🚀 Notre IA superforme en mai. PRFT fait +55% en 16 jours ! Les choix de juin arrivent.Voir actions

3 actions technologiques qui vont lâcher du lest en 2024

Publié le 29/01/2024 08:40
INTC
-
GOOGL
-
CRM
-
IXIC
-
TWTR
-
GOOG
-
L'IA et les préoccupations liées à la récession exercent une pression sur les entreprises technologiques.

En 2023, les entreprises technologiques ont licencié 262 592 employés, soit 69 % de plus qu'en 2022. Cette année semble suivre cette tendance. Mise à jour le 4 janvier, la Fed de New York prévoit toujours une probabilité de récession de 63 %, sur la base du spread du Trésor.

En outre, il reste à voir quel sera l'impact des réductions de taux attendues à partir du mois de mai sur l'économie dans ce scénario. Jusqu'à présent, les entreprises technologiques ont licencié 23 700 personnes. Bien que ce chiffre soit inférieur de 73 % à celui de janvier 2023, d'importants licenciements dans le secteur technologique sont en cours.

Principales raisons des licenciements

L'intégration de l'IA jouera un rôle important dans la réduction des effectifs. Selon un sondage réalisé par Bridgepoint Consulting auprès de plus de 100 directeurs financiers de premier plan, 33 % des personnes interrogées considèrent que l'investissement dans l'IA est nécessaire pour optimiser et réduire les coûts de personnel en 2024.

Ces chiffres concordent avec ceux d'un sondage réalisé en décembre par Resume Builder, selon lequel 38 % des entreprises sont susceptibles de poursuivre les licenciements en 2024, tandis que 52 % d'entre elles vont geler les embauches pour l'année. Les grandes entreprises de plus de 1 000 salariés sont moins susceptibles de réduire leurs effectifs (39 %) que les entreprises de taille moyenne (42 %).

La réduction des coûts est généralement la principale raison des licenciements (69 %), suivie par les préoccupations liées à la récession (51 %), l'augmentation des bénéfices (42 %) et l'intégration de l'IA (39 %). Compte tenu de cette tendance, quelles sont les entreprises cotées en bourse qui deviendront plus légères en 2024 ?

Salesforce, Inc

À l'approche de 2024, Salesforce Inc. (NYSE :CRM) a annoncé la suppression de 1 % de son personnel mondial, soit environ 700 employés. En 2023, la plateforme de gestion de la relation client (CRM) basée sur le cloud a supprimé 10 % de ses effectifs, soit un peu plus de 7 000 employés.

Grâce à son modèle commercial SaaS (Software-as-a-Service), Salesforce perçoit des revenus récurrents provenant des abonnements. Avec l'IA en jeu, Salesforce dispose d'une grande marge de manœuvre pour se développer davantage. La société a déployé Salesforce Einstein, son principal outil, pour traiter le langage naturel et fournir des analyses prédictives aux entreprises.

En novembre, Salesforce a publié de solides résultats pour le troisième trimestre de l'exercice 24, son chiffre d'affaires ayant augmenté de 11 % d'une année sur l'autre pour atteindre 8,72 milliards de dollars. La société a été généreuse en matière de rachat d'actions au cours du trimestre, ce qui s'est traduit par un retour de 1,9 milliard de dollars aux actionnaires. Pour l'exercice 24, Salesforce a relevé ses prévisions de flux de trésorerie d'exploitation à 30 % - 33 % en glissement annuel et de marge d'exploitation à 14,5 %.

À titre de comparaison, Salesforce a enregistré une marge d'exploitation de 3,3 % pour l'exercice 23, tandis que son flux de trésorerie d'exploitation a augmenté de 19 % en glissement annuel. Cela montre l'augmentation constante de la rentabilité de l'entreprise, qui dépense de l'argent pour générer chaque dollar de revenu.

Au cours des trois derniers mois, l'action CRM a augmenté de 44 %. Sur la base de 42 commentaires d'analystes tirés par Nasdaq, l'action CRM est un "achat fort". "L'objectif de cours moyen de CRM est de 285,14 $, contre 282 $ actuellement. L'estimation la plus élevée est de 350 $, tandis que la prévision la plus basse est de 212 $ par action.

