 50 000 existantes. Un projet chiffré au total à 1,6 milliard d’euros. Le vice-président de la BEI, Ambroise Fayolle, s’est félicité «de contribuer ainsi à l’électrification des usages au cœur de la stratégie bas carbone promue par le Pacte vert européen». Vu le tableau financier d’EDF, ce ne sera sûrement pas le dernier prêt consenti par la banque européenne «partenaire historique d’EDF».Par Jean-Christophe Féraud, publié le 12 mai 2022 à 15h45, mis à jour à 18h15
        5
        • Merci pour cette immense contribution. Très intéressant !
          0
      • à ce que il ya les dividende pour cette valeur
        0
        • Cher Monsieur,Il y a des dividendes sur cette valeur et je vous invite à consulter et lire le Site Internet.Vous trouverez toutes les informations utiles.Cordialement.
          0
        • oui 0.28 debut juin et 0.28 en decembre 2 fois
          0
      • Il faut faire confiance a nos institutions, elles veilleront à l’équité et les intérêts de tous.A suivre.Belle fin de soirée.
        1
        • Erreur, dans le monde de la finance il ne faut faire confiance à personne. Il suffit de lire pour comprendre ce qui va se passer ..... Le PDG d’EDF a annoncé jeudi un « recours » contre la décision du gouvernement d’attribuer des volumes d’électricité nucléaire bon marché supplémentaires à ses concurrents...... Une technique pour vous rassurer et le temps que les petits actionnaires comprennent, le cours aura bien descendu ....... Bon courage à vous .......
          2
        • Cher Monsieur,Je n’avais pas vu cette infos sur le recours et vous en remercie.Toutes les probabilités sont ouvertes, et vous avez peut-être raison, cependant, je reste optimiste sur l’issue de cette action.Bien à vous.
          0
      • Confiance, aucune raison de céder à la panique.Bien à vous.
        0
        • À l’image du CAC, elle se redresse, à suivre.
          0
          • 8,55 atteind, le niveau de la M20 jour, préparez vos parachutes pour demain lol .......
            3
        • 0
          • Conseil d'un bear à deux balles, fuyez pauvre fous ........ Premier objectif personnel 6€ minimum d'ici la fin du mois (retour baissier en hebdo), mouvement baissier également probable sur le F40 (objectif sur graph hebdo 5500) .....
            6
            • Un grossier personnage en perte sur EDF, il est encore temps de vendre, à 6€ ça fera encore plus mal ........
              5
            • J'ai tout vendu à 9, pour le moment pas de regrets. Si ça touche 6€ je pourrais envisager sérieusement un retour à horizon 3-5 ans minimum.
              1
          • EDF espère un accord "dans les prochains mois" pour six EPR en IndeReuters le 05/05/2022 à 07:36EDF espère parvenir à un accord "dans les prochains mois" pour la construction de six réacteurs EPR en Inde, a-t-on appris jeudi auprès d'un porte-parole du groupe.Cette confirmation d'une progression des discussions initialement rapportée par BFMTV intervient au lendemain d'une visite en France du Premier ministre indien Narendra Modi, qui a été reçu mercredi à l'Elysée.L'énergéticien français a remis en avril 2021 à l'exploitant nucléaire indien NPCIL une offre technico-commerciale engageante française en vue de la construction de six réacteurs EPR sur le site de Jaitapur, dans l'ouest de l'Inde.......Et la France on s'en occupe quand ? La grenouille qui voulait se faire plus grosse que le boeuf ça vous parle ? .....................
            6
            • Grosse carotte mal géré par Levy
              4
              • EDF-Les risques sur le calendrier et les coût d'Hinkley Point ont augmentéReuters le 04/05/2022 à 11:06PARIS, 4 mai (Reuters) - EDF a annoncé mercredi que les risques pesant sur le calendrier et le coût du projet de réacteur nucléaire Hinkley Point C en Grande-Bretagne avaient augmenté depuis la publication de la dernière information sur ce dossier, et qu'une nouvelle mise à jour sera faite avant la fin de ce trimestre.Xavier Girre, directeur financier du groupe, a déclaré qu'en plus du Brexit et du coronavirus, le projet serait impacté par le conflit ukrainien, certaines perturbations de la chaîne d'approvisionnement, des pénuries de matériaux et par l'inflation.La dernière mise à jour du calendrier de construction d'Hinkley Point remonte à janvier 2021. EDF avait alors déclaré que la livraison du premier réacteur nucléaire construit en Grande-Bretagne depuis des décennies serait retardée de six mois, jusqu'en juin 2026, et que le coût augmenterait de 500 millions de livres supplémentaires, pour atteindre 22-23 milliards de livres (27,34 milliards d'euros).
                1
                • * EDF abandonne 3,1% à 8,3 euros à 12h00 malgré l'annonce d'un chiffre d'affaires de 35,58 MdsE au T1, en hausse de 61%, soutenu par les prix de l'électricité et du gaz. Le chiffre d'affaires bénéficie par ailleurs de la bonne performance d'EDF Trading. Il convient de noter toutefois que l'évolution du chiffre d'affaires n'aura qu'un impact limité sur l'EBITDA. De plus, le recul de la production nucléaire pénalisera l'EBITDA en raison des achats nécessaires sur les marchés de gros dans un contexte de forte hausse des prix, a précisé le groupe. La production nucléaire en France s'est établie à 91,7 TWh, soit 7,5 TWh de moins qu'à la même période en 2021, en raison d'une moindre disponibilité du parc nucléaire due essentiellement à l'impact de la découverte d'indications de corrosion sous contrainte.
                  1
              • bon resultat... je pensais que ça allait monter sur les 9 ce matin 😕
                1
                • lol
                  1
                • La descente ne fait que commencer, le rsi 14 jours confirme son passage sous les 50, rappel, les rsi hebdo et mensuel sont déjà sous 50 ....... Il ne faut pas lire que les points positifs d'un résultat trimestriel ..... L'objectif de votre ami stéphane n'est pas un objectif CT .... à CT une descente sur 6 € est plus probable ........ Bon courage à vous......
                  1
              • apres une grosse augmentation des tarifs je retourne chez EDF tarifs réglementés
                1
                • J'étais chez totalénergie
                  0
                • Cac Traderje suis chez total pas vu de grosse augmentation du tout. Je suis meme 5% en dessous du tarif réglementé
                  0
                • Moi j'ai eu cette mauvaise surprise
                  0
              • prono sur les résultats ??
                0
                • des resultats a la tesla
                  0
                • objctif 9.64
                  0
                • Probable à long terme, bon courage à vous .........
                  0
              • Le recours des Syndicats devant le Conseil d’Etat sera traité demain. A suivre.
                0
                • la resilience d'EDF va assomer plus d'un bears a 2 balles ...
                  2
                  • Fred investing .... quand je parlais d'ours je te visais pas forcement , mais tu dois etre susceptible, alors je te pardonne ta mievrerie.... humour
                    0
                  • Pas de souci je m'amusais à répondre à votre mépris des vendeurs dans un forum hyper bull vous êtes le roi lol ....... 2,7 Milliards des impôts des Français encore utilisés sans leur avis pour éviter la perte d'EDF sur cette dernière AK........EDF c'est 42 Milliards de dette, 50% des réacteurs à l'arrêt et des problèmes récurents de fuites sur les circuits de refroidissement ....... Attention la nationalisation d'EDF n'est pas encore actée, après une remonté spéculative de plus de 30% depuis les 6,95 en mars, être vendeur d'EDF aujourd'hui n'est pas inchoérent pour un CT.
                    1
                  • Fred investing c'est pas les 50 milliards de la sncf et un ingenieur edf gagne moins qu'un conducteur de tgv... alors un peu de ponderation
                    0
                • on pris pour une renationalisation de edf, je pense que la hausse fait référence à la volonté exprimé de réforme le marché de l'électricité en europe
                  2
                  • Félicitation à M. Macron
                    4
                    • Quoique l’on dise ou que l’on pense notre Président est une personne intelligente, et il ne laissera pas EDF et le secteur à la dérive. Ça demarche s’inscrit dans les droits et intérêts de tous. Institutions, Citoyens et Actionnaires. Je réitère mon Avis positif *** sur ce dossier.
                      6
                      • vous parlez a votre banquier monsieur Boule..lol
                        0
                      • Monsieur Boule, vous croyez vraiment ce que vous écrivez ? Mr MACRON soucieux de l'environnement, de la société et des salariés ...... lol ...... Je vous remercie pour cette franche rigolade. Pour ne pas vous influencer, je vous laisse faire vos propres recherches pour savoir d'où il vient, par qui et pourquoi il a été mis au pouvoir ...... En ce qui concerne EDF, l'Etat est l'actionnaire majoritaire, en nationalisant la partie création et entretien du nucléaire, le président va mettre la totalité de la dette (42 Milliards si mes souvenirs sont bons) à la charge de l'Etat Français. Suite à ce démantellement les autres entités EDF Environnement et hydraulique s'ouvriront aux capitaux privés....... Une mécanique bien huilée qui consiste à nationnaliser les dettes et privatiser les bénéfices ......... (en engraissant au passage toute cette oligarchie financière qui surveille à ce que le système ne s'éfondre pas). Bonne journée Mr BOULE ......
                        2
                      • La cupidité et la soif de pouvoir de cette oligarchie financière à détruit le savoir faire Français depuis de nombreuses années ...... La part industrielle dans la richesse nationale, les Espagnols sont à 16%, les Italiens à 19%, les Allemands à 23% et nous à 11%. Pour reconstruire une France forte, on ne pourra pas miser uniquement sur les technologies du futur, il va falloir qu’on reprenne des parts de marché sur tout ce que nous importons. C'est mal barré .......
                        2