😎 Soldes d'été exclusives - Jusqu'à 50 % de réduction sur les choix d'actions par IA d'InvestingProPROFITER DES SOLDES

Ouverture mitigée en vue Europe, le secteur du luxe attendu

Publié le 09/02/2024 07:55
Mis à jour le 09/02/2024 08:00
© Reuters. La Bourse est décorée de différentes couleurs à Bruxelles, en Belgique. /Photo d'archive/REUTERS/Francois Lenoir
UK100
-
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
JP225
-
ARM
-
HRMS
-
LCO
-
CL
-
IXIC
-
TOPX
-
7201
-
BTC/USD
-

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues sur une note prudente vendredi pour la dernière séance d'une semaine dominée par de nombreuses publications d'entreprises alors que les indices sont proches de leurs niveaux records.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien, riche en valeurs du luxe devrait perdre 0,19% à l'ouverture, alors que Hermès (EPA:HRMS) publie ses comptes trimestriels. Le Dax à Francfort pourrait grappiller 0,02% et se rapprocher son plus haut absolu de 17.049,52 points. Le FTSE 100 à Londres devrait avancer de 0,14%. L'indice EuroStoxx 50 est attendu en repli de 0,06%.

Après la journée de jeudi marquée par des publications monstre de résultats d'entreprises, le secteur du luxe, qui a gagné 2% devrait encore retenir l'attention en Europe avec notamment Hermès et L'Oréal.

Les investisseurs continuent par ailleurs de surveiller des indicateurs sur l'évolution de la trajectoire des taux d'intérêt alors que plusieurs banquiers centraux ont souligné récemment qu'une baisse du coût du crédit n'était pas imminente. François Villeroy de Galhau a toutefois estimé, dans une interview accordée à Ouest-France, que l'inflation reviendrait à 2% en France et en zone euro d'ici 2025, au plus tard.

Les investisseurs suivront à cet égard les chiffres définitifs des prix à la consommation en Allemagne pour le mois de janvier, le consensus Reuters tablant sur un ralentissement à 3,1% sur un an après une hausse de 3,8% en décembre.

Côté conjoncture, la Banque de France (BdF) prévoit une croissance du produit intérieur brut (PIB) entre 0,1% et 0,2% au premier trimestre, après deux trimestres de stabilité, alors qu'une récession reste redoutée.

A WALL STREET

La Bourse de New York a terminé en hausse jeudi, le S&P-500 ayant atteint brièvement en fin de séance le seuil des 5.000 points - une première -, alors que les investisseurs ont pris en compte les résultats trimestriels, des données sur l'emploi et des commentaires de responsables de la Réserve fédérale (Fed).

L'indice Dow Jones a gagné 0,13%, ou 48,97 points, à 38.726,33 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 2,85 points, soit 0,06%, à 4.997,91 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 37,07 points (0,24%) à 15.793,72 points.

Plus de la moitié des entreprises du S&P-500 ont publié leurs résultats trimestriels. Parmi elles, 80,6% ont dépassé les attentes, selon des données LSEG.

ARM Holdings (LON:ARM) a bondi de 47,9% après avoir dit anticiper une demande solide pour ses puces destinées à l'intelligence artificielle (IA).

Walt Disney a progressé de 11,5% après avoir fait état de résultats trimestriels supérieurs aux attentes et effectué plusieurs annonces: programme de rachat d'actions de 3 milliards de dollars, hausse de 50% du dividende et prise de participation dans l'éditeur de jeux Epic Games.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a avancé de 0,09% à 36.897,42 points, après avoir touché en séance un nouveau plus haut de 34 ans, à la faveur notamment d'une dépréciation du yen, tombé à un creux de deux mois à 149,37 pour un dollar.

L'indice a également été tiré par SoftBank (+8,72%), la maison mère d'ARM dont l'action s'est envolée à Wall Street. Côté baisse, Nissan (TYO:7201) a dégringolé de 11,56% après l'abaissement de ses prévisions, dans un contexte de chute des ventes en Chine.

Le Topix japonais, plus large, a cédé 0,19% à 2.557,88 points, à la clôture.

L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) est pratiquement stable vendredi et se dirige vers une hausse de 0,7% sur l'ensemble de la semaine, sa plus longue série de gains hebdomadaires depuis juin.

Les échanges ont toutefois été allégés en Asie en raison de la fermeture des marchés chinois pour les vacances du Nouvel An lunaire, tandis que la séance a été écourtée à Hong Kong.

LES VALEURS A SUIVRE EN EUROPE:

CHANGES/TAUX

Le dollar est stable (+0,03%) face à un panier de devises de référence

L'euro est pratiquement inchangé (-0,05%), à 1,0771 dollar, tandis que la livre sterling s'affiche à 1,2615 dollar (-0,01%).

Le dollar néo-zélandais s'adjuge 0,39% à 0,612 dollar américain, la banque centrale de Nouvelle Zélande ayant surpris le marché en annonçant prévoir une hausse de ses taux en février et en avril à la suite d'une série d'indicateurs économiques plus dynamiques que prévu.

Parmi les cryptomonnaies, le bitcoin, en hausse de 1,95% à 46.182 dollars, devrait enregistrer sa meilleure performance hebdomadaire en deux mois, avec à ce stade un gain de plus de 6%.

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans se replie d'environ deux points de base, à 4,1501%, après une hausse de plus de cinq points la veille, les responsables de la Fed insistant sur le fait qu'il faut davantage de preuves que l'inflation refluera vers l'objectif de 2%.

PÉTROLE

Le marché pétrolier est en légère baisse vendredi mais devrait enregistrer un gain hebdomadaire de plus de 5% à la suite du rejet par Israël de l'offre de cessez-le-feu du Hamas.

Le Brent reflue de 0,15% à 81,51 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 0,05% à 76,18 dollars.

PRINCIPAL INDICATEUR ÉCONOMIQUE À L'AGENDA DU 9 FÉVRIER:

PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT

DE 07h00 Prix à la consommation IPCH janvier -0,2% -0,2%*

(définitif)

© Reuters. La Bourse est décorée de différentes couleurs à Bruxelles, en Belgique. /Photo d'archive/REUTERS/Francois Lenoir

- sur un an +3,1% +3,1%*

*première estimation

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés