🔥 Des choix d'actions premium alimentés par l'IA sur InvestingPro Jusqu'à -50 %PROFITER DES SOLDES

Consolidation en vue en Europe après la Fed et avant une séance chargée

Publié le 01/02/2024 07:58
Mis à jour le 01/02/2024 09:45
© Reuters. Le Palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris. /Photo prise le 24 février 2023/REUTERS/Sarah Meyssonnier
UK100
-
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
JP225
-
MSFT
-
SHEL
-
ROG
-
DBKGn
-
BNPP
-
SASY
-
GOOGL
-
AAPL
-
AMZN
-
DAST
-
LCO
-
CL
-
IXIC
-
META
-
TOPX
-
GOOG
-

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes pourraient ouvrir sur une note prudente pour la première séance de février, dans un mouvement de consolidation, après un mois de janvier globalement positif pour les actions et les récents records des indices.

Les investisseurs doivent en outre digérer pour la séance du jour les annonces la veille de la Réserve fédérale (Fed), plusieurs indicateurs, une importante salve de résultats d'entreprises et la décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre (BoE) à 12h00 GMT.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien devrait perdre 0,78% à l'ouverture, après un niveau record mercredi à 7.702,95 points. Le Dax à Francfort pourrait refluer de 0,66% et le FTSE 100 à Londres devrait abandonner 0,49%. L'indice EuroStoxx 50 est attendu en repli de 0,71%, après s'être rapproché la veille de son sommet historique à 487,45 points.

Après le statu quo sur les taux observé par la Banque centrale européenne (BCE) et la Réserve fédérale américaine (Fed), la marché s'attend à ce que la BoE laisse inchangé le loyer de l'argent. Mais les investisseurs seront surtout à l'affût de signes permettant d'anticiper le calendrier de la baisse des taux.

Le président de la Fed, Jerome Powell, a laissé entendre mercredi que les taux de la banque centrale américaine ne baisseraient pas en mars, disant ne pas avoir assez de certitudes sur l'inflation.

Côté résultats, des géants de nouvelles technologies comme Apple (NASDAQ:AAPL), Amazon (NASDAQ:AMZN) ou encore Meta (NASDAQ:META) sont attendus après la clôture de Wall Street, tandis qu'en Europe, BNP Paribas (EPA:BNPP), Sanofi (EPA:SASY), Dassault Systemes (EPA:DAST), Deutsche Bank (ETR:DBKGn), Shell (AS:SHEL) et Roche (SIX:ROG) devraient animer les échanges.

Dans les indicateurs macroéconomiques du jour figurent les chiffres définitifs de l'activité manufacturière en Europe et aux Etats-Unis, la première estimation de l'inflation en janvier en zone euro et le taux de chômage dans le bloc monétaire.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en nette baisse mercredi après la fin de la réunion de la Fed, qui a douché l'espoir d'un virage plus accommodant dans sa politique monétaire dès mars.

L'indice Dow Jones a cédé 0,82%, ou 317,01 points, à 38.150,30 points.

Le S&P-500, plus large, a perdu 79,32 points, soit 1,61%, à 4.845,65 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 345,88 points (2,23%) à 15.164,01 points.

Les trois principaux indices de Wall Street étaient déjà en repli avant le communiqué de la banque centrale américaine, du fait de la faiblesse des grandes valeurs technologiques et d'autres titres du secteur à la suite des résultats décevants publiés la veille au soir par Alphabet (NASDAQ:GOOGL).

Ils ont continué de décliner au fur et à mesure de la conférence de presse du patron de la Fed.

Côté publications d'entreprises, les analystes anticipent désormais une croissance des résultats des entreprises du S&P-500 de 6,1% sur un an, contre 4,7% initialement.

Aux valeurs Alphabet a décliné de 7,5% en raison de ses revenus publicitaires et Microsoft (NASDAQ:MSFT) a progressé de 2,7% après avoir fait état de résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a fini en repli de 0,76% à 36.011,46 points, après avoir enregistré la veille sa meilleure performance en 26 ans pour un mois de janvier. Le Topix, plus large, a perdu 0,67% à 2 534,04 points, à la clôture.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai a reflué de 0,64%, tandis que le CSI 300 a grignoté 0,07%, dans une séance volatile où les indices ont un temps profité de la publication de l'indice PMI manufacturier calculé par Caixin/S&P Global. Celui-ci montre que l'activité en Chine a progressé en janvier sur fond de stabilisation de la croissance de la production, d'accélération de la logistique et de hausse des nouvelles commandes à l'exportation.

LES VALEURS A SUIVRE EN EUROPE:

CHANGES/TAUX

Le dollar avance de 0,16% face à un panier de devises de référence

L'euro cède 0,28%, à 1,0786 dollar, tandis que la livre sterling s'affiche à 1,2644 dollar (-0,32%).

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans est pratiquement stable jeudi, à 3,9576%, après un recul de 12 points la veille.

Le rendement du Bund allemand de même échéance s'affiche à 2,199%, en hausse de 3,5 points de base, au lendemain d'une baisse de plus de neuf points.

PÉTROLE

© Reuters. Le Palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris. /Photo prise le 24 février 2023/REUTERS/Sarah Meyssonnier

Le marché pétrolier progresse légèrement avec l'espoir d'une baisse des taux de la Fed dans les prochains mois, même si son président a exclu une réduction en mars. Les indicateurs en provenance de Chine et les mesures de relance dans l'immobilier dévoilées jeudi soutiennent également les cours du brut.

Le Brent grignote 0,07% à 80,61 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 0,08% à 75,91 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés