🔥 Des choix d'actions premium alimentés par l'IA sur InvestingPro Jusqu'à -50 %PROFITER DES SOLDES

L'Europe finit en forte baisse avec les tensions géopolitiques

Publié le 16/04/2024 18:45
© Reuters. Un trader travaille pour CMC Markets, à Londres. /Photo prise le 11 avril 2019/REUTERS/Peter Nicholls
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
DBKGn
-
BNPP
-
CAGR
-
SOGN
-
RIO
-
MT
-
AGLJ
-
LCO
-
CL
-
IXIC
-
STOXX
-
FTEU3
-

(Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en net recul mardi sur fond de tensions géopolitiques et de hausse des rendements obligataires, les projets de baisse de taux de la Réserve fédérale suscitant de plus en plus de doutes.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 1,4% à 7.932,61 points. Le Footsie britannique a reculé de 1,82% et le Dax allemand de 1,57%.

L'indice EuroStoxx 50 a perdu 1,45%, le FTSEurofirst 300 1,49% et le Stoxx 600 1,58%.

Les tensions géopolitiques au Proche-Orient après l'attaque iranienne contre Israël samedi ont freiné l'appétit pour le risque, tandis que les rendements obligataires montent, les marchés devenant de plus en plus sceptiques quant à une prochaine baisse des taux de la Fed à la lumière de la vigueur de l'économie américaine.

Le vice-président de la banque centrale américaine, Philip Jefferson, a déclaré mardi que l'institution était prête à maintenir sa politique monétaire restrictive si l'inflation ne ralentissait pas comme prévu.

Selon Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote, la croissance plus rapide que prévu de l'économie chinoise au premier trimestre continuera probablement à exercer une pression sur les bons du Trésor alors que les investisseurs craignent une réaccélération de l'inflation.

"Il n'y a certainement pas grand-chose dans l'actualité qui puisse inciter à prendre des risques et il existe une liste croissante de facteurs qui incitent à s'abstenir d'acheter et à gérer les expositions", a déclaré Chris Weston, analyste chez Pepperstone.

Les marchés anticipent désormais un total de 43 points de base de baisse des taux de la Fed en 2024, contre 48 points de base lundi et 160 janvier.

En Europe, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, a en revanche dit mardi à la chaîne financière CNBC que, sauf surprise majeure, Francfort réduirait bientôt ses taux.

VALEURS

Tous les compartiments du STOXX 600 ont fini dans le rouge, les ressources de base et les banques souffrant particulièrement.

Anglo American (JO:AGLJ) et Rio Tinto (LON:RIO) ont reculé de 3,4% et 2,8%, respectivement, en raison de la baisse des prix des métaux non ferreux, plombés par le renchérissement du dollar américain et les données sur la production industrielle chinoise plus faible que prévu.

Arcelormittal (AS:MT), abaissé par Deutsche Bank (ETR:DBKGn) à "conserver" contre "acheter" et souffrant de la baisse des prix des métaux, a perdu 6,8%.

Chez les banques, BNP Paribas (EPA:BNPP), Société générale (EPA:SOGN) et Crédit agricole (EPA:CAGR) ont perdu 2,9%, 2,5% et 1,8% respectivement.

La chaîne de mode britannique Superdry, confrontée à une faible demande et à un manque de liquidités, a perdu 23% après avoir annoncé son plan de redressement.

Dr Martens a chuté de 29% après avoir nommé un nouveau directeur géneral et signalé un exercice 2025 difficile en raison de la faiblesse de la demande aux États-Unis.

A WALL STREET

La Bourse de New York hésite alors que la hausse des rendements des bons du Trésor et les inquiétudes géopolitiques semblent contrebalancer une série de résultats d'entreprises généralement positifs au premier trimestre.

A l'heure de la clôture en Europe, le Dow Jones prend 0,40%, tandis que le Standard & Poor's 500 recule de 0,02% et le Nasdaq Composite avance de 0,01%.

LES INDICATEURS DU JOUR

Le FMI a relevé mardi sa prévision de croissance mondiale en 2024 grâce à la solidité de l'économie américaine, disant s'attendre à une croissance réelle du PIB mondial de 3,2% en 2024, révisée en hausse de 0,1 point de pourcentage par rapport à la prévision de janvier.

Aux Etats-Unis, la production industrielle a connu une hausse de 0,4% le mois dernier, une augmentation en ligne avec les attentes.

CHANGES

Le dollar, soutenu en partie par la hausse des rendements du Trésor, gagne 0,05% face à un panier de devises de référence. L'euro progresse de 0,01% à 1,0623 dollar.

TAUX

Les rendements obligataires de la zone euro ont atteint mardi de nouveaux plus hauts d'un mois et demi en raison des doutes concernant les réductions des taux aux Etats-Unis, le marché obligataire connaissant par ailleurs une certaine volatilité avec les tensions entre Israël et l'Iran.

Le rendement du dix ans allemand a gagné plus de 5 pb à 2,484% et celui du taux à deux ans a avancé de presque 3 pb à 2,931%.

Les marchés obligataires américains progressent également, celui à dix ans gagnant environ 3 points de base à 4,655%. Celui à deux ans avance de plus de 2 pb à 4,9636%.

PÉTROLE

© Reuters. Un trader travaille pour CMC Markets, à Londres. /Photo prise le 11 avril 2019/REUTERS/Peter Nicholls

Les prix du pétrole sont stables mardi après que les Etats-Unis ont annoncé leur intention d'imposer des nouvelles sanctions contre l'Iran en réponse à l'attaque du week-end contre Israël.

Le Brent progresse de 0,06% à 90,15 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagne 0,14% à 85,53 dollars.

(Rédigé par Diana Mandiá)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés