Obtenir 40% de réduction
🚀 Notre IA a sélectionné 6 actions qui ont bondi de +25% au T1. Quelles sont les actions qui s'envoleront au T2 ?Voir la liste compète

Wall Street attendue en baisse, l'Europe dans le rouge à mi-séance

Publié le 09/01/2024 13:49
Mis à jour le 09/01/2024 15:20
© Reuters. Photo d'archives: La Bourse de New York. /Photo prise le 8 mai 2013/REUTERS/Lucas Jackson

par Augustin Turpin

(Reuters) - Wall Street est attendue en baisse mardi et les Bourses européennes évoluent dans le rouge à mi-séance, entraînées à la baisse par les valeurs du secteur bancaire, des ressources de base et des semi-conducteurs, tandis que l'attentisme prévaut avant la publication de l'inflation CPI aux Etats-Unis jeudi. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,39% pour le Dow Jones, 0,4% pour le Standard & Poor's-500 et 0,55% pour le Nasdaq. À Paris, le CAC 40 recule de 0,34% à 7.425,19 vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,32% et à Londres, le FTSE 0,01%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 perd 0,27%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,51% et le Stoxx 600 0,29%.

Les valeurs européennes du secteur des semi-conducteurs sont en baisse mardi, entraînant les indices en territoire négatif, alors que plusieurs concurrents en Asie et en Amérique ont averti d'une baisse prochaine de leurs bénéfices en raison de la faiblesse de la conjoncture économique. Les actions de STMicroelectronics (EPA:STMPA) cèdent 2,34% à 11h40 GMT.

Cependant, la donnée macroéconomique qui devrait déterminer la direction prise par les marchés cette semaine n'est pas attendue avant jeudi, avec la publication de l'indice des prix à la consommation (CPI) aux États-Unis pour décembre, qui devrait déterminer la date à laquelle la Réserve fédérale américaine commencera à réduire ses taux d'intérêt.

L'inflation CPI américaine de décembre est attendue en hausse de 0,2% sur un mois et 3,2% sur un an, selon les économistes interrogés par Reuters, après respectivement 0,1% et 3,1% le mois précédent.

"L'inflation n'est pas encore revenue à son niveau cible et la Fed ne devrait pas être trop pressée de réduire ses taux. L'indice des prix à la consommation peut être assez rigide et obstiné, nous nous attendons à ce qu'ils commencent à réduire les taux à partir de juin", a déclaré Marcella Chow, analyste chez JPMorgan (NYSE:JPM) Asset Management, à Hong Kong.

Le chômage en zone euro pour novembre, publié à 10h00 GMT, s'est établi à 6,4%, légèrement en deçà des attentes des analystes interrogés par Reuters. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Nvidia (NASDAQ:NVDA) a clôturé sur un record historique lundi après que le fabricant de puces a dévoilé de nouveaux processeurs graphiques tirant parti de l'intelligence artificielle. L'action Nvidia a grimpé de 6,4% pour terminer à 522,53 dollars.

Microchip Technology chute de 4,2% en avant-bourse après avoir revu à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires pour le troisième trimestre fiscal, citant l'affaiblissement de l'environnement économique.

Boeing (NYSE:BA), United Airlines et Alaska Air ont toutes deux déclaré avoir trouvé des pièces qui étaient détachées sur plusieurs avions MAX 9 immobilisés pour inspection. Boeing perd 1% avant l'ouverture, après avoir décroché de 8% la veille.

TAUX

Les rendements obligataires de la zone euro sont en hausse, après avoir enregistré une baisse lundi, alors que les investisseurs reviennent sur leurs paris de réduction des taux pour 2024 et se préparent à de nouvelles émissions de dette publique.

Le rendement du Bund allemand à 10 ans a gagné 7,1 points de base à 2,195%.

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries gagne 4,5 pb à 4,0493%.

CHANGES

La baisse des prévisions d'inflation aux États-Unis a freiné la hausse du dollar mardi, les opérateurs ayant réaffirmé leurs paris sur une série de réductions des taux d'intérêt de la Réserve fédérale cette année.

Le dollar avance (0,25%) face à un panier de devises de référence, tandis que l'euro perd 0,2% à 1,0927 dollar.

PÉTROLE

Les prix du pétrole sont en hausse, récupérant de leur forte baisse lors de la session précédente, les marchés ayant digéré l'augmentation de l'offre annoncée par l'Opep pour compenser les inquiétudes quant à la situation au Moyen-Orient.

Le Brent prend 1,85% à 77,53 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) progresse de 1,94% à 72,14 dollars.

© Reuters. Photo d'archives: La Bourse de New York. /Photo prise le 8 mai 2013/REUTERS/Lucas Jackson

LA SITUATION SUR LES MARCHÉS

(Certaines données peuvent accuser un léger décalage)

(Rédigé par Augustin Turpin, édité par Kate Entringer)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés