Débloquez les données Premium : Jusqu'à 50 % de réduction InvestingProPROFITER DES SOLDES

SocGen-Le T1 meilleur que prévu mais la marge en France inquiète

Publié le 03/05/2024 06:39
Mis à jour le 03/05/2024 13:35
© Reuters. Le siège de Société Générale dans le quartier d'affaires et financier de La Défense à Courbevoie, près de Paris. /Photo prise le 21 avril 2016/REUTERS/Gonzalo Fuentes
BNPP
-
SOGN
-

par Mathieu Rosemain

PARIS (Reuters) - Société générale (EPA:SOGN) a fait état vendredi d'un bénéfice net trimestriel en repli mais supérieur aux attentes, une annonce d'abord saluée par le marché avant que des inquiétudes sur la marge nette d'intérêts en France ne reprennent le dessus.

A la Bourse de Paris, l'action Société Générale reculait de 5,23% à 24,44 euros à 13h09, après avoir gagné jusqu'à plus de 6% plus tôt en séance.

L'action s'est retournée à la baisse durant une conférence téléphonique organisée avec les analystes, au cours de laquelle la directrice financière, Claire Dumas, a évoqué un niveau de marge nette d'intérêts en France dans le bas de la fourchette de prévision.

La marge nette d'intérêt - qui mesure la différence entre les intérêts reçus et ceux payés sur les dépôts - est un indicateur clé de la rentabilité des banques.

Société Générale avait dit prévoir pour 2024 une marge nette d'intérêt au moins équivalente à celle de 2022 pour la France.

"En effet, la prévision était de rebondir ou de se situer au niveau de 2022 (...) Nous sommes aujourd'hui dans le bas de la fourchette de cette prévision et de nos projections", a déclaré Claire Dumas.

"Le marché était un peu préoccupé par la prévision de marge nette d'intérêt qui était honnête mais haussière auparavant. Je pense que c'est probablement ce qui est à l'origine de la faiblesse", a indiqué Johann Scholtz, analyste chez Morningstar.

DYNAMISME DES DÉRIVÉS ACTIONS

Société Générale, dont la santé financière est largement dépendante des résultats de son activité de banque de détail en France, et qui ne publie plus séparément les chiffres de son activité dans le pays, a fait état d'une amélioration de la marge nette d’intérêt au premier trimestre par rapport au trimestre précédent.

Mais cette marge reste sous pression, "du fait principalement d’encours de dépôts à vue en baisse en raison de la poursuite du transfert vers des dépôts rémunérés et de l’épargne financière", a expliqué la banque dans son communiqué de résultats.

Cette faiblesse a éclipsé un bénéfice net trimestriel ressorti au-delà des attentes à la faveur du dynamisme des activités de dérivés actions.

Le résultat net part du groupe est tombé à 680 millions d'euros contre 868 millions un an plus tôt alors que, selon un consensus fourni par SocGen, les analystes tablaient en moyenne sur un résultat à 463 millions d'euros.

Le produit net bancaire s'est établi à 6,65 milliards d'euros, en baisse de 0,4% mais au-dessus des attentes des analystes, qui tablaient sur 6,46 milliards d'euros.

La performance a été tirée par la banque de grande clientèle et solutions investisseurs qui a enregistré une hausse de 26,4% de son bénéfice net, à 690 millions d'euros.

Les activités de financement et conseil du groupe ont également contribué au résultat, compensant la chute de 17% sur un an des métiers de taux et de change, une baisse bien plus marquée que la moyenne des banques rivales américaines et celle de BNP Paribas (EPA:BNPP), son principal concurrent en France.

INCIDENT DE TRADING

En Bourse, l'action Société Générale n'a progressé que de 9% sur les trois dernières années, contre une hausse de 26% pour BNP Paribas et 13,5% pour Crédit Agricole (EPA:CAGR). L'indice Stoxx 600 des banques a grimpé de 55% sur la période.

Le directeur général Slawomir Krupa, qui a pris ses fonctions l'an dernier, a pour mission de redresser le cours de Bourse mais la présentation d'un nouveau plan stratégique pour 2026 en septembre dernier a été sanctionnée par les investisseurs.

Pour améliorer la rentabilité de la banque rouge et noire, Slawomir Krupa s'est engagé à réduire les coûts tout en cédant des actifs jugés non-stratégiques. Il veut également investir dans le développement de la banque en ligne BoursoBank et dans la filiale cotée de location automobile Ayvens.

Vendredi, le dirigeant est par ailleurs revenu sur un "incident" de trading qui a conduit au départ de deux traders basés à Hong Kong, accusés d'avoir procédé à des paris non autorisés sur les marchés.

© Reuters. Le siège de Société Générale dans le quartier d'affaires et financier de La Défense à Courbevoie, près de Paris. /Photo prise le 21 avril 2016/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Cet incident a eu lieu en fin d'année dernière mais a été révélé cette semaine.

"L'incident n'a eu aucun impact, ni sur le groupe, ni sur les clients du groupe. Il été normalement détecté par le système de contrôle, ce qui montre son efficacité", a déclaré Slawomir Krupa, ajoutant que des mesures "appropriées" ont été prises, sans détailler lesquelles.

(Reportage Mathieu Rosemain, rédigé par Augustin Turpin et Blandine Hénault, édité par Kate Entringer)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés