Obtenir 40% de réduction
🚀 Notre IA superforme en mai. PRFT fait +55% en 16 jours ! Les choix de juin arrivent.Voir actions

Net repli en vue en Europe après l'attaque rapportée contre l'Iran, le pétrole grimpe

Publié le 19/04/2024 08:33
© Reuters. Photo des immeubles dans le quartier d'affaires de La Défense à Paris. /Photo prise le 30 septembre 2022 à Paris, France/REUTERS/Benoit Tessier
UK100
-
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
EXHO
-
LCO
-
CL
-
IXIC
-
STOXX
-

par Diana Mandia

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en nette baisse vendredi à l'ouverture, les informations selon lesquelles Israël a lancé une attaque contre l'Iran renforçant les craintes d'une extension du conflit au Moyen-Orient, ce qui pousse les investisseurs vers les actifs refuge et fait grimper les cours du pétrole.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre 1,1% à l'ouverture. Les contrats à terme signalent une baisse de 1,53% pour le Dax à Francfort, de 1,01% pour le FTSE à Londres et de 1,37% pour le Stoxx 600.

En dépit d'appels à la retenue, Israël a, selon trois sources au fait de la question, lancé vendredi une attaque contre l'Iran, et des médias officiels iraniens ont rapporté que des drones israéliens avaient été détruits par les forces iraniennes, après la riposte de Téheran à une frappe présumée israélienne contre l'ambassade iranienne de Syrie le 1er avril.

"Étant donné que le marché n'a aucune idée de la durée ou de l'ampleur du conflit, il n'y a pas d'argument convaincant pour maintenir des positions à risque importantes avant le week-end. Les actifs à risque devraient rester en retrait", a estimé Prashant Newnaha, stratège sur les taux chez TD Securities à Singapour.

Les tensions géopolitiques s'ajoutent à une humeur déjà en berne dans les marchés au cours de la semaine et sont susceptibles d'accroître la pression inflationniste à un moment où les banques centrales, et en particulier la Fed, retardent la perspective d'une réduction des taux face à la résistance des prix et de l'économie.

La situation risque de faire passer au second plan une nouvelle salve de résultats d'entreprises en Europe, notamment Sodexo (EPA:EXHO), ainsi que les prix à la production en Allemagne et les ventes au détail au Royaume-Uni attendus à 06h00 GMT.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé jeudi, des données économiques et des commentaires de responsables de la Réserve fédérale (Fed) étayant l'hypothèse que la banque centrale patiente plus longtemps qu'attendu pour baisser les taux.

L'indice Dow Jones a gagné 0,06%, le S&P-500, plus large, a perdu 0,24% et le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 0,52%.

Les contrats à terme sur les trois indices accusent pour l'heure un repli de plus de 1%.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo est en baisse vendredi, atteignant ses niveaux les plus bas depuis plus de deux mois, plombée par les valeurs liées aux puces dans le sillage du fabricant taïwanais TSMC, et par l'escalade au Moyen-Orient.

En Chine, l'indice composite de la Bourse de Shanghai recule de 0,36% et le CSI 300 des grandes capitalisations abandonne 0,83%.

La Bourse de Hong Kong recule de 1,24%.

TAUX / CHANGES

Les rendements obligataires reculent vendredi, favorisés par le mouvement de repli vers les actifs refuge après les informations sur l'attaque israélienne contre l'Iran.

Le rendement des Treasuries à dix ans perd plus de 8 pb à 4,5632%.

Sur le marché des changes, la vague d'aversion au risque pousse les investisseurs à se tourner vers le franc suisse et le yen.

Le dollar gagne 0,07% face à un panier de devises de référence et le yen progresse de 0,19% à 154,34 pour un dollar, après avoir augmenté de plus de 0,6% en réaction aux rapports de l'attaque contre l'Iran.

L'euro recule de 0,12% à 1,063 dollar.

PÉTROLE

Le regain de tensions géopolitiques soutient les cours du brut.

© Reuters. Photo des immeubles dans le quartier d'affaires de La Défense à Paris. /Photo prise le 30 septembre 2022 à Paris, France/REUTERS/Benoit Tessier

Le baril de Brent progresse de 2,09% et celui du brut léger américain (WTI) gagne 2,3% après les informations sur l'attaque contre l'Iran.

L'Iran est le troisième producteur de pétrole de l'Opep et pompe 3% de la production mondiale totale.

(Rédigé par Diana Mandia, édité par Blandine Hénault)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés