Dernière minute
Obtenir 40% de réduction 0
🔎 Découvrez les meilleures actions de Warren Buffett qui ont battu le S&P 500 de +174.3% 40% de réduction

Les Bourses européennes terminent mitigées, incertaines de l'économie américaine

Publié le 12/10/2023 18:17
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Les traders à Paris, en France. /Photo prise le 8 juin 2016/REUTERS/Gonzalo Fuentes
 
FCHI
+0,09%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
DJI
+0,23%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
DE40
0,00%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
STOXX50
+0,33%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
BARC
+3,25%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
LVMH
+0,43%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé hésitantes jeudi, après la publication de l'inflation aux Etats-Unis qui a surpris à la hausse, dans un contexte de messages de banquiers centraux accommodants.

À Paris, le CAC 40 a abandonné 0,37% à 7.104,53 points, tandis que le Dax allemand cédait 0,23% et le Footsie britannique avançait de 0,32%.

L'indice EuroStoxx 50 a terminé la séance stable, contre une hausse de 0,19% pour le FTSEurofirst 300 et 0,1% pour le Stoxx 600.

L'inflation américaine, le principal indicateur attendu cette semaine, a surpris à la hausse en progressant de 3,7% sur un an en septembre, contre 3,6% attendu par le consensus.

Si la surprise demeure modérée, les investisseurs s'inquiètent d'une inflation sous-jacente soutenue par la cherté des loyers et des biens et services de loisirs, historiquement sensibles aux hausses de taux. Les marchés doivent désormais composer avec une dynamique des prix persistante, des marchés du travail demeurant sous tension, et un discours plus prudent de la banque centrale américaine, qui commence à s'inquiéter de l'impact de sa politique monétaire sur les marchés obligataires.

Les "minutes" de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve Fédérale, publiées mercredi, avaient ainsi encouragé les marchés, les responsables de la banque centrale s'y montrant circonspects dans un contexte d'incertitude économique.

"Ce rapport sur l’inflation devrait satisfaire les membres du FOMC, qui ont souvent mis l’accent sur la nécessité de voir ralentir l’inflation des services hors logement", constate Bastien Drut, responsable de la stratégie et des études économiques chez CPR-AM.

"La décélération plus faible que prévu de l’inflation liée au logement est probablement un contretemps (ce poste reste volatil) et le logement devrait bien être un fort facteur de baisse de l’inflation sous-jacente pour les trimestres à venir."

En Europe, les déclarations encourageantes de responsables de politiques monétaire se succèdent: s'il n'est pas encore question de baisser les taux, les membres du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne sont de plus en plus nombreux à estimer que les taux sont désormais suffisamment restrictifs pour ramener l'inflation à sa cible.

VALEURS

Publicis (EPA:PUBP) a relevé jeudi ses prévisions annuelles après avoir fait état d'une croissance organique de son revenu net supérieure aux attentes au troisième trimestre, et s'est octroyé 4,66%, en tête du Stoxx 600. Le secteur des médias a affiché la meilleure performance du Stoxx 600, en hausse de 1,62%.

Les valeurs du luxe ont poursuivi leur déclin, après les chiffres décevants de LVMH (EPA:LVMH) publiés mardi. Kering (EPA:PRTP), Hermes et LVMH ont cédé respectivement 2,61%, 1,44% et 1,62%, parmi les pires performances du CAC 40. Casino a annoncé mercredi une extension de la période d'adhésion à l'accord de "lock-up" relatif à la restructuration financière du groupe, et reculait de 10,73%.

Novo Nordisk (CSE:NOVOb) a gagné 4,17%, parmi les meilleures performances du Stoxx 600, après avoir fait état mercredi d'un essai clinique encourageant de son médicament Ozempic sur les patients diabétiques atteints de troubles rénaux. Barclays (LON:BARC) a chuté de 3,12%, après des commentaires du directeur général de la banque sur les perspectives de bénéfices du secteur bancaire, vouées selon lui à se dégrader.

A WALL STREET

Wall Street hésite à l'heure de la clôture en Europe, digérant les messages contradictoires envoyés par les données d'inflation et le récent positionnement de la Fed.

A l'heure de la clôture en Europe, les échanges à la Bourse de New York indiquaient une baisse de 0,19% pour le Dow Jones, contre un Standard & Poor's 500 stable et une hausse de 0,19% pour le Nasdaq Composite.

TAUX

L'inflation ravive les inquiétudes sur la trajectoire de la politique monétaire américaine, poussant les rendements obligataires à la hausse.

A la clôture des marchés de taux en Europe, le rendement du Treasury à dix ans prenait 5,8 pb à 4,6533%, tandis que le taux à deux ans avançait de 7,4 pb à 5,0792%.

Le rendement du dix ans allemand a progressé de 6,4 pb à 2,782%, tandis que celui du taux à deux ans s'est hissé de 5,8 pb à 3,158%.

CHANGES

Le dollar bondit après l'inflation, les loyers élevés faisant craindre que la Fed ne maintienne ses taux en territoire restrictif plus longtemps que prévu par les investisseurs.

Le dollar se hisse de 0,49% face à un panier de devises de référence, tandis que l'euro cède 0,64% à 1,0549 dollar. La livre sterling recule de 0,82% à 1,221 dollar.

PÉTROLE

Le brut avance, soutenu par le ralentissement de l'inflation aux Etats-Unis, mais les prévisions de demande plus faible que prévu de l'Agence Internationale de l'énergie et des inventaires de pétrole aux Etats-Unis plus importants que prévu limitent les gains.

Le Brent avance de 0,57% à 86,31 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) se hissant de 0,25% à 83,7 dollars.

(Rédigé par Corentin Chappron, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Les Bourses européennes terminent mitigées, incertaines de l'économie américaine
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Charte de discussion

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email