🔥 Des choix d'actions premium alimentés par l'IA sur InvestingPro Jusqu'à -50 %PROFITER DES SOLDES

L'Europe termine dans le rouge, la BCE ne rassure pas sur les taux

Publié le 04/05/2023 19:20
Mis à jour le 04/05/2023 19:25
© Reuters. Un trader travaille à la Bourse de Wall Street. /Photo prise le 21 octobre 2016/REUTERS/Brendan McDermid
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
ALVG
-
CAPP
-
FTI
-
LCO
-
CL
-
IXIC
-
STOXX
-
FTEU3
-
RACE
-

(Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse jeudi alors que la Banque centrale européenne a ralenti le rythme de ses hausses de taux d'intérêt, tout en laissant entendre que le resserrement pourrait se poursuivre pour maîtriser l'inflation.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,85% à 7.340,77 points. Le Footsie britannique a gagné 1,1% et le Dax allemand 0,51%.

L'indice EuroStoxx 50 a pour sa part perdu 0,45%, le FTSEurofirst 300 0,5% et le Stoxx 600 0,47%.

Point principal du programme du jour, la Banque centrale européenne a relevé jeudi ses taux d'intérêt de 25 points de base, et bien qu'il s'agisse de la plus petite augmentation depuis que Francfort a entamé son cycle de resserrement l'été dernier pour contrer l'inflation, la porte semble ouverte à d'autres hausses.

"Nous ne faisons pas de pause, c'est très clair", a déclaré la présidente de l'institution, Christine Lagarde, citant des risques importants sur l'inflation.

"Une telle mesure était largement attendue. Toutefois, nous prévoyons une nouvelle hausse de 25 points de base en juin. Ensuite, à moins que les données sur l'inflation du mois de mai ne soient plus fortes que prévu, la BCE pourrait envoyer un message comme la Fed l'a fait hier", a déclaré Massimiliano Maxia, stratège principal en matière de revenus fixes chez Allianz (ETR:ALVG) Global Investors.

La Réserve fédérale américaine (Fed) a relevé mercredi son taux directeur de référence de 25 points de base, ouvrant la porte à une éventuelle pause, bien que son président Jerome Powell ait averti par la suite qu'il était trop tôt pour dire que le cycle de hausse des taux était terminé.

En dehors de la zone euro, banque centrale de Norvège a relevé jeudi, comme anticipé, son taux directeur de 25 points de base, ajoutant qu'elle procéderait probablement à une nouvelle hausse en juin si la devise nationale reste faible.

VALEURS

Aux valeurs, le distributeur Casino, pénalisé par une situation toujours difficile dans ses supermarchés et hypermarchés en France, a chuté de 5,7% après avoir fait état d'un ralentissement de la croissance de son chiffre d'affaires au premier trimestre.

Technip (EPA:FTI) Energies et Capgemini (EPA:CAPP) ont également fini en baisse après leurs résultats trimestriels.

Côté gagnants, l'opérateur de satellites SES s'est octroyé 4,3% alors qu'il discute avec son concurrent américain Intelsat d'un projet de fusion, et le constructeur automobile Ferrari (NYSE:RACE) a pris 4,7% à la faveur d'un bénéfice meilleur qu'attendu au premier trimestre.

A WALL STREET

A l'heure de la clôture en Europe, le Dow Jones reculait de 1,09%, le Standard & Poor's 500 de 0,69% et le Nasdaq Composite de 0,32%.

Le secteur bancaire américain continue d'inquiéter, avec la banque de Los Angeles PacWest Bancorp en baisse de 47% à 1542 GMT.

LES INDICATEURS DU JOUR

Le département du Travail américain a fait état jeudi d'une hausse plus importante que prévu des inscriptions au chômage lors de la semaine au 29 avril, à 242.000 contre 229.000 (révisé) la semaine précédente, un signe que le marché du travail se détend progressivement.

D'autres données sur l'emploi américain publiées également jeudi montrent toutefois une hausse surprise des coûts de la main-d'oeuvre au premier trimestre, ce qui pourrait faire la pause de la Fed sur les taux moins probable.

Plus tôt dans la journée, l'enquête de S&P Global a montré l'activité du secteur français des services a progressé en avril mais pas aussi rapidement qu'initialement estimé, avec une légère détérioration de la confiance des entreprises du secteur au cours du mois d'avril.

CHANGES

Sur le marché des changes, l'indice dollar, qui mesure l'évolution du billet vert face à un panier de devises de référence progresse de 0,09% après les annonces de la BCE et la publication jeudi des données sur les coûts unitaires de main-d'oeuvre aux Etats-Unis au premier trimestre.

L'euro recule pour sa part de 0,47% à 1,1007 dollars.

TAUX

Sur le marché obligataire, le rendement du Bund allemand à dix ans a fini en baisse de plus de 5 de base à 2,1%, tandis que son équivalent à deux ans, plus sensible aux taux d'intérêt, a perdu 13 de base à 2,5% après les annonces de la BCE.

Le rendement des Treasuries à dix ans recule d'environ 8 points de base à 3,3%.

PÉTROLE

© Reuters. Un trader travaille à la Bourse de Wall Street. /Photo prise le 21 octobre 2016/REUTERS/Brendan McDermid

Les prix du pétrole continuent leur hausse jeudi, mais pas suffisamment pour rattraper la baisse de plus de 9% enregistrée cette semaine liée aux inquiétudes sur la demande dans les principaux pays consommateurs.

Le baril de Brent progresse de 0,41% à 72,63 dollars et baril de brut léger américain avance de 0,13% à 68.72 dollars.

(Rédigé par Diana Mandiá)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés