🔥 Des choix d'actions premium alimentés par l'IA sur InvestingPro Jusqu'à -50 %PROFITER DES SOLDES

Prudence en vue en Europe avant des indicateurs, dont l'inflation

Publié le 18/10/2023 07:54
© Reuters. Un trader de la bourse de Francfort, en Allemagne. /Photo prise le 22 février 2022/REUTERS/Timm Reichert
UK100
-
US500
-
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
JP225
-
BAC
-
DB1Gn
-
NVDA
-
LCO
-
CL
-
NFLX
-
TSLA
-
IXIC
-
SAP
-
TOPX
-

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues sur une note prudente mercredi, le risque géopolitique étant susceptible d'être encore au premier plan malgré la publication de nombreux résultats et indicateurs économiques, dont les chiffres de l'inflation en zone euro et au Royaume-Uni, alors que de grandes banques centrales doivent se réunir à partir de la semaine prochaine.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien devrait perdre 0,08% à l'ouverture. Le Dax à Francfort pourrait gagner 0,12% et le FTSE 100 à Londres grignoter 0,05%. L'indice EuroStoxx 50 est attendu en repli de 0,14%.

Comme dans les précédentes séances, les investisseurs devraient garder un oeil sur l'évolution de la situation au Proche-Orient où la colère gronde après une frappe contre un hôpital de Gaza, alors que le président américain Joe Biden effectue ce mercredi une visite en Israël dans le but d'éviter un embrasement dans la région.

En attendant, les cours du pétrole poursuivent leur flambée, prenant plus de 2%, à des sommets de deux semaines.

Après les publications jugées positives des grandes banques américaines, Netflix (NASDAQ:NFLX) et Tesla (NASDAQ:TSLA) doivent donner le ton dans les valeurs technologiques et de croissance après la clôture à Wall Street. En Europe, ASML, SAP (NYSE:SAP) ou encore Deutsche Börse (ETR:DB1Gn) publient leurs comptes trimestriels.

Dans la soirée, le marché prendra connaissance à 18h00 GMT du Livre beige de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui sert de base de travail à son comité de politique monétaire, dont la réunion est prévue les 31 octobre et 1er novembre.

En zone euro et au Royaume-Uni, où les banques centrales respectives doivent se réunir le 26 octobre et le 2 novembre, les chiffres des prix à la consommation, prévus ce mercredi à 06h00 GMT et 09h00 GMT seront à surveiller.

En Chine, le produit intérieur brut (PIB) a progressé au troisième trimestre plus fortement qu'attendu, à 4,9% en rythme annuel, laissant penser que son rebond récent pourrait lui permettre d'atteindre l'objectif de croissance annuelle fixé par Pékin. La statistique des ventes au détail pour le mois de septembre a, elle, affiché une hausse de 5,5%, contre un consensus de +4,9%, après une augmentation de 4,6% en août.

Les analystes demeurent toutefois prudents sur l'économie chinoise, au regard des difficultés persistantes du secteur clé de l'immobilier, note Harry Murphy Cruise, économiste chez Moody's Analytics, qui juge la reprise économique de la Chine "encore à ses balbutiements".

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini quasi stable mardi à l'exception du Nasdaq, plombé par la hausse des rendements et la chute des titres du secteur des semi-conducteurs, le gouvernement américain ayant dit envisager de cesser les livraisons à la Chine de processeurs destinés à l'intelligence artificielle.

L'indice Dow Jones a gagné 0,04%, ou 13,11 points, à 33.997,65 points.

Le S&P 500 a perdu 0,43 points ou 0,01% à 4.373,2.

Le Nasdaq Composite a abandonné 34,24 points (-0,25%) à 13.533,75 points.

L'indice des semi-conducteurs Philadelphia SE a baissé de 0,8% de même que le titre Nvidia (NASDAQ:NVDA), même si le fabricant de semi-conducteurs a dit ne pas s'attendre à un impact significatif des mesures du gouvernement sur ses résultats financiers.

Les rendements des bons du Trésor américain ont quant à eux grimpé à la lecture de statistiques témoignant de la robustesse de l'économie américaine et pesé sur les valeurs technologiques sensibles aux taux.

Les ventes au détail ont progressé plus que prévu en septembre et la production industrielle a augmenté le mois dernier, contrairement aux attentes.

Plusieurs résultats d'entreprises bien accueillis, dont ceux de Bank of America (NYSE:BAC), ont limité la baisse des indices.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei recule de 0,13% à 31.999,06 points, tandis que le Topix, plus large, perd 0,03% à 2.291,48 points à l'approche de la clôture.

Les indices en Asie sont pénalisés par la crainte d'une poursuite du durcissement monétaire de la Fed au regard de la robustesse de l'économie américaine, tandis que le conflit à Gaza pèse sur le sentiment des investisseurs.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai reflue de 0,72% et le CSI 300 cède 0,71%.

LES VALEURS A SUIVRE EN EUROPE:

CHANGES/TAUX

Le dollar, qui est sur des niveaux élevés, est pratiquement stable mercredi (-0,05%) face à un panier de devises de référence après avoir gagné 7% depuis la mi-juillet.

L'euro avance de 0,01%, à 1,0576 dollar, tandis que la livre sterling s'affiche à 1,2183 dollar (+0,04%).

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans se replie d'environ deux points de base, à 4,8343%, après avoir pris environ 100 points depuis la mi-juillet. Le deux ans est en baisse de 2,6 points, à 5,1926%, après une hausse de 14 points mardi, qui l'a rapproché d'un pic de 16 ans, à 5,24%.

PÉTROLE

Le marché pétrolier progresse fortement en raison des craintes d'une escalade du conflit entre Israël et le Hamas, ce qui pourrait peser sur les approvisionnements.

"L'annulation d'un sommet entre Joe Biden et les dirigeants arabes réduit la probabilité d'une solution diplomatique au conflit israélien avec le Hamas", souligne Vivek Dhar, analyste à la Commonwealth Bank of Australia.

© Reuters. Un trader de la bourse de Francfort, en Allemagne. /Photo prise le 22 février 2022/REUTERS/Timm Reichert

"Une longue occupation se profile comme scénario qui pousserait les contrats à terme sur le pétrole Brent au-dessus de 100 dollars le baril, car cela accroît le risque que le conflit s'étende et puisse potentiellement impliquer directement l'Iran", a-t-il ajouté.

Le Brent bondit de 1,94% à 91,64 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 2,24% à 88,60 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés