Rejoignez plus de 750.000 investisseurs qui copient les actions des portefeuilles des milliardairesInscription Gratuite

L'Europe vue hésitante, la séance attendue calme

Publié le 08/05/2024 08:34
Mis à jour le 08/05/2024 08:35
© Reuters. Le Palais Brongniart, l'ancienne Bourse de Paris. /Phoor prise le 25 mars 2024/REUTERS/Sarah Meyssonnier
UK100
-
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
JP225
-
INGA
-
LCO
-
CL
-
IXIC
-
TOPX
-

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues mitigées à l'ouverture mercredi, la séance s'annonçant pauvre en évènements.

Les contrats à terme suggèrent une ouverture sans direction pour le CAC 40 parisien, contre une hausse de 0,22% pour le FTSE à Londres et incertaine pour le Dax à Francfort et l'EuroStoxx 50.

La séance est attendue calme, en l'absence d'indicateurs ou d'évènements susceptibles de faire réagir les indices.

Les investisseurs devraient continuer de se focaliser sur les perspectives de taux aux États-Unis et en Europe, alors que les derniers indicateurs publiés de part et d'autre de l'Atlantique suggèrent que l'inflation poursuit son reflux.

Les opérateurs parient ainsi sur un peu moins de deux baisses de taux de 25 points de base pour la Réserve fédérale en 2024, contre un peu moins de trois baisses pour la Banque centrale européenne cette année.

La réunion de la Banque d'Angleterre, qui se tiendra jeudi, pourrait faire réagir les marchés, en particulier si l'institution se montre plus accommodante qu'attendu.

"La Banque d'Angleterre se rapproche de sa première baisse de taux, que nous attendons en août", écrivent les stratégistes d'ING (AS:INGA).

"La réunion de jeudi s'annonce optimiste, mais nous pensons que la BoE ne touchera pas à son communiqué, car cela l'engagerait quasiment à baisser ses taux en juin, alors que l'orientation à court terme de l'inflation britannique est encore incertaine".

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mardi, le S&P-500 et le Dow Jones ayant de nouveau progressé sur fond d'espoirs accrus que la Fed baissera les taux d'intérêt cette année, même si le repli de Disney à la suite de résultats trimestriels décevants a pesé.

L'indice Dow Jones a gagné 0,08%, ou 31,99 points, à 38.884,26 points. Le S&P-500, plus large, a pris 6,96 points, soit 0,13%, à 5.187,70 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 16,69 points (0,10%) à 16.332,56 points.

S'il a publié un bénéfice trimestriel inattendu pour sa division "streaming", Walt Disney a enregistré sur la période janvier-mars un recul de ses activités télévisuelles et cinématographiques et a perdu 9,5%.

Palantir Technologies a plongé de 15,1%, une chute inédite depuis mai 2022, après une prévision de chiffre d'affaires annuel inférieure aux attentes.

EN ASIE

La bourse de Tokyo a reculé en l'absence de catalyseurs et alors que les valeurs technologiques américaines ont été sous pression au cours de la séance de mardi. L'indice Nikkei a perdu 1,63% à 39.202,37 points et le Topix, plus large, a cédé 1,44% à 2.706,65 points.

Nintendo a abandonné 5,04% après que la société de jeux a annoncé s'attendre à une baisse de son bénéfice d'exploitation cette année.

Les indices chinois chutent, mercredi, entraînés par le repli du secteur immobilier et alors que le sentiment du marché se retourne après un fort rallye. L'indice hongkongais Hang Seng se replie de 0,75%, le SSE Composite de Shanghai de 0,49%, le CSI 300 0,71%.

TAUX

Les rendements américains varient peu en l'absence d'évènements.

Le rendement du Treasury à dix ans se hisse de 1,2 pb à 4,4754%, tandis que le taux à deux ans se renforce de 1,1 pb à 4,8407%.

Le rendement du dix ans allemand est stable à 2,421%, tandis que celui du taux à deux ans prend 2 pb à 2,922%.

CHANGES

Le dollar se renforce, les investisseurs digérant les commentaires de la Fed.

En Asie, le yen décline de 0,34% à 155,21 yens pour un dollar, le dollar australien s'affaiblit de 0,3% à 0,6576 dollar.

Le dollar avance de 0,11% face à un panier de devises de référence, tandis que l'euro perd 0,08% à 1,0743 dollar, et la livre sterling 0,14% à 1,2486 dollar.

PÉTROLE

© Reuters. Le Palais Brongniart, l'ancienne Bourse de Paris. /Phoor prise le 25 mars 2024/REUTERS/Sarah Meyssonnier

Le brut décline après que les chiffres de l'American Petroleum Institute ont montré une hausse des stocks de pétrole aux États-Unis de 509.000 barils la semaine dernière, contre un repli de 1,1 million de barils attendu par les analystes.

Le Brent s'érode de 0,61% à 82,65 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) perdant 0,57% à 77,93 dollars.

(Rédigé par Corentin Chappron, édité par Kate Entringer)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés