Obtenir 40% de réduction
⚠ Alerte résultats ! quelles actions sont destinées à s'envoler ?
Découvrez les actions des ProPicks. Ces stratégies ont gagné 19,7% cette année.
Voir la liste compète

Wall Street vue en baisse, l'attentisme s'empare des marchés

Publié le 30/01/2024 12:48
Mis à jour le 30/01/2024 12:50
© Reuters. Photo d'archives: L'entrée de Wall Street à la Bourse de New York (NYSE) est vue à New York City, aux États-Unis. /Photo prise le 15 novembre 2022/REUTERS/Brendan McDermid

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en baisse à l'ouverture mardi tandis que les Bourses européennes progressent à mi-séance, les investisseurs se positionnant avant de nouvelles publications de données cette semaine et deux réunions de politique monétaire aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

Les futures sur indices new-yorkais suggèrent une ouverture de Wall Street dans le rouge, le Dow Jones reculant de 0,16%, tandis que le Standard & Poor's 500 pourrait perdre 0,14% et le Nasdaq 0,10%.

À Paris, le CAC 40 avance de 0,41% à 7.671,97 points vers 11h25 GMT, contre 0,56% pour le FTSE à Londres. Le Dax à Francfort s'octroie 0,14%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 se hisse de 0,29%, contre 0,45% pour l'EuroStoxx 50 et 0,18% pour le Stoxx 600.

La semaine sera chargée pour les marchés américains, qui attendent mardi à 15h00 GMT la publication de l'enquête Jolt sur les créations d'emploi pour le mois de décembre. Les investisseurs seront surtout attentifs à la décision de la politique monétaire de la Réserve fédérale, mercredi, et au rapport sur l'emploi américain vendredi.

La banque centrale américaine devrait maintenir ses taux à leurs niveaux actuels, mais les investisseurs seront attentifs aux déclarations de Jerome Powell, le président de la Fed, alors que l'économie américaine continue de résister aux taux élevés.

La Banque d'Angleterre se réunira jeudi et devrait également maintenir ses taux à leurs niveaux actuels. L'institution pourrait néanmoins infléchir son discours et reconnaître qu'un processus de désinflation est amorcé.

En zone euro, la publication du PIB au quatrième trimestre mardi a montré que la zone avait échappé à la récession en fin d'année dernière, mais que l'activité demeurait en stagnation.

Par ailleurs, la publication des résultats continuera d'animer les indices, alors que 20% des composants du S&P 500 publieront leurs chiffres cette semaine.

LES VALEURS A SUIVRE A WALL STREET

Super Micro Computer a déclaré que son chiffre d'affaires net pour le premier trimestre 2024 atteindrait entre 3,7 et 4,1 milliards de dollars, contre un consensus à 2,87 milliards de dollars, soutenant les valeurs liées à l'intelligence artificielle comme Nvidia (NASDAQ:NVDA) et Microsoft (NASDAQ:MSFT).

Microsoft, Alphabet (NASDAQ:GOOGL), UPS, Pfizer (NYSE:PFE) et General Motors (NYSE:GM) doivent publier ce mardi leurs comptes trimestriels.

LES VALEURS A SUIVRE EN EUROPE

Renault (EPA:RENA) prend 0,36% au lendemain de l'annonce de l'annulation de l'introduction en Bourse d'Ampère, un pilier central de la stratégie de transformation du constructeur automobile français.

Diageo (LON:DGE), le numéro un mondial des spiritueux, recule de 3,36% après l'annonce d'un chiffre d'affaires inférieur aux attentes au titre de son premier semestre fiscal. Dans son sillage, Rémy Cointreau (EPA:RCOP) abandonne 3,06% et Pernod Ricard (EPA:PERP) 2,10%.

Le groupe publicitaire britannique WPP (LON:WPP) progresse de 1,38% après avoir fait état mardi d'un chiffre d'affaires net en hausse de 0,9% en 2023, hors coûts refacturables.

BBVA (BME:BBVA) gagne 4,88% après avoir annoncé un bond de 32% de son bénéfice net au quatrième trimestre.

TAUX

Les rendements américains déclinent dans un contexte d'attentisme.

Le rendement du Treasury à dix ans perd 2,7 pb à 4,0643%, tandis que le deux ans est stable à 4,3159%.

Le rendement du dix ans allemand fait du surplace à 2,246%, celui du taux à deux ans grignote 3 pb à 2,5067%.

CHANGES

La livre recule face au dollar avant la prochaine réunion de la Banque d'Angleterre, durant laquelle la banque centrale pourrait tenir un discours plus accommodant.

Le dollar cède 0,15% face à un panier de devises de référence, l'euro se hisse de 0,08% à 1,0842 dollar, et la livre sterling perd 0,22% à 1,2679 dollar.

PETROLE

© Reuters. Photo d'archives: L'entrée de Wall Street à la Bourse de New York (NYSE) est vue à New York City, aux États-Unis. /Photo prise le 15 novembre 2022/REUTERS/Brendan McDermid

Le pétrole hésite, soutenu par les tensions géopolitiques mais inquiet de la situation économique chinoise.

Le Brent est immobile à 82,4 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 0,22% à 76,95 dollars.

(Rédigé par Corentin Chappron, édité par Kate Entringer)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés