😎 Soldes d'été exclusives - Jusqu'à 50 % de réduction sur les choix d'actions par IA d'InvestingProPROFITER DES SOLDES

L'Europe finit dans le vert avec les résultats de sociétés

Publié le 09/11/2023 18:05
Mis à jour le 09/11/2023 18:10
© Reuters. Un homme assis sur les escaliers de la Bourse de Bruxelles, Belgique. /Photo d'archive/REUTERS/Francois Lenoir
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
LLY
-
SCHN
-
VIE
-
NOVOb
-
AZN
-
LCO
-
CL
-
IXIC
-
STOXX
-
FTEU3
-

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse jeudi, portées par de solides résultats d'entreprises tandis que Wall Street évoluait sans grand changement à la mi-séance dans l'attente d'un discours de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine.

À Paris, le CAC 40 a fini sur un gain de 1,13% à 7.113,66 points. Le Footsie britannique a avancé de 0,73% et le Dax allemand a pris 0,81%.

L'indice EuroStoxx 50 a progressé de 1,21%, le FTSEurofirst 300 de 0,76% et le Stoxx 600 de 0,84%.

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones avance de 0,01%, le Standard & Poor's 500 de 0,10% et le Nasdaq de 0,22%, les indices évoluant sur de faibles variations, à la hausse comme à la baisse, dans un contexte d'attentisme.

Jerome Powell, qui doit s'exprimer ce jeudi à 19h00 GMT dans le cadre d'une conférence organisée par le Fonds monétaire international (FMI), n'a pas souhaité faire de commentaires sur la politique monétaire la veille, dans sa conférence de mercredi, ajoutant de l'incertitude sur la perspective d'une baisse des taux aux Etats-Unis.

Une enquête Reuters auprès d'économistes montre jeudi que la Fed devrait maintenir les taux des fonds fédéraux à leur niveau actuel pendant une grande partie du premier semestre de 2024 et que la première baisse attendue du coût du crédit interviendrait plus tard que prévu.

En zone euro, un discours de Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE) est attendu à 17h30 GMT alors que les marchés anticipent une première baisse des taux d'ici avril 2024. Le vice-président de la BCE, Luis de Guindos, a cependant jugé prématuré de discuter d'une baisse des taux, notant que des risques pèsent encore sur les perspectives d'inflation. En attendant d'y voir plus clair sur les taux, les investisseurs en Europe ont tenu à saluer les résultats des entreprises, les données de LSEG montrant que parmi les sociétés du Stoxx 600 ayant déjà publié, 55,3% ont dépassé à ce stade les attentes, contre 54% en général sur un troisième trimestre.

VALEURS EN EUROPE

A Paris, Schneider Electric (EPA:SCHN) a bondi de 8,25% à la faveur de la publication de ses perspectives à moyen terme et Veolia (EPA:VIE) a pris 2,55% après une confirmation de ses objectifs annuels.

A Amsterdam, le groupe de paiement électronique Adyen a grimpé de 37,46% grâce à un chiffre d'affaires meilleur que prévu au troisième trimestre.

Dans la santé, AstraZeneca (LON:AZN) a avancé 2,61%, à un sommet de près de trois semaines, en réaction au relèvement de sa prévision de bénéfice annuel, tandis que Novo Nordisk (CSE:NOVOb) a reculé de 2,77%, pénalisé par l'approbation en Grande-Bretagne du traitement anti-obésité de son concurrent américain Eli Lilly (NYSE:LLY).

TAUX/CHANGES

Les rendements des bons du Trésor américain à dix ans et à deux ans avancent respectivement de près de cinq points de base et trois points de base, à 4,9634% et 4,551% avant le discours de Powell.

Le Trésor américain prépare en outre une adjudication obligataire sur 30 ans de 24 milliards de dollars.

En zone euro, les rendements du Bund allemand à dix ans ont fini sur des gains respectifs de quatre points et environ deux points de base, à 2,647% et 3,086%, après deux replis consécutifs dans les précédentes séances.

Le dollar est quasiment stable (-0,07%) face à un panier de devises de référence, tandis que l'euro s'affiche à 1,0709 dollar, proche de son pic d'un mois touché lundi à 1,0765.

LES INDICATEURS DU JOUR

Les inscriptions au chômage ont diminué aux Etats-Unis la semaine dernière, à 217.000 contre 220.000 (révisé) la semaine précédente.

PÉTROLE

© Reuters. Un homme assis sur les escaliers de la Bourse de Bruxelles, Belgique. /Photo d'archive/REUTERS/Francois Lenoir

Les cours pétroliers, tombés mercredi à leur plus bas niveau depuis la mi-juillet, repartent à la hausse: le Brent gagne 1,36% à 80,62 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 1,25% à 76,27 dollars.

A SUIVRE VENDREDI:

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés