Obtenir 40% de réduction
⚠ Alerte résultats ! quelles actions sont destinées à s'envoler ?
Découvrez les actions des ProPicks. Ces stratégies ont gagné 19,7% cette année.
Débloquer la liste

Les actions remontent sous l'impulsion des banques

Publié le 09/08/2023 13:23
Mis à jour le 09/08/2023 13:25
© Reuters. Une tradeuse dans une banque à Lisbonne. /Photo prise le 16 février 2011/REUTERS/Jose Manuel Ribeiro

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en légère progression tandis que les Bourses européennes regagnent du terrain mercredi à mi-séance, portées par le rebond des valeurs bancaires après une bonne nouvelle en provenance d'Italie pour le secteur. Les "futures" américains signalent pour le moment un gain de 0,14% pour le Dow Jones, de 0,22% pour le Standard & Poor's-500 et de 0,23% pour le Nasdaq. À Paris, le CAC 40 gagne 1,26% à 7.360,89 vers 10h55 GMT. À Francfort, le Dax prend 1,1% et à Londres, le FTSE 0,83%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 monte de 0,91%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 1,26% et le Stoxx 600 de 0,87%.

A l'inquiétude succède le soulagement sur les marchés européens concernant l'imposition des banques italiennes.

Après avoir annoncé une taxe sur les profits exceptionnels des banques grâce à l'augmentation des taux d'intérêt de la Banque centrale européenne - une annonce surprise qui a contribué au repli du secteur - le gouvernement italien a envoyé un message jugé rassurant mardi dans la soirée en déclarant que ce nouvel impôt sera plafonné à 0,1% du total des actifs des établissements concernés.

Les analystes de Citi avaient estimé plus tôt que la contribution pourrait représenter jusqu'à environ 0,5% des actifs pondérés par le risque.

Dans ce contexte, les nouvelles mauvaises statistiques publiées dans la matinée en Chine - première baisse des prix à la consommation (CPI) depuis février 2021 et recul de 4,4% des prix à la production (PPI) - n'ont pas de réel impact sur la tendance mondiale.

Les experts de JPMorgan (NYSE:JPM) font même valoir que les signes de déflation dans la deuxième économie mondiale pourraient s'avérer une bonne nouvelle pour les prix dans les autres grandes économies.

"Notre récente étude suggère une répercussion de la Chine sur l'inflation mondiale (hors Chine) d'environ -70 point de base au cours du second semestre", disent-ils dans une note.

"Pour rappel, la baisse de l'indice CPI sous-jacent en juin aux Etats-Unis avait été pressentie après le repli important du PPI chinois deux jours auparavant et celui de l'indice Manheim sur la valeur des véhicules d'occasion", poursuivent les analystes.

Ils s'attendent à une inflation américaine sous-jacente moins importante qu'attendu par les marchés pour le mois de juillet. Les chiffres officiels seront donnés jeudi par le département du Travail et le consensus Reuters table sur une progression mensuelle de 0,2% pour l'indice global et celui de base. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

VALEURS EN EUROPE

Aux valeurs, les banques italiennes comme Intesa Sanpaolo (BIT:ISP), Banco BPM (BIT:BAMI) et UniCredit gagnent de 3,14% à 4,35%, tandis qu'à Paris, Société générale (EPA:SOGN) prend 1,91% et BNP Paribas (EPA:BNPP) 2,01%.

L'action Delivery Hero progresse de 8,53% pour prendre la tête du Stoxx 600, la société allemande de vente en ligne de repas a revu à la hausse son objectif annuel de chiffre d'affaires.

Le groupe de grande distribution Ahold Delhaize (EBR:DELB) abandonne 1,35% en Bourse d'Amsterdam, les analystes soulignant la baisse de la rentabilité constatée aux Etats-Unis au deuxième trimestre.

TAUX/CHANGES Les variations sont contenues sur le marché obligataire où le rendement du Bund à dix ans s'affiche à 2,466% et celui des Treasuries à 4,0322%.

Le prochain point de mire des investisseurs sera de savoir si le département du Trésor américain enregistre une forte demande pour les adjudications de titres de dettes, pour 38 milliards de dollars à dix ans (ce mercredi) et 23 milliards à 30 ans (jeudi). Le dollar, pénalisé par le regain général d'appétit pour le risque, cède 0,12% face aux autres grandes devises et l'euro revient à 1,0977.

PÉTROLE

Côté pétrole, la réduction de l'offre compense l'inquiétude concernant le ralentissement de la demande chinoise et un rapport faisant état d'une augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis.

© Reuters. Une tradeuse dans une banque à Lisbonne. /Photo prise le 16 février 2011/REUTERS/Jose Manuel Ribeiro

Le Brent gagne 0,72% à 86,79 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,77% à 83,56 dollars.

PAS D'INDICATEUR ÉCONOMIQUE MAJEUR ATTENDU À L'AGENDA DU 9 AOÛT

(Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés