Obtenir 40% de réduction
⚠ Alerte résultats ! quelles actions sont destinées à s'envoler ?
Découvrez les actions des ProPicks. Ces stratégies ont gagné 19,7% cette année.
Débloquer la liste

Consolidation en vue en Europe en attendant l'inflation

Publié le 18/12/2023 08:18
Mis à jour le 18/12/2023 08:55
© Reuters. Un trader travaille chez CMC Markets, à Londres. /Photo prise le 11 avril 2019/REUTERS/Peter Nicholls

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes, actuellement à des niveaux record, sont attendues en légère baisse lundi dans un mouvement de consolidation après une semaine d'euphorie marquée par les annonces de grandes banques centrales, qui ont opté pour une pause dans la remontée de leurs taux d'intérêt et suscité l'espoir d'une baisse du coût du crédit l'an prochain.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien, qui a clos vendredi au niveau record de 7.596,91 points, devrait perdre 0,45% à l'ouverture. Le Dax à Francfort, qui a inscrit jeudi en séance un pic historique à 16.752,23 points, pourrait refluer de 0,38%. Le FTSE 100 à Londres devrait abandonner 0,26%. L'indice EuroStoxx 50 est attendu en repli de 0,41%.

Après les décisions de la Banque centrale européenne (BCE), de la Banque d'Angleterre (BoE), de la Banque nationale suisse (BNS) et surtout de la Réserve fédérale américaine (Fed), le marché prendra connaissance mardi des annonces de la Banque du Japon (BoJ), qui pourrait donner des indices sur l'évolution de sa politique.

Alors que la Fed a particulièrement renforcé la semaine dernière l'espoir d'une réduction du coût des emprunts l'an prochain, la publication des chiffres de l'inflation mardi en zone euro, mercredi en Grande-Bretagne et vendredi aux Etats-Unis constituera un test sur l'enthousiasme des marchés et la solidité du rallye de Noël.

Le Stoxx 600 a clôturé vendredi en enregistrant une cinquième semaine consécutive de gains, sa plus longue série en ce sens depuis avril sur fond de baisse de détente dans le compartiment obligataire européen.

Deutsche Bank (ETR:DBKGn) table sur une réduction des taux de la BCE de 150 points de base d'ici fin 2024, tandis que Barclays (LON:BARC) prévoit une première baisse de 25 points de base en avril, suivi d'autres baisses à chaque réunion jusqu'en janvier 2025. Concernant la BoE, le marché prévoit une baisse des taux de 113 points de base l'an prochain.

Côté indicateur du jour, le seul élément majeur est l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne, attendu en amélioration en décembre.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé vendredi et le dollar a rebondi, les investisseurs reprenant leur souffle à la fin d'une semaine riche en décisions de politique monétaire et données économiques.

L'indice Dow Jones a gagné 0,15%, ou 56,81 points, à 37.305,16 points.

Le Standard & Poor's 500, plus large, a perdu 0,36 points, soit 0,01% à 4.719,19 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 52,36 points (0,35%) à 14.813,92.

L'euphorie suscitée la Fed a été quelque peu atténuée après que le président de la Réserve fédérale de New York, John Williams, a tempéré la perspective d'une réduction imminente des taux d'intérêt.

Les trois principaux indices boursiers américains ont oscillé pendant la majeure partie de la séance mais ils enregistrent leur septième hausse hebdomadaire consécutive.

Il s'agit ainsi de la plus longue série de gains hebdomadaires du S&P 500 depuis septembre 2017, et du Dow depuis fin 2018-début 2019.

Par ailleurs, les données économiques publiées vendredi ont fait état d'une reprise de l'activité commerciale aux États-Unis, mais ont également montré que le secteur manufacturier continuait à éprouver des difficultés.

Aux valeurs, Costco Wholesale a gagné 2,85% après avoir publié un chiffre d'affaires trimestriel supérieur au consensus.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a perdu 0,64% à 32.758,98 points, pénalisé en partie par le raffermissement du yen, tandis que le Topix, plus large, a abandonné 0,66% à 2.316,86 points, à la clôture.

L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) recule de 0,50%

En Chine, le SSE Composite de Shanghai a cédé 0,39% entamant à ce stade une sixième semaine consécutive dans le rouge, tandis que le CSI 300 a reculé de 0,37%.

CHANGES/TAUX

Le dollar recule encore, de 0,17%, face à un panier de devises de référence, après avoir enregistré sur la semaine écoulée sa plus forte baisse hebdomadaire en un mois.

L'euro avance de 0,22%, à 1,0918 dollar, tandis que la livre sterling s'affiche à 1,2686 dollar (+0,09%).

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans se replie d'environ 1,5 point de base, à 3,9165%, après un recul de 33 points la semaine dernière, le plus important depuis début 2020.

Le rendement du Bund allemand à dix ans est stable, à 2,019%, après un repli de plus de 11 points de base vendredi.

PÉTROLE

© Reuters. Un trader travaille chez CMC Markets, à Londres. /Photo prise le 11 avril 2019/REUTERS/Peter Nicholls

Le marché pétrolier remonte lundi, soutenu par les craintes sur l'approvisionnement après une baisse des exportations russes de brut et des attaques de rebelles Houthis au Yémen contre des navires en mer Rouge. Le pétrole a par ailleurs touché la semaine dernière un creux de cinq mois lié aux doutes sur une baisse coordonnée de la production des membres de l'Opep+.

Le Brent rebondit de 1,06% à 77,36 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 1,09% à 72,21 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

Derniers commentaires

j'emprunte en € alors les taux en$ je m'en fou comme de l'an 40
Et pourtant les taux americains influencent les taux canadiens, européens, etc …
et le problème dans le détroit du canal de suez ?
Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés