😎 Soldes d'été exclusives - Jusqu'à 50 % de réduction sur les choix d'actions par IA d'InvestingProPROFITER DES SOLDES

L'Europe finit dans le rouge après des indicateurs mitigés

Publié le 05/01/2024 18:27
Mis à jour le 05/01/2024 18:31
© Reuters. Photo d'un un panneau de sortie de secours visible près du tableau d'index graphique DAX de la Bourse de Francfort. /Photo prise le 16 mars 2023 à Francfort, Allemagne/REUTERS/Kai Pfaffenbach
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
PERP
-
AMZN
-
NVDA
-
DGE
-
RCOP
-
EXHO
-
LCO
-
CL
-
IXIC
-
STOXX
-
FTEU3
-

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont reparties à la baisse vendredi, tandis qu'à Wall Street le S&P-500 et le Nasdaq tentaient un rebond en fin de matinée à New York après une série de données mitigés en Europe et aux Etats-Unis, dont le rapport sur l'emploi américain.

À Paris, le CAC 40 a fini en repli de 0,40% à 7.420,69 points. Le Footsie britannique a abandonné 0,43% et le Dax allemand a cédé 0,14%.

L'indice EuroStoxx 50 a reflué de 0,23%, le FTSEurofirst 300 de 0,2% et le Stoxx 600 de 0,27%.

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC 40 a perdu 1,62% et le Stoxx 600 0,54%, première perte hebdomadaire en huit semaines, essentiellement sur des prises de bénéfice après le rallye de fin 2023.

Au moment de la clôture en Europe, le Standard & Poor's 500 rebondit de 0,086% après trois séances consécutives dans le rouge. Le Nasdaq, soutenu par les grandes capitalisations technologiques comme Amazon (NASDAQ:AMZN) (+0,40%) et Nvidia (NASDAQ:NVDA) (+2,19%) prend 0,13%. Le Dow Jones recule de 0,23%. Le compartiment de la finance, en hausse de 0,40%, a touché en séance un sommet d'un an et demi.

Le S&P-500 et le Nasdaq s'acheminent cependant respectivement vers leur pire performance depuis fin octobre et fin septembre après neuf semaines consécutives dans le vert sur la foi d'une baisse des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) cette année.

Principal indicateur de la semaine, le rapport du département américain du Travail, qui a fait état de 216.000 créations d'emplois non-agricoles le mois dernier, un rythme supérieur au consensus, n'a pas fourni d'éléments clairs sur le scénario d'une baisse rapide du coût du crédit.

Le taux de chômage aux Etats-Unis est resté stable en décembre, à 3,7% (contre un consensus à 3,8%), et la hausse du salaire horaire moyen a affiché la même progression qu'en novembre (+0,4%), des données mitigées que les investisseurs tentent de digérer dans l'attente la semaine prochaine des chiffres de l'inflation américaine.

En Europe, les chiffres de l'inflation ont montré une accélération des prix à 2,9% sur un an le mois dernier après +2,4% en novembre, ce qui pourrait atténuer la pression sur la Banque centrale européenne (BCE) pour qu'elle commence à réduire ses taux d'intérêt.

VALEURS EN EUROPE

Sur le plan sectoriel, l'immobilier (-0,68%) a accusé sa plus forte baisse en une séance depuis six semaines, tandis que le compartiment des banques (+0,72%) a été recherché, touchant un nouveau sommet de près de cinq ans.

Les groupes de spiritueux européens ont chuté alors que le ministère chinois du Commerce a annoncé le lancement d'une enquête anticoncurrentielle sur les eaux-de-vie de vin, comme le cognac, importées de l'Union européenne.

Remy Cointreau (EPA:RCOP) a décroché de 11,99%, Pernod Ricard (EPA:PERP) de 3,57% et Diageo (LON:DGE) de 1,54%.

Sodexo (EPA:EXHO) a pris 0,68% après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel conforme aux attentes.

La société de biotechnologie allemande Evotec a rebondi de 2,57% après un plongeon de 18% jeudi à la suite de l'annonce du départ surprise de son président du directoire.

CHANGES

Le dollar revient d'un sommet de trois semaines, cédant 0,02% face à un panier de devises de référence, des données ISM ayant montré que le secteur des services aux Etats-Unis a considérablement ralenti en décembre, le taux d'emploi y étant tombé à son plus bas niveau depuis près de trois ans et demi.

L'euro grappille 0,01% à 1,0944 dollar et la livre sterling prend 0,33% à 1,2721 dollar.

TAUX

Le rapport sur l'emploi américain a accéléré le stress dans le compartiment obligataire en Europe où le rendement du Bund allemand à dix ans a grimpé de 9,5 points de base, à 2,211%, pour toucher un sommet depuis le 13 décembre, avant de limiter ses gains en clôture à quatre points, à 2,164%.

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries de même échéance est stable à la clôture des Bourses en Europe, à 4,0211%, mais il a fluctué en séance à un pic de 4,103%.

Alors que les investisseurs peinent à interpréter le rapport sur l'emploi américain, les marchés monétaires tablent désormais avec une probabilité de seulement 57% sur une réduction du coût du crédit d'au moins 25 points de base en mars, contre une probabilité de 65% avant la publication de cette statistique.

PÉTROLE

Les cours pétroliers montent nettement alors que le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken s'apprête à entamer une tournée au Moyen-Orient afin tenter de contenir les tensions régionales nées du conflit entre Israël et le Hamas.

© Reuters. Photo d'un un panneau de sortie de secours visible près du tableau d'index graphique DAX de la Bourse de Francfort. /Photo prise le 16 mars 2023 à Francfort, Allemagne/REUTERS/Kai Pfaffenbach

Les deux références du pétrole sont en passe de terminer la première semaine de l'année en hausse.

Le baril de Brent avance de 1,78% à 78,97 dollars et celui du brut léger américain (WTI) de 2,41% à 73,93 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Zhifan Liu)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés