Obtenir 40% de réduction
⚠ Alerte résultats ! quelles actions sont destinées à s'envoler ?
Découvrez les actions des ProPicks. Ces stratégies ont gagné 19,7% cette année.
Débloquer la liste

L'Europe dans le rouge dans une séance volatile sans Wall Street

Publié le 15/01/2024 13:37
Mis à jour le 15/01/2024 13:40
© Reuters. Traders à la bourse de Francfort, Allemagne. /Photo prise le14 décembre 2023/REUTERS/Timm Reichert

par Augustin Turpin

(Reuters) - Les Bourses européennes, qui ont ouvert dans le vert, sont désormais orientées dans le rouge à mi-séance lundi avec la remontée des rendements obligataires et la baisse des valeurs comme Dassault Aviation, dont les livraisons d'avions ont été inférieures aux objectifs du groupe.

La séance est volatile en l'absence des investisseurs à Wall Street, la Bourse de New York restant fermée pour le Martin Luther King Day. À Paris, le CAC 40v cède 0,43% à 7.432,79 points vers 11h50 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,40% et à Londres, le FTSE perd 0,33%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,34%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,40% et le Stoxx 600 de 0,38%.

Les rendements obligataires de la zone euro sont repartis à la hausse, les investisseurs digérant les propos de Philip Lane, chef économiste de la BCE, qui a estimé durant le week-end qu'une réduction trop rapide des taux pourrait alimenter une nouvelle vague d'inflation.

"Il y a un décalage entre les attentes du marché et ce que les banques centrales prévoient de faire", note Daniela Hathorn, analyste chez Capital.com.

"Nous pourrions observer une certaine pression à la baisse pour les actions, en particulier en Europe, une fois que les marchés auront ajusté leurs attentes sur le fait que les baisses de taux vont inévitablement se produire, mais pas aussi rapidement que prévu", a-t-elle ajouté.

Les marchés tablent toujours sur une baisse des taux en zone d'euro d'environ 150 points de base cette année, mais la probabilité que cette première baisse du coût du crédit intervienne dès le mois de mars n'est que de 30%.

Les indicateurs économiques du jour ne favorisent pas non plus la prise de risque: le produit intérieur brut (PIB) de l'Allemagne a reculé de 0,3% sur l'ensemble de 2023 dans un contexte d'inflation persistante et de faiblesse de la demande en provenance de l'étranger.

La production industrielle en zone euro, quant à elle, s'est encore contractée en novembre, de 0,3%, avec une baisse marquée des biens durables de consommation.

Ces nouvelles données confirment le ralentissement de l'activité dans le bloc alors que la semaine dernière plusieurs responsables de la Banque centrale européenne (BCE) ont estimé que la zone euro pourrait avoir basculé en récession au dernier trimestre de 2023.

VALEURS EN EUROPE

Carmat recule de 4,3%, le fabricant de coeur artificiel ayant annoncé une nouvelle augmentation de capital de 50 millions d'euros et fait état d'un chiffre d'affaires annuel inférieur à ses objectifs.

Dassault Aviation cède 5,5% après des livraisons d'avions plus faibles que prévu. Deutsche Bank (ETR:DBKGn) a en outre abaisser sa recommandation sur le titre.

Atos (EPA:ATOS) plonge de 12,5% en réaction à l'annonce du remaniement de son équipe de direction et du lancement d'un avertissement sur sa trésorerie.

Commerzbank (ETR:CBKG) est dans le vert (+1,54%) et Deutsche Bank (-0,56%) dans le rouge alors que des discussions sur un rapprochement entre les deux banques refont surface, selon des sources.

TAUX

Les rendements obligataires de la zone euro augmentent en réaction aux propos de Philip Lane: celui du Bund allemand à dix prend 5,1 points de base à 2,195%, tandis que le deux ans progresse de 3,9 pb à 2,554%.

Ils pourraient encore varier avec les interventions attendues des banquiers centraux dans le cadre du Forum économique mondial à Davos, en Suisse, qui s'ouvre ce lundi.

CHANGES

Le dollar remonte légèrement (+0,12%) face à un panier de devises de référence après avoir fortement reflué dans les dernières séances.

L'euro perd 0,05% à 1,0943 dollar, mais reste proche du seuil symbolique de 1,10 dollar.

La livre sterling s'affiche à 1,2736 dollar, en repli de 0,12%, mais pas très éloignée de son pic de deux semaines touché la semaine dernière.

PÉTROLE

© Reuters. Traders à la bourse de Francfort, Allemagne. /Photo prise le14 décembre 2023/REUTERS/Timm Reichert

Les cours du pétrole sont en baisse, l'impact limité du conflit au Proche-Orient sur la production de brut ayant entraîné des prises de bénéfice après la hausse de 2% des indices la semaine dernière.

Le Brent abandonne 0,8% à 77,66 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) perdant 0,89% à 72,03 dollars CLc1.

(Rédigé par Augustin Turpin, édité par Claude Chendjou)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés