Obtenir 40% de réduction
🚀 Notre IA superforme en mai. PRFT fait +55% en 16 jours ! Les choix de juin arrivent.Voir actions

Les Bourses européennes vues attentistes avant une salve d'indicateurs

Publié le 02/04/2024 07:51
Mis à jour le 02/04/2024 08:31
© Reuters. L'ancien bâtiment de la Bourse à Paris. /Photo prise le 25 mars 2024/REUTERS/Sarah Meyssonnier
UK100
-
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
JP225
-
ADP
-
LCO
-
CL
-
IXIC
-
TOPX
-

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues mitigées mardi à l'entame d'une semaine riche en indicateurs économiques importants.

Selon les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien s’afficherait en hausse de 0,11% à l'ouverture. Les contrats à terme sur le FTSE à Londres, le Dax à Francfort et l'EuroStoxx 50 suggèrent une ouverture sans direction.

En zone euro, les indicateurs PMI manufacturiers définitifs pour mars seront publiés ce mardi, ainsi que l'inflation préliminaire allemande pour ce même mois, alors que certains membres du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne commencent à évoquer des baisses de taux.

Pour autant, les marchés seront focalisés sur les indicateurs américains après la première hausse en 18 mois de l'indicateur d'activité manufacturière ISM publié lundi.

L'enquête Jolt sur les créations d'emplois pour mars mardi, les chiffres ADP (EPA:ADP) de l'emploi privé mercredi et le rapport mensuel sur l'emploi du département du Travail vendredi constituent les principaux indicateurs de la semaine.

Le conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale demeure en effet partagé sur la trajectoire de l'économie américaine, alors que le président de l'institution, Jerome Powell, a déclaré vendredi que les risques sur l'emploi étaient désormais aussi pris en compte par la banque centrale.

Si un ralentissement du marché du travail pourrait justifier une baisse des taux, sa résistance pourrait à l'inverse soutenir l'inflation et pousser la banque centrale à maintenir ses taux restrictifs plus longtemps qu'attendu.

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé lundi, les investisseurs s'inquiétant du calendrier des baisses de taux d'intérêt de la Réserve fédérale après que des données manufacturières plus élevées que prévu ont fait grimper les rendements du Trésor.

L'indice Dow Jones a cédé 0,60%, ou 240,52 points, à 39.566,85 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a perdu 10,58 points, soit 0,20% à 5.243,77 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 17,37 points (0,11%) à 16.396,832.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo recule, les marchés s'inquiétant d'une possible intervention de la Banque du Japon sur les changes alors que le yen demeure proche d'un plus bas depuis plus de 20 ans. Le Nikkei est stable à 39.802,03 points, le Topix, plus large, perd 18 points, en baisse de 0,2% à 8.581,00 points.

Les valeurs technologiques ont progressé dans le sillage de leurs homologues américaines, toujours soutenues par l'engouement pour l'intelligence artificielle. Les groupes de semiconducteurs Lasertec, Shin-Etsu Chemical et Tokyo Electron ont progressé respectivement de 1,95%, 0,5%, et 2,9%.

Les actions chinoises reculent, malgré des données manufacturières en amélioration, les marchés attendant davantage de mesures de soutien. Le SSE Composite de Shanghai perd 0,14%, le CSI 300 0,42%.

TAUX

Les rendements américains s'érodent avant la publication de nombreux indicateurs sur l'emploi cette semaine aux Etats-Unis.

Le rendement du Treasury à dix ans recule de 1,4 point de base à 4,3152% tandis que le taux à deux ans cède 1,9 pb à 4,6992%.

CHANGES

L'euro se replie après des données manufacturières américaines plus fortes que prévu.

Le dollar est stable face à un panier de devises de référence, tandis que l'euro perd 0,12% à 1,073 dollar et la livre sterling 0,06% à 1,2543 dollar.

En Asie, le yen se replie de 0,09% à 151,76 yens pour un dollar, tandis que le dollar australien fait du surplace à 0,6489 dollar.

PÉTROLE

© Reuters. L'ancien bâtiment de la Bourse à Paris. /Photo prise le 25 mars 2024/REUTERS/Sarah Meyssonnier

La reprise de l'activité manufacturière aux Etats-Unis et en Chine fait espérer un rebond de la demande en brut cette année, soutenant les cours.

Le Brent avance de 0,5% à 87,86 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagnant 0,53% à 84,15 dollars.

(Rédigé par Corentin Chappron, édité par Bertrand Boucey)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés