📖 Votre guide pour les résultats T2 : Découvrez les actions choisies par l'IA ProPicks pour leur potentiel post-résultatsLire plus

Baisse en vue en Europe avant une série d'indicateurs (actualisé)

Publié le 04/10/2023 08:47
Mis à jour le 04/10/2023 08:50
© Reuters. Les traders à Londres, en Grande-Bretagne. /Photo prise le 7 décembre 2018/REUTERS/Simon Dawson
UK100
-
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
JP225
-
ADP
-
LCO
-
CL
-
IXIC
-
TOPX
-
VIX
-

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse mercredi pour la troisième séance consécutive dans un contexte d'aversion au risque liée aux interrogations sur les taux d'intérêt et la conjoncture économique alors qu'une myriade d'indicateurs doivent être publiés dans la journée.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien devrait perdre 0,19% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,55% et le FTSE 100 à Londres 0,28%. L'indice EuroStoxx 50 est attendu en recul de 0,44%.

Les marchés, en berne depuis l'entame du quatrième trimestre, ont été affectés mardi par la perspective d'un prolongement du durcissement monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) au regard du rebond inattendu des offres d'emploi (enquête Jolts) en août aux Etats-Unis. Ils devraient subir un nouveau test ce mercredi avec la publication des indices mensuels de l'activité des services, dont les principaux chiffres en Europe seront connus à partir de 07h50 GMT, tandis qu'aux Etats-Unis, l'ISM des services est prévu à 14h00 GMT.

Outre ces données, les investisseurs attendent également les statistiques mensuelles des ventes au détail et des prix à la production en zone euro, qui pourraient fournir des indications sur la conjoncture et l'évolution de l'inflation dans le bloc.

A cet égard, le discours de Christine Lagarde, la présidente de la BCE, à l'occasion d'une conférence sur la politique monétaire, devrait être particulièrement suivi.

Aux Etats-Unis, en attendant le rapport mensuel officiel sur l'emploi, prévu vendredi, l'enquête ADP (EPA:ADP), publiée ce mercredi à 12h15 GMT, pourrait de nouveau témoigner d'une résistance du marché du travail malgré les tentatives de la Fed pour freiner la demande afin de faire refluer l'inflation.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en nette baisse mardi alors que des données économiques publiées dans la journée ont renforcé l'hypothèse que la Fed puisse devoir maintenir ses taux élevés sur une longue période.

L'indice Dow Jones a cédé 1,29%, ou 430,97 points, à 33.002,38 points.

Le S&P-500, plus large, a perdu 58,94 points, soit 1,37%, à 4.229,45 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 248,31 points (1,87%) à 13.059,47 points.

Il s'agit du plus bas niveau de clôture pour le S&P-500 depuis le 1er juin dernier, tandis que le Dow Jones a basculé dans le rouge sur l'année pour la première fois depuis juin.

L'indice de volatilité CBOE, considéré comme un indicateur du niveau de peur à Wall Street, s'est établi à un pic depuis le 24 mai dernier.

Tous les principaux secteurs du S&P-500, hormis les services aux collectivités, ont fini la séance dans le rouge, notamment les technologies alors que les valeurs à forte croissance sont parmi les plus affectées par la hausse des rendements obligataires.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a fini en repli de 2,28% à 30.526,88 points, touchant un plus bas de plus de quatre mois, dans le sillage de Wall Street. Le Topix, plus large, a reflué de 2,49% à 2.218,89 points à la clôture.

L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) s'inscrit en repli pour la deuxième séance consécutive, fléchissant de plus de 1%.

Les marchés en Chine continentale sont encore fermés ce mercredi, une semaine de congés annuels ayant démarré après la séance de vendredi.

LES VALEURS A SUIVRE EN EUROPE:

CHANGES

Le dollar continue sa progression, grappillant 0,09% face à un panier de devises de référence pour atteindre un pic de près de 11 mois.

La monnaie japonaise a brièvement franchi le seuil des 150 yens pour un dollar avant de refluer soudainement à 147,30, alimentant les spéculations d'une intervention des autorités nippones. Le yen se traite désormais à 149,24.

L'euro reste enlisé à un plus bas depuis décembre, s'affichant à 1,0458 dollar (-0,07%).

Le dollar néo-zélandais recule de 0,38%, à 0,58855 dollar américain, après la décision de la Banque centrale néo-zélandaise (RBNZ) de laisser inchangé son principal taux directeur à 5,5%.

TAUX

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans, qui a pris une dizaine points de base mardi, progresse encore mercredi, de près de sept points, à 4,8693%, au plus haut depuis 2007.

Le taux du Bund allemand à dix ans monte également dans les premiers échanges, d'environ cinq points de base, à 3,009%, après avoir pris la veille plus de quatre points.

Le rendement des JGB à dix ans, les emprunts d'Etat japonais, s'affiche autour de 0,78%, au plus haut depuis septembre 2013, malgré une intervention de la Banque du Japon (BoJ) qui a procédé mercredi à un rachat d'obligations d'urgence.

PÉTROLE

© Reuters. Les traders à Londres, en Grande-Bretagne. /Photo prise le 7 décembre 2018/REUTERS/Simon Dawson

Les cours pétroliers sont quasiment à l'équilibre avant la réunion ministérielle de l'Opep+, le marché étant partagé entre la perspective d'un resserrement de l'offre de brut et les craintes sur les taux d'intérêt.

Le Brent reflue de 0,20% à 90,74 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 0,21% à 89,04 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Bertrand Boucey et Kate Entringer)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés