Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Mettre à Niveau Maintenant

Les actions européennes en baisse ; les données sur la production industrielle indiquent un ralentissement économique

Actions 07/01/2022 09:37
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters
 
EUR/USD
-0,43%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
UK100
-1,58%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
XAU/USD
-0,61%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
FCHI
-1,31%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
DE30
-1,71%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
CVX
+0,04%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 

Par Peter Nurse

Investing.com - Les marchés boursiers européens se sont affaiblis vendredi, plombés par des données économiques régionales décevantes avant la publication des chiffres clés de l'emploi américain pour décembre.

À 11h05, le DAX allemand était en baisse de 0,6%, le CAC 40 français de 0,3% et le FTSE 100 britannique de 0,2%.

La production industrielle allemande a diminué de 0,2 % en novembre, selon les données de la plus grande économie de la zone euro publiées vendredi, soit une forte baisse par rapport à la hausse de 2,4 % enregistrée en octobre.

"Malheureusement, c'est là que le rebond de l'industrie allemande s'arrête pour l'instant", a déclaré Carsten Brzeski, analyste chez ING (AS:INGA). "La quatrième vague de la pandémie et Omicron devraient renvoyer l'activité industrielle en hibernation."

Cette faiblesse a également été constatée en France, où la production industrielle a reculé de 0,4% sur le mois de novembre, après avoir progressé de 0,9% le mois précédent.

Néanmoins, les pertes sont mineures vendredi, de nombreux investisseurs gardant leur poudre sèche avant la publication des données américaines très attendues sur les emplois non agricoles plus tard dans la journée, en particulier après que la Réserve fédérale ait indiqué que la tension du marché de l'emploi était une raison clé de son changement de position en décembre.

La masse salariale devrait avoir augmenté de 400 000 en décembre, soit presque le double de la hausse décevante de 210 000 enregistrée en novembre, et le taux de chômage devrait passer de 4,2 % à 4,1 %.

Toutefois, le rapport privé sur l'emploi de mercredi, qui est souvent utilisé comme guide pour celui du gouvernement, a montré que les entreprises ont créé 807 000 emplois le mois dernier, soit plus du double du nombre attendu, ce qui suggère une hausse potentielle du chiffre officiel.

Dans l'actualité des entreprises, l'action STMicroelectronics (PA:STM) a progressé de 3,7 % après que le fabricant de puces a déclaré que son chiffre d'affaires préliminaire du quatrième trimestre était légèrement supérieur aux prévisions données fin octobre, dans le contexte d'une pénurie mondiale de micropuces.

L'action Royal Dutch Shell (LON:RDSa) a reculé de 0,1 %, bien que le géant de l'énergie ait déclaré qu'il allait affecter 5,5 milliards de dollars du produit de la vente de ses actifs permiens à un rachat rapide d'actions.

Les prix du pétrole ont augmenté vendredi, alimentés par les inquiétudes concernant l'offre mondiale, en grande partie en raison des troubles au Kazakhstan, un membre de l'alliance OPEP+ qui réintroduit progressivement du pétrole sur le marché.

TCO, le plus grand producteur de pétrole du Kazakhstan et une coentreprise dirigée par Chevron (NYSE:CVX), a confirmé vendredi qu'il avait modifié sa production dans le contexte des troubles et des protestations dans le pays, mais a refusé de fournir des détails supplémentaires sur l'ampleur de l'ajustement. Le président Tokayev a déclaré que l'ordre avait été largement rétabli après l'arrivée de troupes de l'alliance OTSC dirigée par la Russie, dont le Kazakhstan est membre.

À 11h05, les contrats à terme sur le brut américain s'échangeaient en hausse de 0,3 % à 79,72 $ le baril, tandis que le contrat sur le brent augmentait de 0,3 % à 82,25 $. Les deux contrats étaient en passe de réaliser des gains de plus de 6 % au cours de la première semaine de l'année, les prix étant à leur plus haut niveau depuis la fin novembre.

Par ailleurs, les contrats à terme sur l'or ont reculé de 0,1 % à 1 787,80 $/oz, tandis que EUR/USD a progressé de 0,2 % à 1,1309.

Les actions européennes en baisse ; les données sur la production industrielle indiquent un ralentissement économique
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email