Intel Corporation

Cette multinationale des semi-conducteurs a procédé à cinq séries de licenciements au cours de l'année 2023, avec 343 employés licenciés. Cette mesure s'inscrivait dans le cadre d'une initiative plus large visant à réduire les coûts de 10 milliards de dollars d'ici à la fin de 2025, de sorte que d'autres réductions de personnel sont attendues.

Fin décembre, Intel Corporation (NASDAQ :INTC) a publié ses résultats pour l'exercice 2023, après avoir augmenté son chiffre d'affaires de 10 dollars en glissement annuel pour atteindre 15,4 milliards de dollars au quatrième trimestre. Bien que ce chiffre ait dépassé les estimations, le chiffre d'affaires annuel d'Intel a diminué de 14 % en glissement annuel. De même, le revenu net d'Intel a chuté de 79 % par rapport à 2022.

Parmi les divisions d'Intel, seuls Mobileye et Intel Foundry Services ont augmenté, respectivement de 11 % et 103 %. Cependant, grâce à des investissements continus dans les nouvelles technologies et l'IA, INTC devrait se remettre de ce cycle économique.

Au cours des trois derniers mois, l'action INTC a augmenté de 35 %. Sur la base de 35 commentaires d'analystes tirés par Nasdaq, l'action INTC est un "achat". L'objectif de prix moyen d'INTC est de 45,78 $ par rapport aux 44 $ actuels. L'estimation la plus élevée est de 68 $, tandis que la prévision la plus basse est de 17 $.

Alphabet Inc.

Depuis janvier 2023, Alphabet Inc Class A (NASDAQ :GOOGL) a licencié 12 000 employés, soit 6 % de la main-d'œuvre mondiale. Lorsqu'il est apparu que Twitter (NYSE:TWTR) pouvait fonctionner tout aussi bien avec une réduction de 80 % de ses effectifs, les investisseurs en ont pris note. TCI, un investisseur d'Alphabet, a été le premier à préconiser des suppressions d'emplois ainsi que des réductions des "rémunérations excessives des employés".

À l'approche de 2024, l'entreprise a licencié le personnel de la division Moonshot X lab, décidant de l'externaliser. Cette division était chargée de réaliser des percées technologiques tout en "intégrant l'échec dans le processus d'innovation". "

Cette décision s'ajoute à la suppression de milliers d'employés le 11 janvier. Le 30 janvier, Alphabet devrait présenter ses résultats pour le quatrième trimestre 2023. Au troisième trimestre, l'entreprise a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires de 11 % en glissement annuel, la marge d'exploitation passant de 25 % à 28 %. Par rapport au trimestre précédent, le bénéfice net d'Alphabet a augmenté de 41 % pour atteindre 19,7 milliards de dollars.

L'action GOOGL a augmenté de 24 % au cours des trois derniers mois. Sur la base de 40 commentaires d'analystes tirés par Nasdaq, l'action GOOGL est un "achat fort". "L'objectif de cours moyen est de 159 $ contre 152 $ actuellement. L'estimation haute est de 180 $, tandis que la prévision basse est de 140 $ par action.

Avertissement: L'auteur ne détient aucune position dans les titres mentionnés dans l'article.

***

Profitez de notre plateforme de stratégies boursières et d'analyse fondamentale InvestingPro à tarif réduit pour encore quelques jours, avec un rabais jusqu'à -50% pour fêter la nouvelle année ! Obtenez :
  • ProPicks : Des portefeuilles d'actions gérés par IA à la performance éprouvée
  • ProTips : Des informations digestes pour simplifier en quelques mots des masses de données financières complexes
  • Screener avancé d'actions : Pour rechercher les meilleures actions selon vos attentes en prenant en compte des centaines de métriques financières
  • Historique de données financières pour des milliers d'actions : Pour permettre aux pros de l'analyse fondamentale de creuser eux-mêmes tous les détails.
  • Et bien d'autres services, sans compter ceux que nous prévoyons d'ajouter prochainement !

Derniers commentaires

Chargement de l'article suivant...
Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés