⌛ Avez-vous raté le gain de 13% des ProPicks en mai? Profitez de nos choix d'actions pour juin.Voir actions

Légère baisse en vue en Europe avant la Fed et après la BoJ

Publié le 19/03/2024 07:35
© Reuters. Le Palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris. /Photo prise le 24 février 2023/REUTERS/Sarah Meyssonnier
UK100
-
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
JP225
-
GS
-
GOOGL
-
AAPL
-
NVDA
-
LCO
-
CL
-
TSLA
-
IXIC
-
TOPX
-
GOOG
-

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont une nouvelle fois attendues sur une note prudente mardi avec des indices étant proches de leurs niveaux records, tandis que la banque centrale américaine entame une réunion de politique monétaire de deux jours dans un contexte d'incertitudes sur l'évolution des taux d'intérêt.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien, qui a inscrit un record la semaine dernière, devrait perdre 0,09% à l'ouverture. Le Dax à Francfort, lui aussi monté la semaine dernière à un pic historique, pourrait reculer de 0,12%. Le FTSE 100 à Londres devrait abandonner 0,15%. L'indice EuroStoxx 50, qui a dépassé la semaine dernière le seuil des 5.000 points, est attendu en repli de 0,16%.

Alors que l'optimisme des investisseurs sur les valeurs technologiques, notamment dans l'intelligence artificielle, a porté récemment les indices à des plus hauts sans précédent, la prudence l'emporte désormais à l'approche des décisions des grandes banques centrales.

La Banque du Japon (BoJ) a mis fin mardi à sa politique de taux d'intérêt négatifs en décidant d'un premier relèvement du coût du crédit en 17 ans, au moment où les marchés espèrent que les grandes banques centrales, qui se réunissent cette semaine, vont assouplir leurs conditions monétaires prochainement.

Si un statu quo sur les taux est attendu à l'issue mercredi de la réunion de deux jours de la Réserve fédérale américaine (Fed), le marché reste à l'affût de signes sur le calendrier et l'ampleur de la baisse des taux dans les mois à venir.

La résilience de l'économie américaine, les tensions persistantes sur le marché du travail et les récentes données sur l'inflation suscitent des interrogations sur une réduction du coût du crédit dès le mois de juin.

Oscar Munoz, chef stratège macroéconomique pour les Etats-Unis chez TD Securities, estime ainsi que la Fed pourrait entamer le pivot de sa politique seulement en septembre avec deux baisses de taux prévus cette année.

Une hypothèse également partagée par Nomura, qui ne voit que deux baisses de taux de 25 points de base cette année. Goldman Sachs (NYSE:GS) et JP Morgan tablent sur des baisses cumulées de 75 points de base cette année, contre des prévisions initiales respectives de réductions de 100 et 125 points.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse lundi, portée par les géants des valeurs technologiques tels qu'Alphabet (NASDAQ:GOOGL) et Tesla (NASDAQ:TSLA).

L'indice Dow Jones a gagné 0,2%, ou 75,66 points, à 38.790,43 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 32,33 points, soit 0,63%, à 5.149,42 points.

Le Nasdaq Composite a rebondi de 130,27 points (0,82%) à 16.103,45 points, après trois séances de baisse.

Ce rebond de l'indice à forte composante technologique a été favorisé par la nette progression d'Alphabet (+4,6%) après une information de Bloomberg selon laquelle Apple (NASDAQ:AAPL) (+0,64%) est en pourparlers pour intégrer le modèle d'intelligence artificielle (IA) Gemini de Google dans son iPhone.

Les perspectives ouvertes par l'IA nourrissent depuis plusieurs mois l'optimisme des investisseurs et cet engouement a continué de soutenir les marchés ce lundi avec le début de la conférence GTC des développeurs de Nvidia (NASDAQ:NVDA), qui doit se poursuivre jusqu'à la fin de la semaine.

Le titre Nvidia s'est toutefois montré volatil ce lundi avant de finir en hausse de 0,7%.

Tesla a aussi contribué à la tendance positive avec un gain de 6,3%, après l'annonce par le constructeur de véhicules électriques d'une prochaine augmentation du prix de son Model Y dans certains pays.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a avancé de 0,66% à 40.003,6 points, dans une séance volatile après le changement de cap dans la politique de la Banque du Japon. Le Topix, plus large, a pris 1,06% à 2.750,97 points.

L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) perd 0,84%.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai a fléchi de 0,72% et le CSI 300 a également reflué de 0,72%.

CHANGES

Le yen recule de 0,62% à 150,07 pour un dollar malgré le changement historique opéré par la Banque du Japon, une telle décision étant anticipée par les investisseurs.

"C'est une formule classique: 'achetez la rumeur, vendez la nouvelle'", commente Bart Wakabayashi, responsable chez State Street.

Le dollar australien cède 0,58% à 0,6522 face au dollar américain après la décision de la RBA, la banque centrale australienne, de laisser ses taux directeurs inchangés, tout en disant ne vouloir prendre aucune décision quant à sa politique future.

Le dollar avance de 0,18% face à un panier de devises de référence.

L'euro perd 0,08%, à 1,0862 dollar, tandis que la livre sterling s'échange à 1,2704 dollar (-0,18%).

TAUX

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans se replie de 1,2 point de base, à 4,3282%, après avoir atteint lundi un sommet de trois semaines, à 4,348%.

Le rendement du Bund allemand à dix ans, référence pour la zone euro, est quasiment stable à 2,454% après un gain de deux points de base lundi.

© Reuters. Le Palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris. /Photo prise le 24 février 2023/REUTERS/Sarah Meyssonnier

PÉTROLE

Les cours du pétrole fléchissent légèrement mardi en partie dans la perspective d'une augmentation de l'offre en provenance de Russie: le Brent reflue de 0,08% à 86,82 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 0,1% à 82,64 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Derniers commentaires

Chargement de l'article suivant...
Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés