Rejoignez plus de 750.000 investisseurs qui copient les actions des portefeuilles des milliardairesInscription Gratuite

Wall Street vue dans le rouge, l'Europe en ordre dispersé

Publié le 30/04/2024 14:17
© Reuters. Un trader travaille en salle des marchés de l'indice IG. /Photo prise le 6 février 2018/REUTERS/Simon Dawson
UK100
-
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
HSBA
-
PRU
-
LOGN
-
CBKG
-
AIRF
-
RXL
-
LCO
-
CL
-
TSLA
-
IXIC
-
VOWG_p
-
STOXX
-
FTEU3
-

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en léger repli mardi à l'ouverture et les Bourses européennes sont en ordre dispersé à mi-séance après une avalanche de publications d'entreprises et d'indicateurs macroéconomiques contrastés.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,04% pour le Dow Jones, de 0,1% pour le Standard & Poor's 500 et de 0,18% pour le Nasdaq alors que la Fed entame ce mardi une réunion de politique monétaire de deux jours qui devrait déboucher sur un nouveau statu quo sur ses taux.

À Paris, le CAC 40 abandonne 0,08% à 8.058,85 points vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,32%. A Londres, le FTSE avance de 0,60%, grâce notamment aux valeurs pétrolières.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 grappille 0,03%. L'EuroStoxx 50 de la zone euro fléchit de 0,37% et le Stoxx 600 de 0,07%.

En Europe, hormis l'énergie (+0,27%), pratiquement tous les grands secteurs sont à la baisse, les plus fortes étant pour l'automobile (-2,33%), les ressources de base (-0,52%), la finance (-0,49%) et l'assurance (-0,84%) après des publications dans ces compartiments.

Côté macroéconomie, le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a rebondi plus que prévu au premier trimestre, de 0,3%, tandis que l'inflation dans le bloc monétaire a stagné en avril à 2,4% sur un an, selon des données préliminaires d'Eurostat.

En France, l'économie a accéléré au premier trimestre de 0,2%, mais selon l'Insee, l'inflation a rebondi sur un mois en avril, de 0,5%.

En Allemagne, première économie d'Europe, les données du jour montrent une stagnation du taux de chômage en avril à 5,9%, une croissance économique légèrement meilleure que prévu au premier trimestre (+0,2%) et des ventes au détail supérieures aux attentes en mars (+1,8%).

Les investisseurs attendent désormais la publication à 14h00 GMT de l'indice de confiance du consommateur aux Etats-Unis.

"Ce n'est pas cette série de chiffres sur l'inflation qui compte (...) Ce qui compte, ce sont plutôt les chiffres ultérieurs", écrivent les analystes de Commerzbank (ETR:CBKG), précisant qu'ils permettront de déterminer le rythme et le nombre de baisses de taux directeurs en zone euro. Pablo Hernandez de Cos, membre de la Banque centrale européenne (BCE), a réaffirmé mardi que l'institution de Francfort devrait commencer à réduire ses taux directeurs en juin si l'inflation continue de refluer.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Tesla (NASDAQ:TSLA), qui a pris 15% lundi, baisse de 2,3% en avant-Bourse après une information selon laquelle Elon Musk, le directeur général du groupe automobile, a décidé de licencier deux cadres supérieurs et prévoit de se séparer de centaines d'autres salariés, dans un contexte de ralentissement des ventes.

VALEURS EN EUROPE

Dans l'automobile, Stellantis abandonne 3,57% après avoir fait état d'un repli de 12% de ses ventes au premier trimestre.

Mercedes-Benz, chute de 4,81%, le constructeur ayant annoncé vouloir rester ferme sur ses prix malgré un premier trimestre difficile, tandis que Volkswagen (ETR:VOWG_p) perd 2,4% après un plongeon de 20% de son bénéfice d'exploitation trimestriel.

Dans la finance, HSBC (LON:HSBA) a annoncé le départ surprise de son directeur général Noel Quinn. Le titre progresse cependant, soutenu par un résultat trimestriel supérieur à la moyenne des prévisions des analystes.

Prudential (LON:PRU) en revanche fléchit de 4,28% en raison notamment des performances médiocres de sa coentreprise chinoise CITIC Prudential Life.

Dans les autres secteurs à Paris, Air France-KLM (EPA:AIRF) recule de 3,57% après des résultats trimestriels en deçà des attentes, tandis que Rexel (EPA:RXL) cède 2,64% après avoir publié un chiffre d'affaires trimestriel en repli de 4,6%. Le fournisseur de services de télécommunications par satellites SES dévisse de 9,49% après l'annonce de l'acquisition d'Intelsat pour 3,1 milliards de dollars (2,8 milliards d'euros).

Logitech (SIX:LOGN) progresse de 4,18%, le spécialiste suisse des périphériques informatiques ayant relevé ses prévisions annuelles après un trimestre meilleur que prévu.

CHANGES

Le dollar monte de 0,06% face à un panier de devises de référence au lendemain d'un repli de 0,25%, l'attentisme dominant avant les décisions de la Fed mercredi.

L'euro est stable à 1,0722 dollar (+0,03%), tandis que la livre sterling cède 0,16%, à 1,2541 dollar.

La monnaie japonaise se traite à 156,91 yens pour un dollar après avoir dépassé brièvement la veille le seuil de 160, alimentant les spéculations d'une intervention des autorités.

TAUX

Le rendement du Bund allemand à dix ans se tend légèrement, d'environ trois points de base, à 2,56% et celui des bons du Trésor américain de même échéance avance d'environ deux points, à 4,6281%.

Les marchés monétaires continuent d'anticiper une baisse des taux de la Fed d'environ 35 points de base en 2024, contre des réductions de 150 points au début de l'année.

PÉTROLE

© Reuters. Un trader travaille en salle des marchés de l'indice IG. /Photo prise le 6 février 2018/REUTERS/Simon Dawson

Le marché pétrolier repart légèrement à la hausse mardi alors qu'une nouvelle session de pourparlers en vue d'une trêve s'est tenue au Caire entre le Hamas et les médiateurs de l'Egypte et du Qatar sans résultats concrets pour le moment.

Le Brent avance de 0,37% à 88,73 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 0,48% à 83,03 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés