Obtenir 40% de réduction
🚀 Notre IA a sélectionné 6 actions qui ont bondi de +25% au T1. Quelles sont les actions qui s'envoleront au T2 ?Voir la liste compète

L'Europe attendue dispersée avant l'inflation américaine

Publié le 28/02/2024 08:25
Mis à jour le 28/02/2024 08:30
© Reuters. Une vue du Palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris. /Photo prise le 24 février 2023/REUTERS/Sarah Meyssonnier

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues hésitantes à l'ouverture mardi, avant des données d'inflation plus tard dans la semaine et alors que la crise immobilière se poursuit en Chine.

Les contrats à terme suggèrent une ouverture sans direction pour le CAC 40 et le FTSE à Londres, contre une hausse de 0,12% pour le Dax à Francfort, et un recul de 0,12% pour l'EuroStoxx 50.

Les investisseurs se préparent à une nouvelle séance sans évènements marquants, alors que la publication de l'inflation PCE aux Etats-Unis jeudi et de l'inflation en zone euro vendredi pourraient forcer les marchés à réviser leurs scénarios d'assouplissement monétaire.

Ces scénarios optimistes ont été l'un des principaux facteurs de la hausse des actifs risqués en 2024, et une mauvaise surprise pourrait faire pression sur les valorisations.

A ce titre, les commentaires de responsables de politique monétaire se succèdent, la membre du conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale Michelle Bowman ayant réitéré mardi que la banque centrale devrait adopter une approche "prudente".

En Chine, Country Garden Holdings, le principal promoteur immobilier privé du pays, a fait savoir mercredi qu'il était visé par une requête en liquidation pour non-remboursement d'un prêt de 205 millions de dollars.

La requête complique les plans de restructuration de sa dette et les efforts de Pékin de redonner confiance dans le secteur immobilier, malgré les dernières mesures mises en place.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mardi, avant la publication d'une série d'indicateurs clés, dont les données sur l'inflation américaine, qui pourraient donner des indications sur la date à partir de laquelle la Réserve fédérale (Fed) pourrait commencer ses baisses de taux.

L'indice Dow Jones a cédé -0,25%, ou 96,82 points, à 38 972,41 points. Le S&P-500, plus large, a pris 8,65 points, soit 0,17%, à 5.078,18 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 59,05 points (0,37%) à 16 035,30 points.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a fini en légère baisse mercredi, reprenant son souffle après avoir atteint un niveau record la veille et gagné plus de 9% au cours des trois dernières semaines. L'indice Nikkei a perdu 0,08% à 39.208,03 points et le Topix, plus large, a cédé 0,16% à 2.674,19 points.

La société de commerce électronique et de jeux DeNA s'est distinguée par un bond de 24,45%, à la suite de l'annonce d'un nouveau jeu mobile basé sur les cartes à collectionner Pokémon.

Les marchés chinois ont clôturé en baisse, inquiets des derniers développements sur le marché immobilier qui pourraient compliquer les efforts de restructuration de dette des groupes du secteur. Le SSE Composite de Shanghai a perdu 1,91%, le CSI 300 1,27%. L'indice hongkongais Hang Seng recule de 1,5%.

TAUX

Les rendements américains reculent en l'absence de nouveaux catalyseurs.

Le rendement du Treasury à dix ans recule de 2,5 pb à 4,2895%, tandis que le taux à deux ans cède 2,5 pb à 4,6871%.

Le rendement du dix ans allemand est stable à 2,457%.

CHANGES

Le dollar néozélandais chute après que la banque centrale locale a maintenu ses taux à leurs niveaux actuels et exclu la possibilité d'une nouvelle hausse de taux.

Le dollar néozélandais recule de 1,04%, le yen se replie de 0,11% à 150,66 yens pour un dollar. Le dollar australien recule de 0,53% à 0,6508 dollar.

Le dollar progresse de 0,19% face à un panier de devises de référence, tandis que l'euro décline de 0,19% à 1,0823 dollar, et la livre sterling de 0,21% à 1,2656 dollar.

© Reuters. Une vue du Palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris. /Photo prise le 24 février 2023/REUTERS/Sarah Meyssonnier

PÉTROLE

Le brut recule après les commentaires de responsables de la Fed et alors que les inventaires de brut auraient progressé de 8,43 millions de barils la semaine dernière, selon des sources citant les chiffres de l'American Petroleum Institute.

Le Brent se replie de 0,61% à 83,14 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) s'affaisse de 0,62% à 78,38 dollars.

Derniers commentaires

c'est au parlement de chaque pays de fixer le taux d'intérêt pas aux spectateurs des banques
Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés