Débloquez les données Premium : Jusqu'à 50 % de réduction InvestingProPROFITER DES SOLDES

Wall Street vue dans le vert, rebond en Europe aussi

Publié le 22/04/2024 13:04
© Reuters. Photo du bâtiment de la Bourse de New York (NYSE). /Photo prise le 28 janvier 2021 à New York, Etats-Unis/REUTERS/Mike Segar
UK100
-
US500
-
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
BA
-
BARC
-
DBKGn
-
BNPP
-
ALSO
-
GALP
-
PRTP
-
GOOGL
-
AMZN
-
NVDA
-
HRMS
-
LCO
-
CL
-
TSLA
-
IXIC
-
META
-
STOXX
-
FTEU3
-
GOOG
-

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse lundi à l'ouverture, tandis que les Bourses européennes entament la semaine sur un rebond à mi-séance dans un contexte de reflux des tensions géopolitiques. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,50% pour le Dow Jones, de 0,59% pour le Standard & Poor's 500 et de 0,73% pour le Nasdaq. À Paris, le CAC 40 avance de 0,26% à 8.043,16 points vers 10h35 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,66%. A Londres, le FTSE, riche en matières premières, progresse plus nettement, de 1,44%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s'octroie 0,46% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,39%. Le Stoxx 600, qui a enregistré vendredi sa troisième baisse hebdomadaire consécutive, rebondit de 0,44%.

Ce rebond est emmené par les valeurs cycliques, notamment dans le compartiment bancaire (+0,82%) et l'énergie (+1,14%).

La tendance de fond reste toutefois incertaine alors que la semaine sera marquée, sur le plan microéconomique, par d'importantes publications d'entreprises en Europe, notamment dans le secteur du luxe (Hermès (EPA:HRMS) et Kering (EPA:PRTP)) et de la banque ( BNP Paribas (EPA:BNPP), Deutsche Bank (ETR:DBKGn), Barclays (LON:BARC)). Aux Etats-Unis, sont attendus des géants comme Tesla (NASDAQ:TSLA), Meta Platforms (NASDAQ:META) ou encore Boeing (NYSE:BA).

Au total, 158 entreprises du S&P 500 et 173 sociétés du Stoxx 600 doivent publier leurs résultats trimestriels cette semaine, selon les données de LSEG.

Sur le plan macroéconomique, le marché attend jeudi les chiffres du produit intérieur brut (PIB) américain pour le premier trimestre et vendredi la publication de l'indice d'inflation PCE et les dépenses de consommation pour le mars aux Etats-Unis.

Le retour prudent vers les actifs risqués intervient alors que la semaine dernière le marché a redouté un embrasement au Moyen-Orient après des explosions signalées en Iran, suggérant des représailles d'Israël envers Téhéran. Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amirabdollahian, a toutefois minimisé la portée de cet "incident".

"Il semble que ni Israël ni l'Iran ne souhaitent une escalade de la crise au Moyen-Orient (...) et avec les frappes ultérieures des deux côtés qui ne semblent pas imminentes, les inquiétudes des investisseurs se sont quelque peu apaisées", note Kazuo Kamitani, stratège chez Nomura Securities.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Tesla a réduit en Chine le prix de certains modèles de ses véhicules de près de 2.000 dollars (environ 1.870 euros), à la suite d'une décision similaire prise aux Etats-Unis et dans plusieurs pays en Europe. L'action recule de 2,7% avant-Bourse dans un contexte de crainte d'une guerre des prix.

Nvidia (NASDAQ:NVDA), qui a perdu 10% vendredi, rebondit de 2,4% en avant-Bourse lundi, entraînant dans son sillage Meta Platforms, Amazon (NASDAQ:AMZN) et Alphabet (NASDAQ:GOOGL), qui prennent de 0,3% à 0,9%.

VALEURS EN EUROPE

Alstom (EPA:ALSO) est dans le rouge (-0,16%) après avoir annoncé vendredi la vente de ses activités de signalisation conventionnelles en Amérique du Nord au fabricant allemand de systèmes ferroviaires Knorr-Bremse (+4,26%) pour environ 630 millions d'euros.

Galp Energia (ELI:GALP) s'envole de 17,58%. Le groupe pétrolier portugais a annoncé que son gisement de Mopane au large de la Namibie pourrait renfermer au moins 10 milliards de barils de pétrole.

Iveco chute de 3,42%, le constructeur automobile italien ayant annoncé le départ de son administrateur délégué Gerrit Marx vers le groupe américain CNH Industrial.

TAUX

Le rendement du Bund allemand à dix ans, référence pour la zone euro, monte de plus de trois points de base, à 2,539% alors que les craintes d'une escalade militaire immédiate au Moyen-Orient se sont estompées et que les investisseurs ont désormais l'attention tournée vers les risques en matière d'inflation et d'évolution des taux directeurs.

Le rendement des bons du Trésor de même échéance avance de près de quatre points de base, à 4,6559%.

CHANGES

Le dollar reste ferme (+0,04%) face à un panier de devises de référence, dont l'euro qui se négocie à 1,0652 dollar (-0,02%) et la livre sterling à 1,2337 dollar (-0,27%).

L'indice dollar a enregistré la semaine dernière une forte volatilité dans un contexte de tensions au Moyen-Orient, l'indice de volatilité sur les devises de Deutsche Bank ayant augmenté de 9,7%, à son plus haut niveau depuis février.

PÉTROLE

© Reuters. Photo du bâtiment de la Bourse de New York (NYSE). /Photo prise le 28 janvier 2021 à New York, Etats-Unis/REUTERS/Mike Segar

Le marché pétrolier est en repli sur fond d'apaisement des tensions géopolitiques: le Brent reflue de 0,58% à 86,78 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 0,40% à 82,81 dollars.

Les deux références du pétrole avaient gagné plus de trois dollars le baril vendredi en début d'échanges après les explosions signalées en Iran.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés