Débloquez les données Premium : Jusqu'à 50 % de réduction InvestingProPROFITER DES SOLDES

L'Europe termine en légère hausse, les incertitudes sur les taux demeurent

Publié le 08/11/2023 18:01
Mis à jour le 08/11/2023 18:05
© Reuters. Un graphique montrant les indices boursiers des huit derniers jours à la bourse de Lisbonne/REUTERS/Jose Manuel Ribeiro
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
MKS
-
BAYGN
-
CAGR
-
LCO
-
CL
-
IXIC
-
STOXX
-
FTEU3
-

par CORENTIN CHAPPRON

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse prudente mercredi, grâce à des indicateurs confirmant le ralentissement de l'activité et des prix en zone euro et une baisse du pétrole, mais les déclarations de banquiers centraux font hésiter les investisseurs.

À Paris, le CAC 40 a pris 0,69% à 7.034,16 points, tandis que le Dax allemand s'octroyait 0,51% et le Footsie britannique déclinait de 0,11%.

L'indice EuroStoxx 50 a terminé la séance sur une hausse de 0,6%, contre 0,31% pour le FTSEurofirst 300 et 0,28% pour le Stoxx 600.

Les ventes au détail ont reculé en ligne avec les attentes des économistes mercredi, tandis que l'inflation allemande a été confirmée à 3,0%.

L'absence de surprise, à la hausse comme à la baisse, a contribué à rassurer les marchés qui s'inquiètent de la persistance de l'inflation et du ralentissement de l'économie européenne.

Par ailleurs, le recul du baril de pétrole à son plus bas en trois mois encourage les actifs risqués.

Pour autant, les investisseurs demeurent prudents, alors que de nombreux responsables de politique monétaire tiennent des discours restrictifs afin de limiter le desserrement des conditions financières et garder leurs options ouvertes pour les réunions de décembre.

En Europe, les membres du conseil des gouverneurs Philip Lane, Martins Kazaks et Joachim Nagel ont évoqué mercredi la persistance de l'inflation sous-jacente, tandis que la membre du conseil des gouverneurs de la Réserve Fédérale Lisa Cook a alerté sur les risques liés à la géopolitique.

Le discours du président de la Fed, Jerome Powell, attendu jeudi, sera suivi de près par les marchés.

PÉTROLE

Le brut plonge à son plus bas depuis fin juillet, après que les données publiées par l'American Petroleum Institute ont montré une hausse des stocks de brut la semaine dernière, et que l'Energy Information Administration a prévenu mardi que la demande américaine serait moins forte que prévu cette année.

Le Brent recule de 1,81% à 80,13 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 1,96% à 75,85 dollars.

VALEURS

Crédit Agricole (EPA:CAGR) a progressé de 1,14% après avoir fait état mercredi de résultats trimestriels meilleurs qu'attendu, portés par la performance solide de sa division de financement et d'investissement et de l'activité banque de détail.

ABN Amro a publié mercredi un revenu net d'intérêt inférieur aux attentes du marché, et a dégringolé de 9,24%.

Bayer (ETR:BAYGN) a fait état mercredi d'un recul de son bénéfice au troisième trimestre et annoncé la suppression de plusieurs postes de cadres, ce qui a fait reculer le titre de 0,8%.

Marks & Spencer (LON:MKS) a dépassé de loin ses prévisions de bénéfices pour le premier semestre et a déclaré s'attendre à un bond de plus de 30% de ses bénéfices pour l'ensemble de l'année, poussant le titre de 8,39%, parmi les meilleures performances du Stoxx 600. Le brasseur danois Royal Unibrew a terminé en queue du Stoxx 600, en repli de 12,49% à son plus bas niveau depuis huit mois, après avoir réduit ses prévisions d'EBIT et publié des résultats trimestriels inférieurs aux estimations.

A WALL STREET

Wall Street hésite dans un contexte incertain.

A l'heure de la clôture en Europe, le Dow Jones reculait de 0,16%, le Nasdaq Composite de 0,13%, et le Standard & Poor's 500 ne montrait pas de direction marquée.

TAUX

Les rendements longs déclinent dans un contexte attentiste.

A la clôture en Europe, le rendement du Treasury à dix ans perdait 4,4 pb à 4,5274%, tandis que le taux à deux ans était stable à 4,9152%.

Le rendement du dix ans allemand a abandonné 5,2 pb à 2,613%, tandis que celui du taux à deux ans a fait du surplace à 3,072%.

CHANGES

© Reuters. Un graphique montrant les indices boursiers des huit derniers jours à la bourse de Lisbonne/REUTERS/Jose Manuel Ribeiro

Les marchés de change demeurent calmes après le rebond du dollar en début de semaine et son déclin de la semaine dernière déclenché par la pause de la Fed.

Le dollar est pratiquement stable face à un panier de devises de référence, tandis que l'euro grignote 0,1% à 1,071 dollar. La livre sterling varie peu à 1,2297 dollar.

(Rédigé par Corentin Chappron, édité par Blandine Hénault)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés