🔮 Mieux que Buffett ? Notre Juste Valeur a repéré cette action qui a fait +42% avant l'OraclePlus de détails

L'Europe enchaîne une cinquième séance dans le rouge avant l'inflation

Publié le 27/09/2023 18:55
© Reuters. Vue du Palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris. /Photo prise le 24 février 2023/REUTERS/Sarah Meyssonnier
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
BAC
-
MSFT
-
HMb
-
GOOGL
-
AAPL
-
AMZN
-
TEPRF
-
LCO
-
CL
-
IXIC
-
STOXX
-
FTEU3
-
GOOG
-
NN
-

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse mercredi et Wall Street était également orientée dans le rouge en fin de matinée à New York, les marchés d'actions ayant perdu tous leurs gains initiaux à mesure du déroulement de la séance.

À Paris, le CAC 40 a fini en repli de 0,03% à 7.071,79 points. Le Footsie britannique a abandonné 0,46% et le Dax allemand a cédé 0,25%.

Si l'indice EuroStoxx 50 a grappillé 0,05%, le FTSEurofirst 300 a fléchi de 0,16%. Le Stoxx 600, qui est sur une cinquième séance consécutive dans le rouge, a perdu 0,19%, après avoir affiché dans la matinée un timide rebond à la faveur d'achats à bon compte et d'une brève baisse des rendements obligataires.

Dans cette séance hésitante, les investisseurs ont cherché en vain une direction avant d'opter pour de la prudence à la veille d'indicateurs macroéconomiques clés.

"Quand les marchés baissent assez rapidement, et cela depuis un certain temps, les chasseurs de bonnes affaires arrivent et achètent périodiquement des titres", a souligné Randy Frederick, directeur général du trading et des produits dérivés chez Charles Schwab.

Les premiers chiffres mensuels de l'inflation en Allemagne seront publiés jeudi avant ceux de l'ensemble de la zone euro, vendredi. Aux Etats-Unis, on attend le même jour l'indice PCE des prix aux Etats-Unis, mesure privilégiée de l'inflation par la Réserve fédérale américaine (Fed).

A WALL STREET

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones recule de 0,41%, le Standard & Poor's 500 de 0,23% et le Nasdaq de 0,14%, le rebond des nouvelles technologies (-0,33%) ayant fait long feu. Le compartiment de l'énergie (+2,03%) limite toutefois la baisse.

Apple (NASDAQ:AAPL), Microsoft (NASDAQ:MSFT), Alphabet (NASDAQ:GOOGL), sensibles à l'évolution des taux d'intérêt, cède de 0,43% à 1,140%, tandis qu'Amazon (NASDAQ:AMZN) (-1,2939%) continue sa glissade de la veille à la suite de l'annonce du dépôt d'une plainte en justice par la Federal Trade Commission (FTC) pour abus de position dominante.

Costco Wholesale (+1,70%) est tiré par des résultats trimestriels meilleurs que prévu, tandis que Mrriott (+1,76%) se montre optimiste sur ses prévisions de croissance du revenu par chambre d'ici 2025.

VALEURS EN EUROPE

L'assureur néerlandais NN Group (AS:NN) a accusé la plus forte baisse du Stoxx 600, plongeant de 18,3% après un avertissement à la suite d'une décision de justice défavorable sur ses polices d'assurance. Son concurrent ASR Nederland NV a chuté de 13,87%, tandis que l'indice de l'assurance en Europe a reflué de 1,68%.

UBS a abandonné 2,91% après une information sur d'éventuels manquements aux Etats-Unis qui auraient permis à des clients russes de contourner des sanctions.

A la hausse, H&M (ST:HMb) a pris 3,39% grâce à un bénéfice trimestriel meilleur que prévu.

A Paris, TotalEnergies a gagné 1,64% après l'annonce d'un plan de rachat d'actions de 9 milliards de dollars (8,53 milliards d'euros) pour cette année.

Teleperformance (EPA:TEPRF) (-2,97%) a fini en queue du CAC 40, victime de l'abaissement de la recommandation d'UBS à "neutre", qui redoute un impact de l'intelligence artificielle sur le secteur des centres d'appels.

LES INDICATEURS DU JOUR

L'indice de confiance des ménages en France a reculé en septembre, à 83 points, selon l'Insee.

La croissance des prêts bancaires aux entreprises et aux ménages de la zone euro a ralenti pour atteindre une quasi-stagnation en août, montrent les données de la BCE.

Les entreprises allemandes sont moins enclines à embaucher de nouveaux salariés en septembre, selon les données de l'institut Ifo, ce qui ravive les craintes de récession dans la première économie d'Europe.

TAUX

A la clôture des Bourses en Europe, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans, toujours proche d'un sommet de 16 ans, a oscillé entre 4,573% et 4,491%, signe des hésitations des investisseurs sur la trajectoire des taux.

En attendant une intervention du président de la Fed, Jerome Powell, celui de l'antenne de Minneapolis, Neel Kashkari, a déclaré mercredi n'être pas encore certain que la banque centrale en ait fini avec le relèvement de ses taux d'intérêt alors que les preuves de la solidité de l'économie sont nombreuses.

Dans une note, les stratèges de Bank of America (NYSE:BAC) Global Research, pour leur part, ont dit mercredi anticiper un taux du dix ans américain à 5% et qui pourrait rester à ce niveau dans un contexte de résilience de l'économie.

En zone euro, le rendement du Bund allemand a dix ans, qui évolue à un pic depuis 2011, a fluctué de 2,838% à 2,772%, avant de clôturer en hausse de 3,3 points de base.

CHANGES

Le dollar avance de 0,32% face à un panier de devises de référence, à un nouveau sommet de dix mois, les investisseurs pariant sur le fait que l'économie américaine restera plus solide que d'autres dans un contexte de taux d'intérêt élevés et de flambée des prix de l'énergie.

L'euro s'affiche à 1,052 dollar après être tombé en séance à 1,05125 dollar, soit un creux depuis le 6 janvier.

La livre sterling se négocie à 1,2139 dollar après avoir touché 1,21310 dollar, au plus bas depuis le 17 mars.

© Reuters. Vue du Palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris. /Photo prise le 24 février 2023/REUTERS/Sarah Meyssonnier

PÉTROLE

Le marché pétrolier profite des craintes d'un déficit de l'offre en fin d'année: le Brent prend 2,68% à 96,48 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 3,52% à 93,57 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Jean Terzian)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés