🔥 Des choix d'actions premium alimentés par l'IA sur InvestingPro Jusqu'à -50 %PROFITER DES SOLDES

Le rouge domine sur fond de craintes pour la croissance mondiale

Publié le 05/09/2023 13:50
Mis à jour le 05/09/2023 13:55
© Reuters. Une femme passe devant un tableau d'affichage montrant une photo des marchés boursiers à Tokyo. /Photo prise le 12 juin 2013/REUTERS/Toru Hanai
UK100
-
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
GS
-
LVMH
-
CARR
-
CAGR
-
SASY
-
DELB
-
LCO
-
CL
-
IXIC
-
BXMT
-
STOXX
-
FTEU3
-
JD
-
BABA
-

(Reuters) - La Bourse de New York est attendue en baisse et les Bourses européennes reculent à mi-séance après des données montrant que le ralentissement de l'activité économique dans la zone euro s'est amplifié en août et que la contraction se poursuit également en Chine, ce qui alimente les inquiétudes concernant la croissance mondiale.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,07% pour le Dow Jones, de 0,19% pour le Standard & Poor's-500 et de 0,35% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 perd 0,33% à 7.255,13 vers 1116 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,2%. A Londres, le FTSE gagne 0,17%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 perd 0,12%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,2% et le Stoxx 600 0,12%, dans sa cinquième séance consécutive de pertes.

L'indice PMI composite de la zone euro connu ce mardi a montré que le ralentissement de l'activité économique s'est amplifié plus que prévu en août à un plus bas depuis neuf mois, en raison du repli des services, ce qui suggère que le bloc pourrait entrer en récession.

"Non seulement l'industrie manufacturière est en contraction, mais les services l'ont également suivie. Jusqu'à ce mois-ci, les services étaient un peu à part en ce qui concerne les performances de l'économie européenne", a déclaré Michael Hewson, analyste en chef des marchés chez CMC Markets.

Publiées plus tôt dans la journée, les données d'activité Caixin montrent pour leur part que l'activité des services en Chine a progressé à son plus faible rythme en huit mois, une indication que les mesures de soutien mises en place sont insuffisantes pour stimuler une demande en déclin.

Les marchés ont également appris mardi que le recul du secteur des services français s'est poursuivi un peu plus que prévu en août, tandis qu'en Grande-Bretagne et en Allemagne le secteur a enregistré le mois dernier sa première contraction cette année.

Dans ce contexte, l'analyste Michael Hewson a souligné que "les appels à un maintien (des taux) de la Banque centrale européenne la semaine prochaine ne feront que s'amplifier", alors que l'institution basée à Francfort doit tenir sa réunion de politique générale le 14 septembre et que les craintes augmentent quant à l'impact de la hausse du coût de l'argent sur l'économie.

Une nouvelle enquête de la BCE publiée mardi a montré que les attentes des consommateurs de la zone euro en matière d'inflation à trois ans ont augmenté à 2,4% en juillet, contre 2,3% en juin.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Airbnb et BLACKSTONE (NYSE:BXMT) grimpent respectivement de 5,2% et 4,3% en avant Bourse alors que les deux groupes vont faire leur entrée au sein de l'indice S&P-500.

Les actions d'entreprises chinoises cotées aux Etats-Unis telles que JD.com (NASDAQ:JD) ou Alibaba (NYSE:BABA) baissent de 0,9% à 1,7% en avant-Bourse après la publication de l'activité du secteur des services en Chine.

VALEURS EN EUROPE

Pénalisé par les commentaires de J.P. Morgan sur les risques de baisse des prix, le secteur de la distribution alimentaire (-0,36%) souffre ce mardi, avec Ahold Delhaize (EBR:DELB) qui cède 5,9% et Carrefour (EPA:CARR) 1,5%

A Paris, Crédit Agricole (EPA:CAGR) perd 2% après que Goldman Sachs (NYSE:GS) a abaissé sa recommandation de "neutre" à "vendre".

Sanofi (EPA:SASY) bénéficie en revanche du relèvement de sa recommandation par Berenberg à "acheter" contre "conserver" et gagne 1,7%

LVMH (EPA:LVMH), très exposé à la Chine, est en baisse de -1,2%

TAUX

Les rendements en Europe progressent légèrement mardi en attendant la décision de la Banque centrale européenne sur les taux la semaine prochaine.

Le rendement du dix ans allemand avance de plus de 2 pb à 2,605%, tandis que celui du taux à deux ans progresse de 1 pb à 3,033%.

Les marchés obligataires américains progressent également avant la publication des commandes à l'industrie américaine plus tard dans la journée et dans l'attente de la réunion de septembre de la Réserve fédérale.

Le rendement du Treasury à dix ans progresse de plus de 5 points de base à 4,22%

CHANGES

Dans un contexte d'aversion au risque après les données faibles sur l'activité en Chine et en Europe dollar progresse 0,43% face à un panier de devises de référence, tandis que l'euro EUR= recule de 0,55% à 1,0735 dollar.

PÉTROLE

© Reuters. Une femme passe devant un tableau d'affichage montrant une photo des marchés boursiers à Tokyo. /Photo prise le 12 juin 2013/REUTERS/Toru Hanai

Les cours du pétrole reculent mardi sous l'effet du ralentissement de l'activité chinoise, bien que les attentes d'une prolongation des réductions de l'offre par les principaux producteurs ont limité les pertes.

Le Brent abandonne 0,8% à 88,29 dollars le baril LCOc1, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,39% à 85,22 dollars CLc1.

(Rédigé par Diana Mandiá)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés