Obtenir 40% de réduction
🚀 Notre IA a sélectionné 6 actions qui ont bondi de +25% au T1. Quelles sont les actions qui s'envoleront au T2 ?Voir la liste compète

Wall Street attendue en repli, le pétrole grimpe

Publié le 12/01/2024 13:11
Mis à jour le 12/01/2024 13:16
© Reuters. Des traders travaillent à la Bourse de New York. /Photo prise le 14 décembre 2016/REUTERS/Lucas Jackson

par CORENTIN CHAPPRON

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en baisse à l'ouverture vendredi dans un contexte de prudence, tandis que les Bourses européennes progressent à la mi-séance et que le pétrole grimpe sur fond de tensions croissantes au Moyen-Orient.

Les futures sur indices new-yorkais suggèrent une ouverture en baisse de 0,26% pour le Dow Jones, de 0,12% pour le Standard & Poor's 500 et de 0,27% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 avance de 0,82% à 7.447,85 points vers 11h40 GMT, contre 0,67% pour le FTSE à Londres. Le Dax à Francfort s'octroie 0,67%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 se hisse de 0,72%, contre 0,69% pour l'EuroStoxx 50 et 0,67% pour le Stoxx 600.

Les investisseurs américains digèrent les données d'inflation CPI publiées jeudi, qui ont surpris à la hausse, et se positionnent avant l'ouverture de la saison des résultats d'entreprises.

La journée sera chargée: les marchés attendent notamment les chiffres de JPMorgan Chase (NYSE:JPM), Bank of America (NYSE:BAC), Citigroup, Wells Fargo (NYSE:WFC) et BlackRock (NYSE:BLK) ainsi que les prix à la production, qui seront publiés à 13h30 GMT.

Le moral en zone euro est plus optimiste après que Christine Lagarde a déclaré jeudi sur France 2 que les taux avaient probablement atteint leur pic, malgré une inflation en léger rebond en zone euro en décembre.

Le PIB au Royaume-Uni s'est également affiché plus fort que prévu en décembre, rassurant les investisseurs sur la trajectoire de l'économie britannique.

Les inquiétudes géopolitiques, qui font bondir le pétrole, n'entament pas l'optimisme des actifs risqués en Europe.

PETROLE

Le bombardement de cibles houties au Yémen par les Etats-Unis et le Royaume-Uni fait craindre une escalade du conflit et un blocage du détroit d'Ormuz, voie de passage essentielle pour les navires pétroliers.

Le Brent progresse de 4,1% à 80,58 dollars le baril, au plus haut depuis le 27 décembre et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) avance de 4,25% à 75,08 dollars.

LES VALEURS A SUIVRE A WALL STREET

Outre les résultats des banques, les investisseurs surveilleront aussi Tesla (NASDAQ:TSLA) qui a baissé les prix de certains de ces modèles vendus en Chine, et va suspendre la majeure partie de la production de voitures dans son usine berlinoise du 29 janvier au 11 février.

LES VALEURS A SUIVRE EN EUROPE

Burberry (LON:BRBY) a abaissé vendredi sa prévision de bénéfice pour l'ensemble de l'année pour la deuxième fois en trois mois, faisant chuter le titre de 9,92%. Dans son sillage, les concurrents LVMH (EPA:LVMH) et Kering (EPA:PRTP) reculaient respectivement de 1,62% et 2,41%.

Airbus (EPA:AIR) prend 2,24% après avoir fait état d'un nombre record de commandes d'avions en 2023.

Casino est volatil après le feu vert des actionnaires et créanciers au plan de sauvegarde du groupe lourdement endetté, et progresse de 1,14%.

Carmat plonge de 10,73%, le fabricant de coeurs artificiels ayant annoncé un report du remboursement du prêt contracté auprès de la Banque européenne d'investissement (BEI).

Les principaux actionnaires de la maison de disque numérique Believe ont envisagé ces dernières semaines de sortir l'entreprise de la cote, ont déclaré des sources à Reuters. Le titre se replie de 2,46%.

Maersk prend 0,65%, tandis que le groupe allemand Hapag Lloyd avance de 1,94% et les norvégiens Frontline et Hafnia montent respectivement de 5,67% et 5,12% après les frappes occidentales au Yémen.

TAUX

Les rendements européens se replient après les commentaires jugées encourageants de Christine Lagarde sur la trajectoire des taux d'intérêt en zone euro.

Le rendement du dix ans allemand s'affaiblit de 3,6 pb à 2,17%, celui du taux à deux ans perd 5,4 pb à 2,579%.

Le rendement du Treasury à dix ans grignote 1,3 pb à 3,988%, tandis que le deux ans est stable à 4,2658%.

CHANGES

A l'instar des rendements européens, l'euro recule après les commentaires de Christine Lagarde qui interviennent près de trois semaines avant la prochaine réunion de politique monétaire de la BCE, le 1er février.

© Reuters. Des traders travaillent à la Bourse de New York. /Photo prise le 14 décembre 2016/REUTERS/Lucas Jackson

La devise unique cède 0,17% à 1,0951 dollar.

Le billet vert avance de 0,14% face à un panier de devises de référence tandis que la livre sterling perd 0,22% à 1,2732 dollar.

(Rédigé par Corentin Chappron, édité par Blandine Hénault)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés