Obtenir 40% de réduction
🚀 Notre IA superforme en mai. PRFT fait +55% en 16 jours ! Les choix de juin arrivent.Voir actions

Wall Street vue dans le vert, les indices à des niveaux record en Europe

Publié le 27/03/2024 14:02
© Reuters. Le Palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris. /Photo prise le 25 mars 2024/REUTERS/Sarah Meyssonnier
UK100
-
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
BP
-
SHEL
-
HMb
-
NVDA
-
LCO
-
CL
-
TSLA
-
IXIC
-
STOXX
-
FTEU3
-

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue légèrement dans le vert mercredi à l'ouverture et les Bourses européennes, hormis Londres, sont également en hausse à mi-séance, dans des échanges peu nourris en l'absence de catalyseurs majeurs alors que nombre d'investisseurs sont déjà en congés pour les fêtes de Pâques.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,40% pour le Dow Jones, de 0,37% pour le Standard & Poor's 500 et de 0,41% pour le Nasdaq au lendemain d'une séance dans le rouge.

Les trois indices américains s'acheminent vers un gain trimestriel, portés par l'engouement sur l'intelligence artificielle et la perspective d'une baisse des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) dès le mois de juin.

Des responsables de la Fed, dont Christopher Waller, doivent s'exprimer dans la journée.

À Paris, le CAC 40 prend 0,28% à 8.207,55 points vers 12h05 GMT. À Francfort, le Dax, qui avance de 0,51%, a inscrit un nouveau sommet sans précédent à 18.478,11 points. A Londres, le FTSE reflue de 0,25%, pénalisé par le compartiment européen de l'énergie (-0,82%) et le repli de Shell (AS:SHEL) (-1,36%) et BP (LON:BP) (-1,55%).

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 grappille 0,07%. L'EuroStoxx 50 de la zone euro (+0,48%) et le Stoxx 600 (+0,12%) ont touché en séance un nouveau pic historique à respectivement 5.086,56 et 511,69 points.

Le Stoxx 600 se dirige ainsi vers un deuxième trimestre consécutif dans le vert avec à ce stade un gain de 6,7% depuis le début de l'année.

Les statistiques économiques mitigés du jour n'ont pas pénalisé des indices en Europe proches de leur niveau record alors que les investisseurs attendent principalement l'indicateur mensuel des prix PCE aux Etats-Unis, qui sera publié vendredi quand la plupart des marchés seront fermés pour le week-end de Pâques.

En attendant la publication la semaine prochaine des chiffres de l'inflation dans l'ensemble de la zone euro, l'indice des prix en Espagne, harmonisé aux normes européennes, est reparti à la hausse, à 3,2% sur un an en mars, après 2,9% en février, selon les données préliminaires de l'INE.

Signe de l'absence d'inquiétude, sur le marché obligataire, le rendement du Bund allemand à dix ans, référence pour la zone euro, continue de se détendre, tout comme celui de même échéance de l'Espagne.

La révision des prévisions de croissance de l'Allemagne à 0,1% pour cette année par les principaux instituts économiques du pays n'affecte pas non plus la tendance.

Le sentiment économique en zone euro s'est cependant amélioré en mars, selon les données publiées par la Commission européenne, qui montre un indice à 96,3 contre 95,5 en février.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Les mégacapitalisations boursières comme Tesla (NASDAQ:TSLA) et Nvidia (NASDAQ:NVDA) sont attendues en hausse de plus de 1% à l'ouverture, tandis que Merck & Co devrait grimper de 4,5% à la faveur de l'approbation aux Etats-Unis de son traitement Winrevair pour les adultes souffrant d'hypertension artérielle pulmonaire.

VALEURS EN EUROPE

A Paris, la cotation de Casino est suspendue mercredi alors que le conseil d'administration du distributeur doit se réunir dans la journée pour examiner l'achèvement de sa restructuration financière.

Le groupe suédois de mode H&M (ST:HMb), qui a fait état mercredi d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, bondit de 13,03%, prenant la tête du Stoxx 600 et permettant au compartiment européen de la distribution de s'adjuger 1,93%.

Le spécialiste britannique de l'emballage DS Smith grimpe de 8,28% à la faveur de discussions avec International Paper en vue d'une offre d'achat de 5,72 milliards de livres.

UBS est dans le rouge (-0,25%) après l'annonce d'une vente de 8 milliards de dollars de produits titrisés de Credit Suisse à Apollo.

TAUX Le rendement du Bund allemand à dix ans cède près de quatre points de base, à 2,299%, malgré la résurgence de l'inflation en Espagne, qui n'inquiète pas les marchés.

"Nous pensons que (l'inflation en Espagne) est susceptible d'augmenter encore au cours des prochains mois en raison des effets de base des prix sur l'énergie, de la hausse de la TVA sur l'énergie et les produits alimentaires, ainsi que de la hausse des tarifs des entreprises de services", explique Adrian Prettejohn, économiste pour l'Europe chez Capital Economics.

Les contrats à terme sur les taux de la BCE montrent une baisse du coût du crédit d'ici juin et une réduction de 92 points de base avant la fin de l'année..

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à dix ans est stable, à 4,2198%.

CHANGES

Le yen est tombé mercredi à 151,97 pour un dollar, son plus bas niveau depuis 1990, conduisant le ministre japonais des Finances Shunichi Suzuki à prévenir que son pays prendrait des "mesures fermes" contre les mouvements de change excessifs.

Le dollar avance mercredi de 0,10% face à un panier de devises de référence, dont l'euro qui s'affiche à 1,0816 dollar (-0,13%) et la livre sterling à 1,2606 dollar (-0,15%).

PÉTROLE

© Reuters. Le Palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris. /Photo prise le 25 mars 2024/REUTERS/Sarah Meyssonnier

Les cours du pétrole reculent pour la deuxième séance consécutive en raison d'une hausse des stocks américains de brut et d'indices montrant que l'Opep+ ne modifiera probablement pas sa politique de production lors de sa réunion prévue la semaine prochaine.

Le Brent reflue de 0,46% à 85,85 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 0,38% à 81,31 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Zhifan Liu)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés