Obtenir 40% de réduction
⚠ Alerte résultats ! quelles actions sont destinées à s'envoler ?
Découvrez les actions des ProPicks. Ces stratégies ont gagné 19,7% cette année.
Débloquer la liste

Les actions européennes attendues en hausse, soutenues par la "tech"

Publié le 02/02/2024 07:49
Mis à jour le 02/02/2024 07:50
© Reuters. Un trader travaille en salle des marchés de l'indice IG. /Photo prise le 6 février 2018/REUTERS/Simon Dawson

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes devraient ouvrir en hausse vendredi, les investisseurs profitant d'un rebond de la "tech" aux Etats-Unis en attendant la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain.

Selon les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien s’afficherait en hausse de 0,78% à l'ouverture. Les contrats à terme suggèrent une progression de 0,79% pour le FTSE à Londres, de 0,89% pour le Dax à Francfort et de 0,82% pour l'EuroStoxx 50.

Les résultats trimestriels de Meta (NASDAQ:META) et d'Amazon (NASDAQ:AMZN) ont surpris les investisseurs par leur robustesse, entraînant les deux titres à la hausse dans les échanges après la clôture à Wall Street.

Le rebond des valeurs de la "tech" soutient les actifs risqués, tandis qu'une salve de résultats est attendue en Europe.

Les chiffres trimestriels de Caixabank (BME:CABK), Unicredit (BIT:CRDI) ou Electrolux, notamment, animeront les marchés à l'ouverture.

Les investisseurs se positionnent également pour la publication à 13h30 GMT du rapport mensuel sur l'emploi du département du Travail américain, qui donnera davantage d'éléments sur la trajectoire du marché du travail aux Etats-Unis.

Les tensions salariales demeurent l'un des principaux facteurs de l'inflation aux Etats-Unis, ce qu'a rappelé la Réserve fédérale au cours de sa dernière réunion de politique monétaire, mercredi.

Alors que les investisseurs continuent de parier sur un assouplissement monétaire important en 2024, une résistance plus forte qu'attendue du marché du travail pourrait raviver les craintes que la Fed ne baisse pas ses taux aussi fortement qu'attendu, alors que son président, Jerome Powell, a déjà écarté la possibilité d'une première baisse en mars.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse jeudi, rebondissant au lendemain du communiqué de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui a douché les espoirs d'une baisse des taux imminente et dans l'attente des résultats trimestriels de géants technologiques.

L'indice Dow Jones a gagné 0,97% à 38.519,84 points. Le S&P-500, plus large, a pris 1,25% à 4.906,19 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 1,30% à 15.361,64 points.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a fini en hausse vendredi dans le sillage de Wall Street la veille. L'indice Nikkei a gagné 0,41% à 36.158,02 points et le Topix, plus large, a pris 0,21% à 2.539,45 points.

Nippon Television Holdings a fait un bond de 22,84% après que la société a déclaré qu'elle verserait des dividendes aux actionnaires étrangers qui n'étaient pas inscrits dans le registre des actionnaires. Son homologue TV Asahi Holdings a avancé de 17,57% et Fuji Media Holdings de 7,39%.

Les marchés chinois se dirigent vers leur pire performance hebdomadaire en cinq ans, le sentiment restant très dégradé malgré les mesures de soutien prises par les autorités. Le SSE Composite de Shanghai perd 2,39%, le CSI 300 2,01% et l'indice hongkongais Hang Seng 0,17%.

TAUX

Les rendements américains progressent légèrement dans l'attente du rapport mensuel sur l'emploi.

Le rendement du Treasury à dix ans grignote 1,7 point de base à 3,8798%, tandis que le taux à deux ans prend 2,1 pb à 4,2145%.

CHANGES

Le marché des changes est calme dans un contexte attentiste.

Le dollar décline de 0,04% face à un panier de devises de référence, tandis que l'euro prend 0,06% à 1,0878 dollar et la livre sterling 0,05% à 1,2748 dollar.

En Asie, le yen se renforce de 0,03% à 146,38 yens pour un dollar, tandis que le dollar australien s'octroie 0,41% à 0,6596 dollar.

PÉTROLE

© Reuters. Un trader travaille en salle des marchés de l'indice IG. /Photo prise le 6 février 2018/REUTERS/Simon Dawson

Le pétrole est en légère hausse après que l'Opep a décidé de maintenir sa production à ses niveaux actuels.

Le Brent avance de 0,18% à 78,84 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagnant 0,11% à 73,9 dollars.

(Rédigé par Corentin Chappron, édité par Bertrand Boucey)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés