Débloquez les données Premium : Jusqu'à 50 % de réduction InvestingProPROFITER DES SOLDES

Hausse en vue en Europe avec la "tech" et avant l'emploi aux Etats-Unis

Publié le 03/05/2024 08:38
Mis à jour le 03/05/2024 08:40
© Reuters. La bourse Euronext photographiée dans le quartier d'affaires de La Défense à Paris, France. /Photo prise le 30 septembre 2022/REUTERS/Benoit Tessier
UK100
-
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
JP225
-
CAGR
-
SOGN
-
QCOM
-
AAPL
-
ADP
-
LCO
-
CL
-
IXIC
-
TOPX
-

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse vendredi à l'ouverture et devraient être portées par les nouvelles technologies dans le sillage du Nasdaq et de la publication des résultats d'Apple (NASDAQ:AAPL).

La tendance pourrait toutefois être influée par la présentation du rapport mensuel officiel sur l'emploi aux Etats-Unis et d'autres indicateurs macroéconomiques alors que les publications d'entreprises se poursuivent.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien devrait gagner 0,31% à l'ouverture. Le Dax à Francfort pourrait avancer de 0,38%, tandis que le FTSE 100 à Londres devrait prendre 0,15%. L'indice EuroStoxx 50 est attendu en progression de 0,37%.

La saison des résultats trimestriels se poursuit avec pour la séance du jour en Europe des groupes comme Crédit Agricole (EPA:CAGR), Société générale (EPA:SOGN) ou encore IHG.

Aux Etats-Unis, Apple, dernier des Gafam à publier, a fait état jeudi soir d'un recul moins important qu'attendu de son chiffre d'affaires au premier trimestre et le groupe a dit anticiper un retour à la croissance sur le trimestre en cours. Le géant technologique a surtout annoncé un nouveau plan de rachat d'actions de 110 milliards de dollars, signe de la confiance dans ses perspectives.

Côté microéconomie, le marché prendra connaissance à 12h30 GMT des chiffres officiels de l'emploi américain pour le mois d'avril. Ils doivent témoigner d'un ralentissement des créations de postes selon le consensus Reuters alors que l'enquête du cabinet ADP (EPA:ADP) a montré mercredi que le secteur privé avait créé plus d'emplois qu'attendu le mois dernier.

Outre-Atlantique, la vigueur du marché du travail associée à la croissance des salaires font craindre que les taux directeurs de la Réserve fédérale américaine (Fed) restent à un niveau élevé pendant une période prolongée. A l'issue de la réunion de politique monétaire de la Fed, Jerome Powell, le président de l'institution, n'a pu donner de calendrier précis de baisse des taux alors que les marchés anticipent désormais une seule réduction des coûts d'emprunt cette année, contre environ quatre début 2024.

Outre la politique monétaire, figure à l'agenda américain l'indice mensuel de l'activité des services. Le consensus Reuters prévoit une accélération à 52,0 points en avril après 51,4 le mois précédent.

En Europe, après la publication cette semaine des PMI manufacturiers, les chiffres de l'évolution de l'activité dans les services en Grande-Bretagne seront publiés à 08h30 GMT.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse jeudi, alors que les investisseurs ont jugé plus accommodants que prévu des commentaires effectués la veille par le président de la Fed, et pris par ailleurs en compte une série de résultats et d'indicateurs publiés dans la journée.

L'indice Dow Jones a gagné 0,85%, ou 322,37 points, à 38.225,66 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 45,81 points, soit 0,91%, à 5.064,20 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 235,48 points (1,51%) à 15.840,96 points, dans le sillage de Qualcomm (NASDAQ:QCOM), en hausse de 9,8% après avoir publié mercredi soir des ventes trimestrielles et un bénéfice supérieurs aux attentes.

Parmi les entreprises ayant déjà publié aux Etats-Unis, 77% ont dépassé les attentes, selon des données LSEG.

EN ASIE

Le marché boursier japonais est fermé ce vendredi pour le "Constitution Memorial Day", la fête nationale de promulgation de la Constitution de 1947. La veille, l'indice Nikkei a fini en repli de 0,1%, à 38.236,07 points, et le Topix, plus large, a perdu 0,03%, à 2.728,53 points.

L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) gagne 1% et s'achemine vers une deuxième semaine consécutive dans le vert grâce notamment à l'indice Hang Seng à Hong Kong, qui progresse de 1,44%.

Les marchés en Chine continentale, fermés depuis le 1er Mai pour la Fête du travail, rouvriront seulement lundi.

LES VALEURS A SUIVRE EN EUROPE:

Société générale a fait état vendredi d'une chute de 21,7% de son bénéfice net trimestriel, tout en dépassant les attentes.

Crédit Agricole SA a battu les attentes au premier trimestre avec sa banque de financement et d'investissement.

CHANGES/TAUX

Le dollar recule de 0,05% face à un panier de devises de référence. Le billet vert se dirige vers sa pire performance hebdomadaire (-0,7%) en deux mois, en partie en raison du raffermissement du yen, désormais à 153,03 après avoir touché au début de la semaine le seuil des 160. Des données suggèrent que les autorités japonaises sont intervenues sur le marché des changes avec achats d'environ 60 milliards de dollars pour soutenir le yen.

L'euro est pratiquement stable (+0,08%), à 1,0734 dollar, tandis que la livre sterling s'échange à 1,2548 dollar (+0,14%).

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans monte d'un peu plus d'un point de base, à 4,5794%, après un léger recul de moins de deux points la veille.

Le rendement du Bund allemand de même échéance cède environ trois points de base, à 2,524% après une baisse de 2,8 points jeudi.

PÉTROLE

Les cours pétroliers montent légèrement vendredi alors que l'Opep+ pourrait prolonger sa politique de baisse volontaire de la production au-delà de juin, selon des sources. Le pétrole s'achemine cependant vers un repli hebdomadaire en raison des inquiétudes sur la demande et l'apaisement relatif des tensions au Moyen-Orient.

© Reuters. La bourse Euronext photographiée dans le quartier d'affaires de La Défense à Paris, France. /Photo prise le 30 septembre 2022/REUTERS/Benoit Tessier

Le Brent progresse de 0,23% à 83,86 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) avance de 0,22% à 79,12 dollars.

Sur l'ensemble de la semaine, le Brent perd à ce stade 6,3% et le WTI 5,6%, leur plus forte baisse en trois mois.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés